ICI Radio-Canada Première
Logo Radio-Canada

Le blogue-notes

Allô? Prof?

Publié le 25 janvier 2011, 16h0
Allô prof

Équation logarithmique, cas de congruence des triangles, diagramme de Venn. Non, ce n’est pas de la physique quantique, ce sont simplement les intitulés des nouveaux vidéos d’apprentissage du site Internet Allô prof destinées aux étudiants du secondaire.

Depuis plusieurs années, Allô prof, un organisme de bienfaisance soutenu par plusieurs partenaires, dont le ministère de l’Éducation et Rio Tinto Alcan, offre des services d’aide aux devoirs afin de favoriser la persévérance scolaire.

Sur le site revampé de l’organisme, on trouve des cyberclasses, des services d’aide téléphoniques, des bibliothèques virtuelles ainsi que des jeux et des exercices pour parfaire l’acquisition des connaissances des étudiants.

Une vidéo a attiré mon attention : « Résolution de problème : les probabilités ». Des notions que les amateurs de loteries auraient avantage à réviser.

Pratique et efficace pour les parents, élèves et enseignants.

Lien :
Allô prof.qc.ca
Catégorie : Internet

Défi de Catherine - Jardiner en hiver

Publié le 24 janvier 2011, 16h39


En manchettes cette semaine : « Comme un pied de nez à l'hiver », « L’AeroGarden et moi » et « Je suis une patate, non ce n'est pas ça! »

Comme un pied de nez à l'hiver :
Mon nouveau défi, jardiner en hiver grâce à l’AeroGarden, est comme une belle grimace bien envoyée à l'hiver. Non pas que je n'aime pas la neige, mais je n'aime pas que rien ne pousse. Comme vous, je crois que là où il y a de la vie, il y a de l'espoir. Voilà pourquoi c'est un défi utopiste : et si on pouvait manger frais même en hiver? Cela apporterait assurément une dimension positive supplémentaire aux longs mois de janvier et de février. Sans compter que ça nous occupe, cette petite machine! Même si elle requiert un minimum d'effort, regarder les petits plants germer est une activité que je revendique! C'est vrai, quoi : c'est un peu plus exotique que de regarder la déneigeuse!

L’AeroGarden et moi :
Pour l'instant, l’AeroGarden et moi filons le parfait bonheur. Je viens tout juste de terminer l'installation, qui s'est déroulée sans aucune anicroche, et les petits alvéoles remplis de belles promesses vertes sont sous la lampe à se faire dorer la germination. On me dit que la germination des pousses de laitues romaines doit se faire d'ici un à trois jours. Ensuite, je devrai laisser les feuilles pousser un peu avant d'enlever le petit dôme protecteur sous lequel les petits alvéoles reposent. Voilà qui devrait occuper ma prochaine semaine. Sans oublier la lecture du Guide pour les soins et la récolte de ma belle laitue romaine. Si vous êtes curieux de voir la bête : jetez un petit coup d'oeil aux photos que j'ai prises lors de l'installation; c'est simple comme bonjour!

Je suis une patate, non ce n'est pas ça! :
Hier lors de ma chronique, j'ai affirmé qu'il était impossible de faire pousser des pommes de terre à la maison. Que nenni! Un auditeur curieux et allumé m'a envoyé un lien vers une page web qui explique la « culture en tour », cette méthode utilisée pour cultiver des patates hors du jardin. Je vous annonce aussi que grâce à une autre auditrice, je vais également tenter l'expérience de la germination, c'est-à-dire faire pousser des pousses de tournesol, de moutarde, de haricot, etc. que l'on peut récolter aisément par la suite. Je vous transmets les liens utiles si les patates ou les pousses vous intéressent.

N'oubliez pas mes commentaires sur Twitter @testacath. N'hésitez pas à me faire part de vos découvertes, nous serons bientôt une grande communauté de jardiniers hivernaux. En attendant, je retourne à mon AeroGarden; les plantes, c'est comme les enfants : avec beaucoup d'attention, on obtient des résultats incroyables... paraît-il.

Liens :
- Lien pour les pommes de terre
- Lien pour la germination : Dyane Courchesne, qui a élaboré un germoir très facile d'utilisation
- Édith Bergeron, qui donne des cours sur la germination en terreau au Club organic, rue Frontenac à Montréal : 514 523-0223.
Catégorie : Environnement

Courir en réseaux

Publié le 21 janvier 2011, 11h30
DailyMile

Voici un réseau que la chroniqueuse de sport en résidence Nathalie Lambert approuverait sûrement. Dailymile s’adresse à tous les sportifs qui s’intéressent aux sports d’endurance.

Pour les coureurs, il y a Gmap Pedometer, basé sur les cartes Google, il y a Running Map, il y a Run Keeper (une suggestion de Claude Quenneville de l’émission Culture physique, mais j’ai rarement vu aussi complet que DailyMile, qui vise tous ceux qui pratiquent des sports. Point.

Véritable réseau social, DailyMile porte une attention particulière à la présentation graphique. À chaque entrée, des graphiques de couleurs affichent le total de kilomètres parcourus à la course, à la marche, à la nage ou à vélo.

On peut aussi ajouter des entraînements ou des activités comme l’escalade, la rame, la randonnée pédestre, la musculation, le cardiovélo (spinning), le yoga, l’elliptique ou le ski de fond.

Les options de « réseaux sociaux » sont bien intégrées. On peut se brancher grâce à Facebook Connect. Il y a aussi la possibilité de mettre des photos, pour ceux qui ont accès à la nature. Et la fonction des cartes (ou routes) est bien pensée.

Il semble y avoir une communauté très active! Dès le départ, Brodie, un coureur de Baltimore, m’a félicité pour m’être inscrit au site. Mais Brodie parcourt 91km par semaine! À moins que ce soit une fonction automatisée du site... Bien possible, mais toujours sympathique.

Le site nous offre aussi un calcul intéressant de nos performances. Par exemple, le nombre de fois qu’on a fait le tour de la terre. J’en suis encore à 0.00. Le nombre livres (kilos) brûlées, l’équivalent d’essence économisée ou encore le nombre de calories dépensées en termes de nombre de beignes.

Dans mon cas, cette semaine, je peux en manger deux, tout en maintenant mon poids. Merci DailyMile!

Le site est compatible avec les propriétaires d’appareils d’entraînement Nike+ et Garmin.

Comme c’est trop souvent le cas dans ce type de nouveaux sites gratuits, l’interface est offerte en anglais seulement. Mais gageons qu’un nombre suffisant d’utilisateurs francophones pourrait convaincre les propriétaires du site de faire un pas vers la francisation.

Bon entraînement!

Site Internet :
- DailyMile.com
Catégories : Sports, Mobile, Internet

Application : Musées de Montréal

Publié le 21 janvier 2011, 7h0
musees


La Société des directeurs des musées montréalais a lancé une application Touch afin de faire la promotion de l’offre muséale à Montréal.

Destinée aux propriétaires d’iPhone et d’iPod touch – désolé encore une fois, propriétaires d’Android –, l’application donne accès aux heures d’ouverture, à la liste des expositions et aux images de quelques oeuvres exposées dans les 35 institutions participantes.

La fonction de géolocalisation permet de trouver le musée le plus prêt. Pour les fois où vous serez en manque urgent de culture et d’histoire, et que vous aurez besoin de votre dose.

Une belle idée pour les touristes comme pour les Montréalais.



Lien :
- Société des directeurs de musées montréalais
Catégorie : Société

Réseaux sociaux : seul ensemble

Publié le 20 janvier 2011, 16h30
Alone Together

Si vous n’avez pas encore vu le film The social network, lauréat du prix Golden Globe du meilleur film de l’année, je vous le recommande fortement. Même si n’utilisez aucun réseau, vous comprendrez mieux la révolution numérique en cours. Une révolution, car c’en est une, qui annonce une quantité de changements encore à venir et qui laisse sur son passage beaucoup de questions quant à nos usages des technologies et nos rapports sociaux.

C’est à cet aspect que s’intéresse la professeure du MIT, Sherry Turkle, dans son ouvrage Alone together : why we expect more from technology and less from each other, que l’on pourrait traduire librement par Seul ensemble ou comment nous attendons davantage de la technologie que des autres.

L’auteure, qui se définit tout de même comme une enthousiaste des nouvelles technologies, souligne que nos communications constantes, nos connexions permanentes nous empêchent parfois de consacrer du temps à des rapprochements plus significatifs.

Une question qui intéresse le milieu des affaires et de la gestion. Car à force d’utiliser des outils qui encouragent les réponses directes et courtes, on finit par privilégier les questions qui appellent une réponse directe et courte. C’est comme une drogue, et ce n’est pas nécessairement dans notre intérêt primordial ni dans celui des organisations novatrices.

Un changement annoncé des rapports sociaux aussi, pour les grands utilisateurs, comme les petits, constamment dans l’attente d’un prochain message, à la recherche d’une approbation ou d’une validation. Elle dira dans une entrevue donnée au magazine Fast Company :

« If you don’t learn how to be alone, you’ll always be lonely, that loneliness is failed solitude. »

Cette attente, c’est en quelque sorte une solitude ratée. Une solitude qui nous empêche d’atteindre ces moments d’autonomie intellectuelle et émotionnelle.

Le « Je pense, donc je suis » transformé en « Je partage, donc je suis. »

Un discours funeste, qui peut sembler moralisateur, mais qui ne pourrait être plus actuel. Un livre qui sera sur ma table de chevet d’un jour à l’autre.

À lire :
- Alone together : why we expect more from technology and less from each other, Sherry Turkle (Amazon.ca)
- Alone Together (Fast company)
Catégories : Société, Internet

Catégories