ICI Radio-Canada Première

Le 15-18

Le 15-18

En semaine de 15 h à 18 h

Annie Desrochers

Le 15-18
Logo Radio-Canada

Économie et affaires

Commerce de proximité : miser sur l'expertise pour faire sa place

Le mardi 29 novembre 2016

Marc Bourg et son fils.
Marc Bourg, propriétaire de la boucherie Le Marchand du Bourg sur la rue Beaubien, avec son fils.     Photo : Radio-Canada/Dominic Brassard

Boucher, barbier et tailleur : trois métiers qui nécessitent un savoir-faire bien particulier. Même s'ils changent avec le temps, ceux-ci traversent les époques et répondent, encore aujourd'hui, à un besoin bien réel. Dominic Brassard a rencontré des commerçants de Montréal qui se spécialisent dans ces métiers bien spécifiques, afin d'en savoir un peu plus sur leur précieux savoir-faire. 
 
À lire  : Portraits de cinq commerces devenus des lieux de rencontre incontournables. 
 
À la boucherie Le Marchand Bourg, Marc Bourg s'est spécialisé dans la viande vieillie. « Il se considère davantage comme un commerce de destination, c'est-à-dire que les gens vont faire le détour pour aller chez lui », note Dominic Brasssard. À sa boucherie, située rue Beaubien, c'est une expérience d'achat unique qui attend ses clients. Dans un décor des années 1950, le propriétaire prend le temps de discuter avec tout le monde... et même parfois de boire un petit verre! 
 
Un autre métier qui fait partie intégrante de la vie de quartier est celui de couturière. Idla, qui possède sa boutique dans la rue Saint-Hubert, à Villeray, résiste encore grâce à son savoir-faire. « C'est une femme souriante, qui a développé une expertise et que le quartier n'a pas intérêt à voir partir », ajoute le journaliste.  
 
Pour beaucoup de commerces de proximité, il est primordial de connaître le prénom de leurs clients. C'est le cas de Raphaël et de Noël, propriétaires du Barberito, dans La Petite-Italie. Bien plus qu'un salon de barbier, cet endroit est le point de rencontre des résidents du secteur. « C'est tout le temps plein. Certains clients se font coiffer, mais d'autres sont là seulement pour jaser ou regarder le soccer sur les écrans géants », lance Dominic Brassard. 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

23 janvier 2017

Renégociation de l'ALENA : réactions et inquiétudes

19 décembre 2016

Y a-t-il trop de restaurants à Montréal?

1 décembre 2016

Assurer la relève : tout un défi pour les commerces de proximité

30 novembre 2016

Le commerce de proximité, une histoire d'adaptation

28 novembre 2016

Les commerces indépendants se portent-ils bien?