ICI Radio-Canada Première

Le 15-18

Le 15-18

En semaine de 15 h à 18 h

Annie Desrochers

Le 15-18

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
1617
18
1920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mercredi 18 mai 2016


Société

Quel sens donner à notre histoire?

Depuis septembre 2015, 90 classes de 3e secondaire pourront tester le nouveau cours d'histoire intitulé «Histoire du Québec et du Canada».
Un nouveau cours d’histoire au secondaire

Le gouvernement Couillard a repoussé l'implantation du nouveau cours d'histoire du Québec et du Canada. C'est l'occasion, pour Xavier Brouillette, de se poser l'épineuse question du sens que l'on doit donner à l'histoire enseignée aux élèves québécois. « Ce n'est pas simple d'enseigner l'histoire. C'est très complexe. Dès qu'on s'intéresse à l'histoire, la question de la méthodologie historique est débattue. » 
 
Comme le rappelle le professeur en philosophie, la manière dont on fait l'histoire influence forcément la façon dont on l'enseigne et ce qu'on veut transmettre. « Faire l'histoire signifie sélectionner les faits et, forcément, les interpréter sur une trame historique. »  
 
Enseigner l'histoire, pour mieux comprendre le monde 
 
Ce qui est clair dans l'esprit de Xavier Brouillette, c'est que l'enseignement de l'histoire permet de développer non seulement des compétences, mais également des aptitudes. Le présent nous semble toujours « normal », et cette normalité n'est donc pas spontanément remise en cause. « L'histoire permet donc un contact avec une altérité à laquelle nous sommes liés, et qui, pourtant, nous est différente. L'histoire est un motif d'ouverture d'esprit, car elle nous apprend que les choses ont déjà été différentes. » 
 

Société

Recommencer à zéro après l'incendie de sa maison

Mélodie Parsons
Mélodie Parsons     Photo : Laurence Dompierre-Major

Mélodie Parsons, mère de trois enfants, vient d'emménager dans un nouvel appartement après avoir tout perdu dans l'incendie d'un immeuble à logements à Longueuil. De passage dans les studios du 15-18, Mme Parsons, très fébrile, tenait à remercier le public pour les nombreux dons qu'elle et sa famille ont reçus. Elle se considère comme chanceuse, puisque de nombreux locataires sont encore dans le besoin.  
 
« Je tiens à souligner la générosité les gens qui ont fait des dons. Mais on se doit de continuer de le faire. Nous, nous avons énormément de chance dans notre malchance. » Selon Mélodie Parsons, le plus important pour les sinistrés, c'est de retrouver une vie « normale ». Pour ce faire, les dons de meubles, particulièrement, sont d'une très grande aide.  

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
1617
18
1920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Le 15-18

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada