ICI Radio-Canada Première

Le 15-18

Le 15-18

En semaine de 15 h à 18 h

Annie Desrochers

Le 15-18

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
13
14
151617
18
19
2021222324
25
26
2728293031
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 14 octobre 2014


Environnement

Transformation urbaine : Lyon pourrait inspirer Montréal

Les quais du Rhône à Lyon
Les quais du Rhône à Lyon     Photo : Istock

Renaissance d'un quartier abandonné, mise en place d'un tramway, réaménagement des berges en promenades... On ne parle pas de projets montréalais, mais de chantiers réalisés par la Ville de Lyon, en France, au cours des 10 dernières années. Notre chroniqueur en environnement urbain, Étienne Leblanc, croit que la métropole québécoise pourrait s'en inspirer. Il a rencontré le maire de Lyon, Gérard Collomb, lors de son passage à Montréal.  
 
« Transformer la ville, ça transforme la vie des gens », assure le maire de Lyon, Gérard Collomb. La ville française, en bordure du Rhône, a rénové ses berges pour créer un grand parc urbain de presque 15 km de long.  
 
Un autre grand chantier de rénovation de la ville est celui de l'ancien quartier industriel abandonné, Confluence. Il est désormais desservi par le tramway et il est organisé autour de la rivière, la Saône, qui le borde. Cette situation rappelle celle du quartier Griffintown, à Montréal.  
 
Lyon a d'ailleurs misé sur le tramway comme un outil de développement économique pour redynamiser ses quartiers. « Chaque fois que nous créons un tramway, nous rénovons la rue, façade par façade. C'est un aménagement total du paysage urbain », explique M. Collomb.  
 
Denis Coderre s'est rendu à Lyon en mai dernier pour voir ce qui pouvait l'inspirer pour Montréal.

Société

L'héritage politique de Gérald Godin, un homme de convictions

Il y a 20 ans mourait Gérald Godin, poète, militant souverainiste et figure marquante de la société québécoise. Notre chroniqueur politique, Frank Desoer, a décidé de souligner l'anniversaire de celui qu'on surnommait le poète de l'Assemblée nationale.  
 
Promoteur de la politique de la main tendue des souverainistes québécois aux communautés culturelles, Gérald Godin était avant tout un homme de parole, de convictions et de coeur. « Il était impensable qu'on brime la pensée, qu'on brime surtout la discussion », racontait Jacques Parizeau lors d'une conférence en son honneur. Après avoir battu Robert Bourassa dans Mercier en 1976, puis été ministre de l'Immigration sous le gouvernement de René Lévesque en 1980, Gérald Godin a surtout été connu comme un homme d'intégration et d'ouverture aux communautés culturelles.  
 
Frank Desoer et Michel C. Auger reviennent sur l'héritage politique de ce défenseur acharné des droits de la personne.  
 
 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Gérald Godin, tendre et emporté - Les Archives de Radio-Canada
HYPERLIEN - Gérald Godin, ce député poète

Politique

Relations de travail tendues après le saccage à l'hôtel de ville de Montréal

Couloir de l'hôtel de ville de Montréal après le passage des manifestants, le 18 août 2014
Couloir de l'hôtel de ville de Montréal après le passage des manifestants.     Photo : ICI Radio-Canada

Le président de l'Association des pompiers de Montréal, Ronald Martin, a été suspendu pour 6 mois, sans solde, après le saccage de l'hôtel de ville de Montréal, le 18 août dernier. Il a réagi à cette suspension, lors de son passage au micro de Michel C. Auger, et il a dénoncé le climat de travail tendu. 
 
Ronald Martin dénonce la détérioration des relations de travail, survenue depuis l'arrivée d'Alain Marcoux à la direction générale de la Ville de Montréal en décembre dernier. 
 
« Sa feuille de route est peu reluisante. Partout où il passe, il est une source de tension », regrette Ronald Martin. Selon lui, la direction générale de la Ville favorise « la confrontation et les dédales juridiques, plutôt que des relations harmonieuses ». 
 
Des relations de travail tendues  
 
M. Martin avoue que « le climat de travail n'est pas facile » avec François Massé, directeur du Service de sécurité incendie de Montréal. « Les membres ont perdu confiance en la direction », affirme-t-il.  
 
De son côté, M. Massé soutient en entrevue avec Michel C. Auger qu'il n'a pas reçu de pression de la part de la direction générale de l'Hôtel de Ville pour appliquer des sanctions aux pompiers suspendus.  
 
Ronald Martin reste chef syndical  
 
Enfin, M. Martin annonce qu'il demeure président de l'Association des pompiers de Montréal avec les pleins pouvoirs pendant les 6 mois de sa suspension. « Je continue, plus déterminé que jamais », a-t-il conclu.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le chef syndical des pompiers de Montréal suspendu six mois

Société

Le clavardage en direct

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
13
14
151617
18
19
2021222324
25
26
2728293031
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Le 15-18

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada