ICI Radio-Canada Première
Logo Radio-Canada

Le blogue-notes

Le tour du monde en iPad

Publié le 28 mai 2010, 11h45
IPad

Tous les pays ne sont pas égaux en ce jour de lancement de l'iPad. La compagnie Apple, qui dépassait cette semaine en capitalisation la compagnie Microsoft, fait jaser partout sur la planète.

Tout d'abord, la France se pose la question suivante : Prix de l'iPad : les Français se font-ils avoir par Apple? dans Éco 89.

Avec la fluctuation récente du taux de change, l'euro vaut quand même, selon les jours, 20 % de plus que le dollar américain. Or, le modèle de base de l'iPad se vend en France 499 €. On peut l'obtenir pour à... 499 $US aux États-Unis, ce qui donnerait 407 € et non pas 499 €.

L'explication de cet écart : la taxe de vente française de 19,6 %! Au Québec, l'iPad se vend 549 $, et ce, avant les taxes. Alors, la question : à 5 % de différence de taux de change, les Canadiens se font-ils avoir par Apple?

De l'autre côté de la planète, au Japon, la réaction pousse les Nippons à la réflexion, selon le New York Times.

Autrefois à l'avant-garde des nouvelles technologies et mecque du nec plus ultra dans le domaine du gadget, le Japon croule lui aussi sous la popularité des produits Apple.

Il est terminé depuis belle lurette, l'âge d'or du baladeur de l'empire Sony. Les Japonais consomment maintenant des gadgets étrangers. Le marchand Samsumg sud-coréen occupe 25 % du marché des téléviseurs, HP et Acer devancent largement Toshiba dans la vente d'ordinateurs portables, et l'iPhone a pris une bonne place dans le marché des téléphones, même si le 3G était implanté au Japon depuis le début des années 2000, bien avant qu'il le soit en Amérique. Au moins 1200 personnes ont fait la file pour acheter leur iPad aujourd'hui à Tokyo, rapporte le quotidien.

Certains blogues écologiques s'interrogent également sur l'usage abusif des matières premières utilisées dans la fabrication de l'iPad, comme dans cet article : L’iPad est programmé pour être rapidement obsolète.

Avec plus de 1 million de nouveaux utilisateurs aux États-Unis, nous verrons bientôt si Apple réussira avec l'iPad le tour de force effectué lors du lancement de l'iPod, qui a révolutionné l'industrie du baladeur, malgré ses nombreux détracteurs de l'époque.
Catégorie : Consommation

La fuite : les locataires témoignent

Publié le 27 mai 2010, 17h0
La fuite

Afin de faciliter la communication entre anciens et nouveaux locataires d'appartements et d'éviter les mauvaises surprises, deux jeunes Montréalais ont conçu le site de réseautage La fuite.

La fuite est un site bilingue qui permet aux anciens locataires de donner une cote à leur ancien appartement, et une cote à leur propriétaire. Dans la section commentaires, ils pourront préciser leur pensée et discuter de leur expérience en tant qu'occupants dudit appartement.

Ce site pratique pourra, s'il est adopté par la communauté des locataires de la ville de Montréal, vous éviter bien des surprises.

À écouter:
Chronique : La fuite, les locataires témoignent

Site : La fuite
Catégories : Société, Consommation
Jardins

Une nouvelle tendance écologique : les jardins verticaux hydroponiques de fenêtre, un concept qui nous provient d'un petit appartement de Brooklyn et qui se répand dans les villes du monde grâce à Internet.

L'artiste Britta Riley et l'horticultrice Maya Nayak ont voulu faire pousser des herbes, des tomates cerise, de la laitue et tutti quanti dans leur petit appartement de New York.

Elles se sont alors lancées dans la culture hydroponique et ont imaginé un système qui tirerait avantage de leur fenêtre, seule source de lumière de leur logement urbain. Partageant leur expérience grâce au site Window farms, elles ont recruté plusieurs amateurs et patenteux qui ont amélioré le concept en procédant à un peu de recherches et à du développement maison.

Ils sont maintenant une communauté urbaine de plus de 4000 personnes, partout dans le monde, à cultiver un petit potager dans leur fenêtre, le tout fait à partir de matières recyclées.

Original.

Lien :
Le jardinage écolo à l’ère du 2.0
Windows farm.org
Photographie : les jardins verticaux hydroponiques
Catégorie : Environnement

Vie et réseaux

Publié le 27 mai 2010, 10h30
Réseau

Pour ceux qui s'intéressent à Internet et à ses diverses ramifications, sur toutes les plateformes actuelles et futures, j'ai créé un petit complément à ce blogue. Une simple page Facebook consacrée aux passionnés de la vie en réseaux, où il sera possible de poursuivre la conversation et de partager de futures découvertes.

Depuis quatre mois seulement – le temps passe vite malgré tout – je partage avec vous des nouvelles et des liens sur la vie en réseau. Que ce soit des sites Internet pratiques, de l'information sur les nouvelles technologies applicables à la vie de tous les jours ou des articles sur l'État des lieux de la recherche en santé et en environnement, force est de constater que le monde évolue à une vitesse effarante et qu'il y a fort à faire pour se dépêtrer dans l'offre de services en ligne, de réseaux sociaux et de nouveaux gadgets.

Les nouvelles technologies nous permettent-elles vraiment d'améliorer notre quotidien? Un accès accru à l'information permet-il vraiment de s'informer « mieux » et davantage; d'améliorer nos conditions de vie, notre santé, notre environnement, notre accès à la culture? Les réseaux sociaux sont-ils devenus d'incontournables créateurs de communautés? C'est un peu les questions que je me pose tous les jours, en fouillant des dizaines, voire des centaines de pages web. J'espère pouvoir continuer à partager perles et trouvailles avec vous.

Il ne reste plus que trois semaines à la saison 2009-2010 de L'après-midi porte conseil, qui se termine le 18 juin prochain. J'espère que vous aurez apprécié.

On garde le contact pendant l'été et on se retrouve, sans faute, sur ce blogue en septembre prochain.

Bon été!

Lien :
Blogue-notes : vie et réseaux (Facebook)
Catégorie : Société

C'est le temps du compost

Publié le 26 mai 2010, 15h0
Compost

Bien que l'on croit tout savoir sur le compostage, encore peu de ménages se lancent dans l'opération. Selon Ariane Paré-Legal, le compostage n'est pas compliqué du tout. Il suffit de commencer. Par la suite, quelques minutes par semaine suffisent pour réduire significativement la quantité de déchets de table qui vont au rebut.

Pour en savoir plus, je vous invite à écouter la chronique Mission : composter de la journaliste en environnement Ariane Paré-Legal.

Et si vous avez la piqûre du compostage et que vous voulez tout savoir, Recyc-Québec offre sur le sujet un document des plus complets. (122 pages, PDF).


Catégorie : Environnement

Catégories