ICI Radio-Canada Première

Le 15-18

Le 15-18

En semaine de 15 h à 18 h

Annie Desrochers

Le 15-18

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
2627
28
2930
31

Les meilleurs moments : Émission du mercredi 28 octobre 2015


Société

Montréal, fief des Confédérés

John Wilkes Booth assassine le 16e président américain Abraham Lincoln
John Wilkes Booth assassine le 16e président américain Abraham Lincoln     Photo : Hulton Archive / Getty images

Au plus fort de la guerre de Sécession, Montréal était un repaire pour les Sudistes. « C'est un foyer d'activités de confédérés », commente l'historien Jean-François Nadeau. Le président des Confédérés, Jefferson Davis, y a même trouvé refuge après la défaite, à côté de la cathédrale Christ Church qui se trouve aujourd'hui en plein coeur du centre-ville. Il habitait dans la maison de John Lovell, un imprimeur prospère, sympathisant de la cause esclavagiste. 
 
Dans les années 1860, Montréal connaît une explosion démographique et compte plus de 90 000 habitants. Bien que l'esclavage soit aboli depuis 1833, de nombreux adeptes demeurent attachés à cette pratique qui existe depuis l'époque de la Nouvelle-France. « On n'abolit pas une chose pareille par un décret », précise Jean-François Nadeau. La présence de nombreux Confédérés s'explique aussi par la haine du Canada britannique envers la nouvelle République américaine. À l'ombre de la cathédrale Christ Church, une plaque commémore, toujours aujourd'hui, le passage de Jefferson Davis dans la métropole. 
 
L'assassinat d'Abraham Lincoln a-t-il été planifié à Montréal? 
 
Quelques mois avant le meurtre du président américain en avril 1865, son assassin, John Wilkes Booth, avait visité Montréal. On ne peut déterminer s'il a planifié son acte à Montréal, mais il y a côtoyé d'autres conspirateurs sudistes, notamment P.C. Martin, marchand d'alcool, qui a incendié 13 hôtels de New York à l'automne 1864. Booth envisageait de revenir à Montréal après son attentat. Traqué par les autorités américaines, il s'est finalement suicidé dans une grange. 
 

Au plus fort de la guerre de Sécession, Montréal était un repère pour les sudistes. La rumeur circule que l'assassinat d'Abraham Lincoln aurait été comploté à Montréal! Jean-François Nadeau raconte et c'est fascinant!

Publié par Le 15-18 sur 28 octobre 2015

Musique

Kent Nagano, 10 ans à la tête de l'OSM

Kent Nagano dans les studios de Radio-Canada
Kent Nagano dans les studios de Radio-Canada     Photo : Radio Canada

Depuis 10 ans, Kent Nagano dirige l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM). Il s'est grandement inspiré de ses promenades en ville et dans la nature québécoise pour façonner son œuvre. Avec l'OSM, il veut rapprocher la musique classique du peuple, rappelant les idéaux de liberté, d'égalité et de fraternité de la nation française. « L'OSM a porté ça dans l'esprit [des Montréalais] et la communauté a répondu de façon dynamique », ajoute-t-il. Annie Desrochers reçoit le chef d'orchestre.  
 
Au cours des dernières années, Kent Nagano a été témoin de la croissance fulgurante de Montréal qu'il qualifie de « dramatique ». Comme la nouvelle Maison symphonique qui s'est installée au cœur de la métropole il y a maintenant quatre ans, le chef d'orchestre croit que la ville est devenue un des centres culturels majeurs à l'international. 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Kent Nagano célèbre l''Halloween

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
2627
28
2930
31

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Le 15-18

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada