ICI Radio-Canada Première

Le 15-18

Le 15-18

En semaine de 15 h à 18 h

Annie Desrochers

Le 15-18
Logo Radio-Canada

Société

Une économie « au service » du 1 % des citoyens les plus riches

Le mardi 19 janvier 2016

Près de la moitié des richesses mondiales sont maintenant détenues par seulement 1 % de la population.
Près de la moitié des richesses mondiales sont maintenant détenues par seulement 1 % de la population.     Photo : Getty Images/Spencer Platt

Alors que le Forum économique mondial de Davos, ce grand rendez-vous annuel de l'élite mondiale, s'est ouvert mardi matin, on apprenait lundi que ceux qui forment le 1 % des citoyens les plus riches possèdent désormais davantage que les 99 % restants. C'est un problème à la fois moral et économique, stipule Patrick Turmel, professeur de philosophie à l'Université Laval, en entrevue au 15-18. 
 
« Ce sont des chiffres ahurissants, mais qui ne devraient pas nous surprendre, puisque depuis des années, on entend parler régulièrement de ces écarts qui se creusent entre les plus riches et les plus pauvres. » Selon M. Turmel, le rapport présenté par OXFAM a quelque chose de très intéressant puisqu'il démontre que les inégalités relèvent d'un problème structurel qui avantage les plus favorisés de notre société.  
 
Il ne faut pas combattre la richesse et accuser les plus riches, croit le professeur en philosophie. « Il faudrait plutôt une vraie politique pour combattre l'évasion fiscale qui permet aux plus riches de ne pas contribuer à leur juste part à la chose sociale. » 
 
 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

27 février 2017

Le parcours semé d'embuches d'une famille de réfugiés

27 février 2017

Se faire montrer la porte pendant son congé de maternité

24 février 2017

Une identité montréalaise plus forte que jamais

23 février 2017

Meurtre par compassion : comment comprendre les accusations

23 février 2017

Demande anticipée d'aide à mourir : doit-on relancer le débat?

22 février 2017

La brève histoire du Carnaval de Montréal