ICI Radio-Canada Première

Le 15-18

Le 15-18

En semaine de 15 h à 18 h

Michel C. Auger

Le 15-18
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28

Les meilleurs moments : Émission du vendredi 27 février 2015

Société

Les situations où le voile peut nuire au travail d'un juge

Rania El-Alloul
Rania El-Alloul     Photo : CBC

Les réactions ont été nombreuses vendredi relativement au refus d'une juge de la Cour du Québec d'entendre la cause de Rania El-Alloul, une musulmane qui portait un hijab au tribunal. Il semble y avoir un consensus qui se dégage, selon lequel la juge Eliana Marengo a confondu un certain nombre de principes et que son action était inappropriée. Isabelle Richer explique qu'un juge peut, dans certaines circonstances, demander à ce qu'un témoin dévoile son visage, afin de lire son langage corporel par exemple, mais que cette décision doit faire l'objet d'une réflexion et qu'elle doit être liée au travail du juge et non au décorum.

Politique

Justin Trudeau en mode séduction avec les Montréalais

Justin Trudeau en conférence de presse à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le 27 février 2015
Justin Trudeau en conférence de presse à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le 27 février 2015     Photo : Radio-Canada

Devant une salle comble à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a prononcé une conférence très attendue où il a exposé les grandes lignes de la politique économique d'un éventuel gouvernement libéral à Ottawa. Frank Desoer explique que la politique de M. Trudeau est dépendante des orientations du parti au pouvoir, qui ne sont pas entièrement connues pour l'instant. Quant au péage, le chef libéral estime qu'il ne doit pas en avoir sur le pont Champlain, mais que cette solution pourrait être appropriée sur d'autres axes routiers.

Société

La réplique d'Adil Charkaoui

Adil Charkaoui rencontre la presse à Montréal.
Adil Charkaoui rencontre la presse à Montréal.     Photo : Paul Chiasson

Dans un point de presse tenu vendredi, le Montréalais d'origine marocaine, longtemps visé par des certificats de sécurité, Adil Charkaoui a réagi à la suspension par le Collège de Maisonneuve et le Collège de Rosemont des contrats de location qu'ils avaient conclus avec l'École des compagnons.  
 
Selon M. Charkaoui, on assiste à une chasse aux sorcières contre les musulmans, faisant référence aux écoles juives illégales qu'on laisse tranquilles, selon lui. Il a par ailleurs admis que l'un des six jeunes Québécois soupçonnés d'être allés grossir les rangs du groupe armé État islamique en Syrie s'était inscrit à l'École des compagnons, mais celui-ci n'a assisté qu'à deux séances avant de se désister. 
 
En entrevue avec Michel C. Auger, Jean Beauchesne, président-directeur général de la Fédération des cégeps, estime que la suspension des contrats ne s'inscrit pas dans une charge contre la communauté musulmane. Il indique que si « des groupes religieux louant des locaux dans des cégeps incitent à la violence, on va intervenir. Ça n'a rien à voir avec les musulmans. »

Société

La revue des médias de Pasquale

Société

Clavardez avec l'équipe du 15-18

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
23242526
27
28

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le blogue de Michel C. AugerChange ta ville, le dossierGrand Montréal