ICI Radio-Canada Première

Le 15-18

Le 15-18

En semaine de 15 h à 18 h

Annie Desrochers

Le 15-18

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
7891011
12
13
1415161718
19
20
212223
24
25
26
27
28293031
 
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 24 décembre 2015


Société

Pas de vacances pour la Popote roulante

Une femme sert un repas à un homme en perte d'autonomie.
Une femme sert un repas à un homme en perte d'autonomie.     Photo : iStock

« Ce n'est pas comme se faire livrer de la pizza! », explique Kateri Décary, Directrice de la popote roulante Santropol roulant. Pendant le temps des Fêtes, alors que plusieurs profitent des vacances, de nombreux bénévoles s'activent pour livrer des centaines de repas chauds à des personnes âgées en perte d'autonomie. 
 
Il y a un côté très humain qui est important dans le travail des bénévoles, explique Kateri Décary. Les bénévoles, souvent de jeunes étudiants, prennent le temps de servir un bon repas et cette rencontre permet de tisser des liens entre deux générations. « Certain de nos clients sont des personnes très seules. Ce sont des gens qui n'ont pas la chance de partager un repas de Noël. » 

Société

Un étudiant affirme avoir été arrêté injustement par des policiers masqués

Un étudiant, Simon Dugrenier, se fait arrêté par des policiers en civil lors de la manifestation anti-austérité le 18 décembre
Un étudiant, Simon Dugrenier, se fait arrêté par des policiers en civil lors de la manifestation anti-austérité le 18 décembre     Photo : Photo Facebook/ Simon Dugrenier

Simon Dugrenier, un cégépien qui participait à la manifestation anti-austérité vendredi soir dernier, affirme avoir été arrêté et violenté par des policiers masqués parce qu'il tentait de prendre des photos avec son téléphone. En entrevue au micro de Sophie-Andrée Blondin, le jeune confie qu'il vit depuis un très grand traumatisme.  
 
« Ils m'ont fait une clé de bras et ils m'ont tapé la tête sur une voiture. Je ne comprenais pas ce qui se passait, je ne savais pas que c'était des policiers. » Simon Dugrenier raconte que les policiers en civil l'ont emmené à l'écart sur la rue Berri mais une équipe du journal étudiant de l'Université Concordia a pris quelques clichés de cette arrestation.  
 
Commotion cérébrale, entorse au poignet et tendinite, Simon Dugrenier affirme avoir plusieurs séquelles physiques et psychologiques. « J'ai mal partout et j'ai de la misère à dormir. » 
 
Sur sa page Facebook, Simon Dugrenier décrit l'événement : « Ces policiers masqués m'ont alors tout de suite pris par derrière et m'ont tordu le bras avant de me frapper la tête sur le capot d'une automobile. Ils m'ont fait ensuite tourner le coin de rue en me faisant courir un long moment sur Berri pour fuir les caméras qui captaient la scène. Ils me disaient « tu cours mon osti » « tu cours pis tu fermes ta calisse de gueule » en me frappant au ventre lorsque que je criais de douleur. » 
 
De son côté, Anie Sansom, responsable de la sécurité publique au Comité exécutif de la Ville de Montréal, affirme que la meilleure façon pour le jeune étudiant de faire entendre sa version des faits est de porter plainte en bonne et due forme.  
 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
7891011
12
13
1415161718
19
20
212223
24
25
26
27
28293031
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Le 15-18

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada