ICI Radio-Canada Première
Logo Radio-Canada

Le blogue-notes

La revue des balados : Spécial mâle

Publié le 16 novembre 2010, 9h30
Mâle


Novembre, c'est le mois de Movember, une campagne de collecte de fonds au profit du cancer de la prostate. Il n'en fallait pas plus pour que la chroniqueuse Barbara-Judith Caron concocte une revue des balados spéciale mâle : braguettes, protèges-coucougnettes, cancer du sein masculin et « pod problème » au gymnase. Un peu plus, et on lance un « grrrr » bien senti.

Mes trois suggestions de la semaine :

Titre du balado : Par le haut de la braguette
Produit par : Babylone – Espace 2
Date : 8 novembre
Type : Entrevue
Durée : 30 minutes
Pour s'abonner : http://www.rsr.ch/espace-2/programmes/babylone/podcast/?flux=rss

Titre du balado : Le cancer du sein chez les hommes
Produit par : On en parle – Radio Suisse Romande
Date : 9 novembre
Type : Entrevue
Durée : 1 heure
Pour s'abonner : http://www.rsr.ch/la-1ere/programmes/on-en-parle/podcast/?flux=rss

Titre du balado : Pod problème semaine 46 : être capable de lever la barre d'entraînement... sans les poids
Produit par : Pod Problème
Date : 14 octobre
Type : Table ronde
Durée : 25 minutes
Pour s'abonner : http://podprobleme.podbean.com/feed
Catégorie : Internet

Rénover avec un designer d'intérieur : semaine 4

Publié le 15 novembre 2010, 10h42



En manchette cette semaine dans notre chantier : « Le plan B est un mode de vie », « Ma cuisine est un CHUM » et « La pire décision de notre vie »!

Le plan B est un mode de vie :
Vous vous souvenez de ma recommandation numéro 6 : « Prévoir un plan B »? Eh bien, ce plan B, qui dans notre cas se résume à avoir aménagé une cuisine de fortune dans le logement (vide) du haut de notre duplex, est maintenant devenu un mode de vie en soi. Tous les matins vers 6 h 30, une gang d'hurluberlus en pantoufles et pyjamas se pointe le bout du nez dehors pour monter au deuxième étage prendre son petit déjeuner. Et ça recommence matin, midi et soir... Sans compter le froid qui s'est dernièrement ajouté à la fête... Pénible, vraiment. Pour satisfaire votre curiosité, voici une petite vidéo d'un matin bien typique de notre automne en chantier. Allez-y : ça fait du bien de rire un peu...



Ma cuisine est un CHUM :
Tant qu'on n’a pas vécu « de l'intérieur » un chantier dont les délais sont sans cesse repoussés, on ne peut réellement prétendre qu'on saisit bien l'ampleur du désastre du CHUM. La semaine prochaine, ça fera officiellement deux mois que les travaux ont débuté à la maison... Et on n’a toujours pas de cuisine! Au rythme où vont les choses, je prédis sans une once d'exagération que ce chantier durera trois mois. Si je calcule bien, compte tenu du fait que nous attendons depuis maintenant 15 ans la première pelletée de terre qui marquera le début de la construction de notre CHUM, je prédis sans une once d'exagération que ce chantier durera 30 ans. Merveilleux, dans 30 ans, ce sera exactement le temps de refaire notre cuisine. Si j'en crève, il y aura au moins un hôpital pour m'accueillir!

La pire décision de notre vie :
Il y a de ces décisions que vous prenez en toute rationalité, mais que votre corps tout entier nie. Le genre de décision qui vous précipite tout droit vers un burnout de rénovation, quoi! Imaginez-vous donc qu'on s'est rendu compte que nos planchers de bois franc étaient tellement abîmés qu'il était impensable de ne pas les faire sabler et vernir. Vous savez, le genre de phrase qui commence par : « Tant qu'à y être... » Or, cela implique que nous déménagions toute la petite famille pendant cinq jours chez mes parents. Ne me cherchez pas la semaine prochaine, je serai à Saint-Bruno-de-Montarville, une banlieue magnifique, dont le seul défaut est d'être située de l'autre côté du pont. Des heures de plaisir en perspective...

À bientôt pour un autre épisode de « Ma maison en rénovation »!
Vingo

Si, en 2010, on représentait sur une fresque le dieu Bacchus, dieu du vin et de la bonne chair chez les Grecs, il serait sûrement muni d’un téléphone intelligent rempli de multiples applications gourmandes.

Voici une nouvelle application pour iPhone destinée aux amateurs de vin. VinGo, lancée la semaine dernière et toujours en version bêta, est offerte dans la boutique d’applications en ligne d’Apple au coût de 1,99 $.

VinGo comporte quelques différences intéressantes, si on la compare avec son concurrent principal, soit l’application de la SAQ au Québec. Tout d’abord, vous avez accès à la liste des vins de la SAQ et de la LCBO en Ontario. Et l’application offre les mêmes capacités de géolocalisation qui permettent de trouver un vin en particulier dans les succursales les plus proches, ainsi qu’un moteur de recherche. Pour certains vins, les fiches de produits sont toutefois moins complètes, pour l'instant.

Du côté des ajouts, la principale innovation de cette application : la possibilité de faire usage de la caméra intégrée pour lire directement les codes-barres des bouteilles avec son appareil.

C'est magique. Surtout pour les cépages très répandus ou les maisons qui offrent une grande gamme de vins. Leurs vins sont souvent plus difficiles à trouver dans les longues listes de la SAQ.

Autre avantage, le mode personnalisation. On peut donner une note sur cinq étoiles à chacun des vins, y ajouter des notes de dégustation, et le comble, faire parvenir par courriel la suggestion de vins annotée à notre groupe d'œnologues amateurs préférés.

L'application VinGo, est donc un complément intéressant à l’application de la SAQ, qui a, depuis le lancement, soulignons-le, connu plusieurs améliorations, dont l'ajout d'une liste des favoris. Une fonctionnalité très appréciée.

Gageons que la SAQ fera un peu de rattrapage et ajoutera la possibilité de procéder à la lecture des codes-barres directement sur la bouteille. Ne manque plus que les fonctions de partage avec les autres utilisateurs de l’application, par courriel ou autre.

Et puis, tant qu’à y être, pourquoi ne pas ajouter une fonction d’inventaire? Vous ouvrez la bouteille, vous balayez le code-barre, et hop, la bouteille est retirée ou ajoutée à votre inventaire de cave. Il vous en reste deux. À la bonne heure. Il ne vous en reste plus. Vous l’ajoutez à la liste des achats à faire. Le futur est bon. Santé!

Applications :
- Application VinGo
- Application SAQ
- SocialGrapes, ou comment déboucher son vin en ligne
Catégorie : Consommation
Vuitton


Cette semaine, la chroniqueuse Barbara-Judith Caron propose trois nouveaux épisodes en baladodiffusion des radios francophones publiques. En vedette à la revue hebdo des balados : expédition, l'image des vétérans, puis luxe et contrefaçons.

Mes trois suggestions de la semaine :

Titre du balado : L’expédition
Produit par : Un dromadaire sur l’épaule – Radio Suisse Romande
Date : 1 novembre
Type : Reportage
Durée : 1 heure
Pour s’abonner : http://www.rsr.ch/la-1ere/programmes/un-dromadaire-sur-l-epaule/podcast/?flux=rss

Titre de la balado : Histoire du luxe 2/3 – Luxe et contrefaçon
Produit par : La nouvelle fabrique de l’histoire – France Culture
Date : 3 novembre
Type : Entrevue
Durée : 1 heure
Pour s’abonner : http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10076.xml

Titre du balado : Vétérans du Vietnam, vétérans d’Irak – Héros ou victimes : une image incertaine
Produit par : Sur les docks – France Culture
Date : 3 novembre
Type : Documentaire radio
Durée : 1 heure
Pour s’abonner : http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10177.xml
Catégorie : Internet
Rénovation

En manchette cette semaine dans notre chantier : « Le ciment nous tombe sur la tête » et « Le plaisir de ne pas choisir ».

Le ciment nous tombe sur la tête : Non, ce n'est pas un euphémisme, le ciment nous est réellement tombé sur la tête en fin de semaine! Alors que l'installateur s'affairait à cimenter le plan chauffant dans cet endroit obscur qui fut jadis une cuisine, j'ai entendu un drôle de bruit, s'apparentant au supplice de la goutte, dans le sous-sol. Quelques instants plus tard, le ciment me coulait sur la tête! Précisons tout de suite que nous venons de terminer l'an dernier la rénovation du sous-sol et que ces coulisses de ciment ne furent pas les bienvenues dans le peu d'espace habitable qui nous reste dans la maison présentement... Mais puisque nous sommes d'irréductibles Gaulois, et malgré que le ciment nous soit tombé sur la tête, nous vaincrons sans doute dans un avenir rapproché. Quelqu'un n'aurait pas une petite potion à nous proposer?

« Le plaisir de ne pas choisir » : Lorsque nous rénovons avec l'aide d'un designer, un de nos plaisirs suprêmes consiste à ne plus courir les centres de rénovation pour choisir nos fournitures. Entendons-nous bien : j'ai toujours adoré magasiner pour mes projets de rénovation, mais c'est rendu un vrai calvaire. Les enfants, la fatigue, le manque de temps et certaines divergences d'opinions dans mon couple(!) ont eu raison de moi... Julie Boulerice, la designer, nous propose un choix pour tout ce qu’il y a à acheter : bois, comptoir, luminaires, peinture, etc. Et tout ça me fait l'effet d'avoir une centaine de livres en moins sur les épaules. Je ne lévite pas, mais c'est tout comme...

Vous êtes curieux de voir l'évolution du chantier? Allez voir la galerie de photos. On a un plancher maintenant, n'est-ce pas merveilleux?

Catégorie : Consommation

Catégories