ICI Radio-Canada Première
Logo Radio-Canada
« retour à l'accueil

Le blogue-notes

Donner une deuxième vie à nos vieilleries!





Donner une deuxième vie à nos vieilleries! - Le supplément

Voici trois autres bonnes adresses à mettre à votre carnet afin de poursuivre le grand et noble objectif des trois « R » : réduire, recycler et récupérer.

Vous pouvez également écouter la chronique : Ménage du printemps : récupérer, recycler, réutiliser

Bookimanie :
Cette librairie écologique de Granby propose de vous donner des « bookie dollars » en échange de vos dons de livres. Ces « bookie dollars » pourront par la suite être échangés contre des produits en magasin (vêtements d’occasion, produits écologiques) ou des livres parmi les 60 000 exemplaires qui constituent le catalogue de Bookimanie. Une grande partie du catalogue de livres de Bookimanie est d'ailleurs offerte en ligne. Un bel exemple d'une petite entreprise familiale devenue grande grâce à l'entraide et la générosité des bouquineurs de la région. Et une excellente façon de faire de bonnes affaires éthiques.
www.bookimanie.com

Le grand bazar étudiant de L'UdeM :
Jusqu'au 9 juin 2011, l'Action humanitaire et communautaire de l'Université de Montréal organise sa collecte en vue du Grand Bazar étudiant qui aura lieu en septembre prochain. Le but de ce Grand Bazar, dont la popularité ne se dément pas d'année en année, est de permettre aux étudiants de faire leur grand magasinage de la rentrée à petits prix. De plus, les profits du bazar seront redistribués sous forme de bons alimentaires aux étudiants de l'UdeM éprouvant des difficultés financières. Toutes les informations et les points de chute pour vos dons de vêtements, fournitures scolaires, articles de cuisine et autres se trouvent sur le site Internet de l'organisme. Des collectes à domicile sont aussi possibles pour des dons en grande quantité et des meubles en bon état.
www.ahc.umontreal.ca/bazar/

Ventedegarage.ca :
Depuis quelques années, plusieurs municipalités au Québec organisent une fin de semaine consacrée aux ventes-débarras. Ce site Internet compile la liste de toutes celles organisées par les différentes municipalités du Québec. En plus d'un calendrier exhaustif, le site regorge de trucs et astuces destinés aux vendeurs comme aux acheteurs. Bref, ventedegarage.ca est la référence pour qui aime chiner des aubaines directement chez les particuliers.
www.ventedegarage.ca

Garderie : le guide «Une place s.v.p.!»


Garderie

Le guide pratique du parent bien intentionné qui recherche garderie pour le petit dernier

1. Déterminer le bon type de service de garde pour votre enfant
Le choix d'un type de service de garde peut s'avérer compliqué, et c'est pourquoi le ministère de la Famille et des Aînés a mis à votre disposition un document intitulé « À la recherche d'un service de garde éducatif pour votre enfant », dans lequel vous trouverez plusieurs informations à ce sujet. Rappelez-vous toujours que vous devez ratisser le plus large possible et inscrire votre enfant sur plusieurs listes d'attente pour mettre toutes les chances de votre côté afin de trouver la garderie qui vous conviendra.
http://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/publication/Documents/SF_recherche_service_garde.pdf

2. Inscrire votre enfant sur la liste d'attente du guichet régional de votre région
Le Ministère a créé plusieurs guichets régionaux afin de faciliter la recherche d'un service de garde pour votre enfant dans votre région. Or, à ce jour, seulement 37,5 % des garderies ont adhéré à ces guichets régionaux. S’il s'avère nécessaire d'y inscrire votre enfant, force est de constater que vos recherches ne doivent pas s'arrêter là si vous désirez trouver une place pour votre enfant dans un court délai. Pour trouver votre guichet régional, cliquez sur le lien suivant :
http://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/services-de-garde/parents/guichets/pages/index.aspx

3. Utiliser le localisateur de service de garde pour connaître tous les services de garde offerts près de chez vous
Le localisateur de service de garde élaboré par le Ministère est l'outil le plus efficace pour faire une recherche exhaustive des services de garde établis dans votre quartier. Ensuite, vous devrez inscrire vous-même votre enfant sur les différentes listes d'attente des services de garde qui vous intéressent.
http://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/ministere/services-outils/localisateur/pages/index.aspx

4. Trouver une garderie subventionnée en milieu familial grâce aux bureaux coordonnateurs
Si vous préférez un milieu familial pour votre tout-petit, et que vous voulez une RSG (responsable d'un service de garde) subventionnée, vous devez trouver le bureau coordonnateur de votre région ou quartier et le contacter, soit en ligne ou par téléphone, pour avoir accès à ses garderies et, éventuellement, y inscrire votre enfant. Les coordonnées des bureaux coordonnateurs les plus près de chez vous sont affichées dans le localisateur de service de garde.

5. Trouver une garderie familiale privée
Le Ministère a statué sur la question des petites garderies familiales privées de six enfants et moins et il ne les administre pas. La seule obligation légale de ces petites garderies privées est de vous offrir un reçu aux fins d'impôts afin de vous prévaloir du crédit d'impôt remboursable pour frais de garde d'enfant. Vous pouvez faire une estimation du coût réel de garde de votre enfant avec l'outil de calcul élaboré par le ministère des Finances.
http://www.budget.finances.gouv.qc.ca/Budget/outils/garde2010_francais.html

Si vous désirez trouver une petite garderie familiale privée (ou même en installation), un site Internet s'impose depuis cinq ans comme étant la référence en matière de recherche de service de garde privé au Québec.
www.magarderie.com

6. Trouver une gardienne à domicile pour votre enfant
Si vous désirez offrir à votre enfant une garde à domicile,
le site sosgarde.ca est une belle solution. Le principe est assez simple : on s'inscrit sur le site pour avoir accès au profil des gardiennes, on crée une offre d'emploi détaillant nos besoins spécifiques et on reçoit les offres de service des candidates intéressées. Par la suite, on contacte directement les gardiennes qui nous intéressent pour leur faire passer une entrevue! À ce jour, c'est plus de 7000 gardiennes qui offrent leurs services sur le site, et ce, partout au Québec!
www.sosgarde.ca

La mode et l'achat local



Si l'achat local semble s'implanter dans les grands centres, il peut toutefois être plus hasardeux, hors de ceux-ci, de reconnaître les détaillants qui offrent des produits mode conçus ici. En attendant une carte interactive basée sur le modèle élaboré par le Bureau de mode de Montréal répertoriant tous les créateurs et points de vente québécois, voici un complément à la chronique de Mode sur mesure.



Abitibi-Témiscamingue
1. Boutique Coeur au ventre : Détaillant de vêtements pour femmes et de maternité. Beaucoup de produits québécois.
133, Avenue principale, Rouyn-Noranda (Québec) J9X 4P3
819 762-2568

Bas-Saint-Laurent
2. Gabia : Boutique d'accessoires et de vêtements éthiques
339, Racine Est #B (Québec) G7H 1S8
819 602-1348

Estrie
3. Boutique Urbaine Des champs : Jolie boutique de vêtements créés par des écodesigners.
17-C, Principale Nord, Sutton (Québec)
450 538-2573

Gaspésie
4. Boutique La Co-mode Verte : Boutique offrant une large gamme de produits, accessoires et vêtements éthique.
310, avenue Saint-Jérôme, Matane (Québec)
418 566-3544

Trois-Rivières
5. Boutique Plan B : Fait la part belle aux designers de mode québécois de la relève.

Québec
6. Boutique Code Vert : Boutique spécialisée dans le vêtement éthique pour hommes et femmes.
586 B, rue Saint-Jean, Québec (Québec)
418 524-4004

L'achat en ligne : les précautions à prendre




Le guide pratique

Si vous faites partie des 51 % de Québécois qui n'ont pas fait de transactions en ligne au cours de la dernière année, voici un petit guide de survie à consulter avant de procéder à un achat en ligne.

1. S'informer sur le commerçant :
- Grâce à des sites Internet qui évaluent la fiabilité du cybercommerçant à partir de moteurs de recherche (Google Safe Browsing, Norton Safeweb, etc.) comme www.commentcamarche.net.

- Grâce à l'onglet « informez-vous sur un commerçant » mis en ligne par l'Office de la protection du consommateur qui répertorie les plaintes formulées par le public à l'endroit des commerces et e-commerces.
www.opc.qc.ca

2. Prévenir les fraudes et l’hameçonnage :
- S'assurer que le site est sécurisé en repérant le cadenas en haut à gauche de votre écran. Le nom de domaine du site devrait toujours commencer par « https ».
- Acheter un logiciel qui renforce la protection de son ordinateur, si cela s'applique.
- Faire attention à l'hameçonnage dans sa boîte de messagerie. Bien souvent, des fraudeurs vont utiliser la liste d'internautes inscrits aux envois promotionnels d'un commerçant pour leur demander de changer leur mot de passe ou de réinitialiser leurs paramètres. Ne pas répondre, c'est un leurre.
- Faire attention au vol d'identité via les sites de réseautage comme Facebook. Il faut bien gérer les informations qui s'y trouvent.

3. Connaître les lois en matière de cyberachat :
- Grâce à l'Office de la protection du consommateur, qui a prévu une loi de rétrofacturation pour obliger les commerçants internationaux à rembourser les internautes pour le matériel qu’ils ne veulent plus acheter.
www.opc.qc.ca

4. Faire attention aux taxes et frais de douanes :- L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) gère les colis importés au Canada. Toutes les informations relatives aux frais de douane se trouvent sur cet onglet.
www.cbsa-asfc.gc.ca/import/postal-postale/menu-fra.html

- Le matériel qui est acheminé par les services de messagerie internationaux privés (UPS, etc.) n’est pas dédouané par l’ASFC, mais bien par un courtier en douane agréé qui s'occupe de percevoir les taxes et autres frais de douanes. Or, ces frais varient beaucoup d'une compagnie à l'autre. Il est impératif de s'informer de leur politique AVANT de procéder à un achat. Après, il sera trop tard. Voici l'onglet pour UPS.
www.ups.com/content/ca/fr/shipping/cost/zones/customs_clearance.html

Si les habitudes en matière de commerce électronique des Québécois vous intéressent, veuillez consulter en ligne les résultats d'une vaste étude réalisée par le CEFRIO (Centre francophone d'informatisation des organisations).
www.cefrio.qc.ca

Vous avez des expériences de cyberachats dont vous voudriez nous faire part? On veut les connaître. Écrivez-nous sur le Blogue-note.

Cinquième Défi : Deux robes de bal sur mesure




En manchette cette semaine : « Ma robe chinoise est arrivée! » et « Une robe Pas de Chichi! »

Ma robe chinoise est arrivée! : Lightinthebox.com :
Vous vous souvenez, c'est ce grossiste chinois qui nous promet des « robes sur mesure » à des prix ridiculement bas? Eh bien, cette robe est arrivée chez moi vendredi dernier dans sa jolie boîte fleurie sans même un petit jour de retard. J'avais beaucoup d'appréhension concernant les frais de douanes à payer à la livraison. J'avais bien posé la question en ligne à la compagnie, qui m'avait répondu, après 48 heures d'attente, que les frais de douanes étaient très différents d'un pays à l'autre, d'un continent à l'autre. Puis on m'avait dit de consulter le site de Douanes Canada : un vrai fouillis! Puis voilà, j'ai dû débourser 19,79 $ au livreur de la compagnie UPS, qui m'a gentiment remis ma boîte, en m'assurant que ces frais étaient très bas, en comparaison de plusieurs autres compagnies. Bon, tant mieux... Vous voulez voir de quoi elle a l'air? Allez jeter un petit coup d'œil aux photos. Franchement surprenant pour une robe confectionnée à l'autre bout du monde selon mes mesures bien personnelles...

Une robe Pas de Chichi! :
Du côté des écocréateurs de Pas de Chichi, on est toujours en production. Il y a quelques jours, je suis allée essayer la « toile d'essayage ». En gros, le patron est en 2D. Pour y voir plus clair, les filles confectionnent donc une ébauche de la robe dans des tissus bons pour la poubelle, histoire de voir le résultat en 3D. Et c'est assez impressionnant! À partir des retouches faites sur cette robe, elles confectionnent la vraie. C'est un vrai travail d'orfèvre que de confectionner une robe, et je suis à même de comprendre pourquoi les robes sur mesures sont souvent plus chères : le nombre d'heures passées devant la machine est si élevé. D'ailleurs, je leur ai demandé de faire le calcul du nombre d'heures passées à élaborer cette robe pour que je puisse détailler un peu le processus de production. On sera à même de comprendre un peu mieux ce qu'on appelle communément « le coût de production ».

Bonne semaine, chers lecteurs...

Catégories