ICI Radio-Canada Première
Logo Radio-Canada

Le blogue-notes

Les balados de la semaine

Publié le 29 octobre 2010, 10h15
toilettes

Cette semaine, la chroniqueuse Barbara-Judith Caron présente trois émissions à découvrir en baladodiffusion : Là-bas si j’y suis de France Inter, Avec ou sans rendez-vous de France Culture et On en parle de la Radio Suisse Romande.

Les trois suggestions de la semaine :

Titre du balado : Quand le peuple pétera dans la soie
Produit par : Là-bas si j’y suis – France Inter
Date : 25 octobre
Type : Reportage
Durée : 45 minutes
Pour s’abonner : http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_14288.xml

Titre de la balado : Climats et maladies infectieuses
Produit par : Avec ou sans rendez-vous – France Culture
Date : 26 octobre
Type : Entrevue
Durée : 1 heure
Pour s’abonner : http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10180.xml

Titre du balado : La contraception masculine
Produit par : On en parle – Radio Suisse Romande
Date : 25 octobre
Type : Chronique
Durée : 20 minutes
Pour s’abonner : http://www.rsr.ch/la-1ere/programmes/on-en-parle/podcast/?flux=rss
http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10177.xml
Catégorie : Balados

Le défi rénovation de Catherine Richer

Publié le 28 octobre 2010, 17h10
Rénovations

Grosse semaine dans notre humble demeure du quartier Rosemont. En manchette cette semaine : mon fils est un graffiteur, nous avons terminé la démolition et fermé les murs, et nous attendons les professionnels de la rénovation!

Des graffitis sur les murs : C'est fou comme nous n'avons pas évolué depuis l'ère de Cro-Magnon! Puisque nous n'avions plus de murs, c'était l'occasion idéale d'initier mon garçon aux graffitis... supervisés! Ce fut la seule activité vraiment intéressante dans cette semaine faite de poussière de démolition, de poussière de plâtre et de poussière de bran de scie! Bon d'accord, moi aussi, je m’en suis donné à coeur joie. Il faut dire qu'en ce moment, un rien m'amuse... Vous irez voir cette oeuvre d'art dans la galerie Flickr!

Fini la démolition, place à la reconstruction : Le titre le dit, notre cuisine ressemble à un corridor de murs de gyproc et de planchers de contre-plaqué qui rappellent vaguement un corridor d'hôpital. D'un hôpital québécois, évidemment! C'est moche et déprimant. Ce qui n'arrange rien à l'affaire, c'est qu'on fait du surplace dans ce corridor, puisqu'on attend que certains professionnels se pointent le bout du nez pour faire avancer le chantier. Attendre dans un corridor moche et déprimant : ça ne sera pas long qu'on va y entasser des lits!

On attend en vain le tireur de joints : Vous vous rappelez mes petits devoirs de la semaine passée? Au point « Prévoir un échéancier de travail », je désire ajouter « qui ne sera respecté par personne, sauf vous, dans le meilleur des cas »! Ça fait une semaine que le chantier est fermé, puisqu'on attend en vain le plâtrier et son acolyte qui doit installer la céramique au plancher... Pendant ce temps, tout le monde attend. Il faut croire que petit ou gros chantier, au Québec, c'est du pareil au même. Pour s'en convaincre, il faudrait faire le test de l'enveloppe brune...

Gentille petite famille cherche cuisine chaleureuse pour y passer de jolis moments... avant 2012! À la semaine prochaine.

Photos - Rénovations, 2e semaine :
Catégorie : Consommation

Des moustaches pour la santé des hommes

Publié le 27 octobre 2010, 11h45
Moustache


Pour faire un don : Movember - l'équipe et les membres des Malabars

La moustache appartient à une époque révolue. Celle des anciens cavaliers iraniens du 3e siècle avant Jésus-Christ, celle des chapeaux hauts de forme du 19e siècle, et celle de Charlie Chaplin. D’autres comédiens et personnages célèbres l’ont portée. Pensons à Peter Sellers, Tom Selleck, Hercule Poirot et ce cher bon vieux Watson; des philosophes, Friedrich Nietzsche; des lutteurs, Hulk Hogan; des compositeurs, dont Stravinsky. La francophonie a aussi eu ses fiers représentants de l’appendice moustachu, avec Donald Lautrec et Marcel Béliveau.

Les avis semblent toutefois unanimes. Autrefois l’apanage des hommes virils, la moustache rebute désormais fortement la majorité des femmes. La moustache se retrouve dans la même catégorie que les bas blancs, la camisole ou l’unisourcil. On l’évite à tout prix, on la fuit, on la montre du doigt. Dans l’oeil de la femme moderne, amoureuse des jeunes imberbes de Twilight et des soldats spartiates de 300, la moustache n’est pas loin de connoter le danger, voire un certain déséquilibre mental, n’en déplaise à Salvador Dali.

Qu’à cela ne tienne, à la suggestion de son chroniqueur et recherchiste Jean-Sébastien Girard, l’équipe de L’après-midi porte conseil se rallie à la cause du cancer de la prostate et à celle de Movember.

La fondation Movember
Le mouvement et fondation Movember, « mo » étant le diminutif de la moustache chez les Australiens, prend son origine en 2003, dans la ville de Melbourne. Quelques « Crocodile Dundee » voulaient trouver une façon originale d’attirer l’attention de la population sur la santé des hommes, et sur le cancer de la prostate en particulier. On décida donc, par un beau mois de novembre, de se faire pousser la moustache au pays de Skippy le kangourou.

Pourquoi le cancer de la prostate?
Le cancer de la prostate est la forme de cancer la plus répandue chez les hommes au Canada. En 2010, on estime à 24 600 le nombre d’hommes qui recevront un diagnostic de cancer de la prostate et à 4300 le nombre de ceux qui en mourront. En moyenne, chaque semaine, 470 Canadiens apprendront qu'ils sont atteints du cancer de la prostate et chaque semaine, 80 Canadiens mourront de cette maladie. Pourtant, dans 90 % des cas, un diagnostic précoce aurait pu les sauver. (Source)

Qu’en est-il de la moustache?
« Movember met les hommes au défi de changer d'apparence et la face de la santé masculine, en se laissant pousser une moustache »

Afin d’amasser des fonds pour la recherche sur le cancer de la prostate, Movember Canada s’associe à l’organisme Cancer de la prostate Canada et invite les hommes du monde entier à se faire pousser la moustache pendant 30 jours. Pour attirer l’attention, quoi. Et de l’attention, ils en auront!

Comment ça fonctionne?
Le fonctionnement est simple. Vous pouvez faire un don ou participer, sur le site Internet de Movember Canada.

Ainsi, vous pouvez, sur le site simplement faire un humble don pour la cause (un petit 10 $ serait merveilleux) ou passer à l’étape de l’engagement : créer votre profil, vous faire pousser la moustache et vous joindre à notre équipe de joyeux moustachus ouverte à tous : les Malabars . En argot : les hommes forts, rien de moins.

La compétition est féroce. Plusieurs employés d’entreprises canadiennes et québécoises se joignent à la cause. Mais notre équipe est inclusive et accepte tous les futurs moustachus d’un bout à l’autre du Canada.

En 2009, plus de 200 000 personnes en provenance du Canada, des États-Unis, du Royaume-Uni, de Nouvelle-Zélande, d’Irlande, d’Espagne, d’Afrique du Sud, des Pays-Bas et de la Finlande ont participé. Le Canada et ses quelque 35 000 participants se sont alliés pour amasser 7,8 millions de dollars pour Cancer de la prostate Canada l’an dernier.

Tous les dons canadiens seront remis à Cancer de la prostate Canada par l’intermédiaire de la fondation Movember.

Pour l’instant, les Malabars sont composés de :
Jean-Sébastien Girard, chroniqueur et recherchiste
Philippe Santerre, chroniqueur, blogueur et agent web http://ca.movember.com/fr/mospace/673626
François Mathieu, adjoint à la réalisation
Mario Pellerin, technicien
Stéphan Dussault
Eric Noel
Brendan Hurley
David Laroche
François Séguin
Denis Henri
Luc-Antoine Cauchon
Pascal Di Palma

Bienvenue à tous et bienvenue aux dames (fausses moustaches seulement!)


À lire :
À propos de Movember
Catégories : Santé, Internet

L'entraînement au 10km de Nathalie Lambert

Publié le 25 octobre 2010, 11h0
Course2 - Programme d'entraînement

À la demande générale, voici l'entraînement intégral de Nathalie Lambert au 10km.

Avant de commencer chaque entraînement, il faut faire 5 minutes de marche et prendre le temps de s'étirer.

Semaine 1

Premier entraînement :
30 minutes au total : 4 minutes de marche et 1 minute de course) sans arrêt, jusqu'à 30 minutes (6 min de course en tout)

Deuxième entraînement :
35 minutes au total : (4 de marche et 1 de course) jusqu'à 35 (7 de course)

Troisième entraînement :
35 minutes au total : (3 1/2 de marche et 1 1/2) jusqu'à 35 (10 1/2 de course)

Quatrième entraînement :
40 minutes au total : (3 1/2 de marche et 1 1/2 de course) jusqu'à 40 (12 de course au total)


Semaine 2

Premier entraînement :
40 minutes au total : (3 de marche et 2 de course) (16 de course au total)

Deuxième entraînement :
45 min au total : (3 de marche et 2 de course) (18 de course au total)

Troisième entraînement :
45 min au total : (3 de marche et 2 de course) (18 de course au total)

Quatrième entraînement :
45 min au total : (2 1/2 de marche et 2 1/2 de course) (22 1/2 de course au total)

Important :
Ne pas faire plus que ce qui est prescrit même si ça va bien et que c'est relativement facile.

Si c'est difficile de maintenir la fréquence cardiaque dans la bonne zone (140-160) à la marche, prenez un sac à dos et ajoutez quelques dictionnaires ou boîtes de conserve pour avoir environ 15 à 20 livres de poids sur le dos, marchez sur un tapis roulant en augmentant la pente ou utilisez un parcours avec dénivellation.


Semaine 3
1. 50 minutes au total : (2 min 30 s de marche et 2 min 30 s de
course, sans arrêt, jusqu'à 50 minutes. (25 min de course)
2. 50 minutes au total : (2 min 30 s de marche et 2 min 30 s de
course, sans arrêt, jusqu'à 50 minutes. (25 min de course)
3. 50 minutes au total : (3 min course, 2 min marche) jusqu'à 50 minutes. (30 min de course)
4. 50 minutes au total : (3 min course, 2 min marche) jusqu'à 50 minutes. (30 min de course)

Semaine 4
1. 55 minutes au total : (3 min course, 2 min marche) jusqu'à 55 minutes (33 min de course)
2. 55 minutes au total : 10 min marche, 10 min course, 10 min marche, 10 min course, 10 min marche, 5 min course. (Total 20 minutes course.)
3. 60 minutes au total : (3 min course-2 min marche) (36 min course au total)
4. 60 minutes au total : 10 min marche, 15 min course, 10 min marche, 15 min course, 10 min marche.

Note : Les entraînements 2 et 4 de la quatrième semaine seront plus difficiles, donc on doit partir un peu moins vite pour être certain de durer les 10 minutes ou les 15 minutes de course prévues au complet. L'important est de faire toute la durée à la course.

Semaine 5
1. 50 minutes au total : 3 de course, 2 de marche (30 de course)
2. 60 minutes au total : 10 de marche, 10 de course (30 de course)
3. 60 minutes au total : 3 de course, 2 de marche (36 de course)

Note de Nathalie :
Le deuxième entraînement sera plus difficile, partez un peu moins vite pour être certains de tenir 10min. Si ça va bien, vous pourrez augmenter un peu la vitesse la semaine suivante. L'important est de faire toute la durée à la course.

Semaine 6
1. 60 minutes au total : 3 ½ de course, 1 ½ de marche (42 de course)
2. 55 minutes au total : 5 de marche, 20 de course, 5 de marche, 20 de course, 5 de marche (40 de course)
3. 60 minutes au total : 4 de course, -1 de marche (48 de course)
4. 65 minutes au total : 5 de marche, 25 de course (50 de course)

Semaine 7
1. 60 minutes au total : 4 ½ de course, ½ de marche (48 de course)
2. 50 minutes au total : 5 de marche, 40 de course, 5 de marche (40 de course)
3. 20 minutes de course « easy » (pas la veille de la course, au moins 48 heures avant. Ou rien.)
Catégories : Sports, Santé

Rénover avec un designer d'intérieur

Publié le 22 octobre 2010, 16h30
Outils

Maintenant que nous avons rangé nos espadrilles dans le placard, attaquons-nous tout de go à notre prochain « Test de Catherine » : rénover avec un designer d'intérieur.

Le défi :
Rénover notre cuisine-salle à manger avec l'aide de la designer Julie Boulerice. Date prévue de la fin du chantier : 25 novembre 2010.

Les devoirs du propriétaire :
Avant la première rencontre avec le designer, il importait de faire nos devoirs. Voici un petit aide-mémoire des questions auxquelles nous avons dû faire face. Pour chacune d'elle, nous vous donnons des pistes de solutions qui pourraient vous faire économiser temps et argent.

Pourquoi est-ce que je désire effectuer des travaux?
Une liste des besoins clairement établie est nécessaire avant d'entreprendre les rénos.

Dans notre cas : Manque d'espace de rangement dans les armoires, manque d'espace pour le coin-repas, besoin d'un espace pour encastrer un lave-vaisselle, etc.

Quels sont les travaux à effectuer?
D'après vous, quels sont les travaux à effectuer? Cette liste n'est pas exhaustive et sera modifiée à la suite de la rencontre avec le designer, mais elle constitue un bon point de départ.

Dans notre cas : Abattre un mur, remplacer la céramique, refaire plomberie et électricité, etc.

Quelle ambiance ai-je envie de créer dans mon nouvel espace de vie?
C'est là que la lecture de quelques revues d'aménagement et de décoration peut s'avérer utile, en plus de vous donner de bonnes idées. Vous devez penser en termes de longévité, et non de mode. Vous devez répertorier aussi ce que vous ne voulez pas, c'est aussi un point de départ non négligeable!

Dans notre cas : Cuisine contemporaine et lumineuse comportant des armoires de bois pour respecter le caractère vieillot de la maison.

Quels sont les travaux que je peux réaliser moi-même?
Une manière très efficace de diminuer les coûts des rénovations est d'effectuer quelques travaux. Il faut évidemment être un peu manuel et avoir du temps. Le fait d'aller magasiner soi-même quelques éléments de décor peut aussi abaisser le prix de la facture. On pense à tort que les designers d'intérieur veulent s'occuper de la totalité du chantier. Au contraire, un designer bien intentionné respectera toujours vos choix.

Dans notre cas : Nous nous occupons de toute la démolition et de la peinture. Nous avons aussi magasiné nous-mêmes nos électroménagers.

Quel est mon échéancier?
Il est important de prévoir quel est le meilleur moment de l'année pour effectuer le type de travaux que vous devez faire. Pensez en fonction de la température, des saisons, de vos vacances et de l'ampleur des désagréments que les travaux engendreront dans la maison. N'oubliez pas que 90 % des rénovateurs restent dans leur maison pendant toute la durée des travaux.

Dans notre cas : Cet automne était une option valable, parce que le logement en haut de notre duplex se libérait.

Est-ce que j'ai un plan B?
Les rénovations, c'est dur pour le couple! Vous devez prévoir un endroit où loger si vous ne pouvez rester dans la maison, quelqu'un pour prendre soin des enfants au besoin, un espace de vie sécuritaire pendant la durée des travaux, particulièrement si vous avez de jeunes enfants.

Dans notre cas : Nous avons réaménagé une cuisine dans le logement au dessus de notre duplex. Tous les jours, nous devons « monter dans le logement » pour prendre nos repas!

Quel est mon budget?
Le dernier point, mais non le moindre. Les designers d'intérieurs ne fonctionnent pas tous de la même manière en ce qui concerne la facturation de leurs honoraires. Il importe d'établir clairement vos limites et de poser des questions précises au designer sur la façon dont il calcule ses honoraires. Selon l'ampleur du chantier, vous devez prévoir environ 10 % de la valeur des travaux.

Dans notre cas : Nous avons établi un budget au départ avec la designer qu'elle doit respecter. Nous ne pouvons nous permettre plus.

Comment trouver mon designer d'intérieur?
Comme il n'y a pas de certification obligatoire pour les designers d'intérieur, un peu tout le monde peut s'improviser designer. Les fondatrices du répertoire des professionnels en design d'intérieur Index-Design rappellent qu'il est important de demander le champ d'études du designer. Pour L'APDIQ (Association professionnelle en design d'intérieur du Québec), Le DEC et le BAC en design d'intérieur constituent une formation adéquate pour exercer la profession. Il vaut mieux magasiner votre designer d'intérieur.

Dans notre cas : Nous avons choisi la designer d'intérieur Julie Boulerice, qui nous a été recommandée par le bouche-à-oreille.

Voici les meilleurs sites que vous devez visiter avant d'entreprendre des démarches pour trouver un designer d'intérieur.

- L'Association professionnelle des designers d'intérieur du Québec
- L'Interior Designers of Canada est à la fois un guide et un regroupement dédié à la promotion du design d'intérieur au Canada. Site traduit en français.
Association of Registered Designers of Ontario. Tous les designers ontariens doivent y être enregistrés pour pratiquer leur profession.
Répertoire de plus de 250 designers d'intérieurs au Québec et plus de 200 fournisseurs et commerçants au Canada.

Julie Boulerice : Notre designer d'intérieur (514 917-6658).

Pour voir un avant-goût du projet en chantier dans ma cuisine, visitez la galerie de photo sur Flickr! Chantons en choeur : « Non, c’est pas fini, c'est rien qu'un début, la vraie cuisine on ne l'a pas encore vue! »

Catégorie : Consommation
Livres

Chaque semaine, la chroniqueuse Barbara-Judith Caron présente sa sélection des meilleures émissions en baladodiffusion de la semaine. Voici ces trois suggestions de la semaine :

Titre du balado : Les mutations de la lecture
Produit par : Place de la toile
Date : 17 octobre
Type : Entrevue
Durée : 15 minutes
Pour s’abonner : http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10465.xml

Titre de la balado : La douleur
Produit par : Priorité santé – RFI
Date : 21 octobre
Type : Entrevue
Durée : 2 fois 20 minutes
Pour s’abonner : http://www.rfi.fr/radiofr/podcast/Podcast_SANTE.asp

Titre du balado : Patient in utero
Produit par : Sur les docks – France Culture
Date : 11 octobre
Type : Documentaire
Durée : 1 heure
Pour s'abonner : http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10177.xml
Catégorie : Balados
Barbara-Judith Caron

Chaque semaine, la chroniqueuse Barbara-Judith Caron propose trois émissions en baladodiffusion à découvrir. Voici ses trois suggestions de la semaine :

Titre de la balado : The Dr Pepper Experiment
Produit par : Car Talk - NPR
Date : 2 octobre
Type : Ligne ouverte
Durée : 1 heure
Pour s’abonner : www.cartalk.com

Titre du balado : Le Pérou parie sur un débouché industriel de la coca légale
Produit par : Les grands reportages – Radio France Internationale
Date : 20 septembre
Type : Reportage
Durée : 20 minutes
Pour s’abonner : http://www.rfi.fr/radiofr/podcast/Podcast_REPOR.asp

Titre du balado : L’histoire du pétrole (2 épisodes)
- Épisode 1 
- Épisode 2
Produit par : 2000 ans d’histoire – France Inter
Date : 27-28 septembre
Type : Longue entrevue
Durée : 2 fois 30 minutes
Pour s’abonner : http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_14864.xml
Catégorie : Balados

L’ordinateur : éteignez-le!

Publié le 21 octobre 2010, 10h0

Une petite vidéo circule en ce moment sur Internet. La vidéo Turn it off, ou Éteignez-le, en français, souligne que de récentes statistiques démontrent que près de la moitié des travailleurs laissent leur ordinateur de bureau allumé le soir et la fin de semaine.

En effet, selon une étude réalisée en 2008, 80 % de la population active des pays industrialisés utilisent un ordinateur de bureau. De ce 80 %, 44 % laissent leur ordinateur ouvert ou en mode veille le soir et la fin de semaine!

En Allemagne seulement, nous dit l’auteur, cela représente 14 millions de personnes, et l’énergie de près de 1000 éoliennes pendant un an. C’est énorme! Surtout pour faire fonctionner des ordinateurs qui ne servent à rien, la nuit! C’est aussi absurde que de laisser l’eau couler pour rien, que de laisser sa voiture tourner sans raison ou que de carrément brûler l’argent de son employeur pour le plaisir. Comprenez bien que le fameux ordinateur reste donc plus longtemps allumé le soir et la nuit (16 h) que le jour (8 h).



Au risque de passer pour un moraliste fini, je vous suggère d’éteindre votre ordinateur. Lui aussi a besoin de dormir. Et ça permet aussi de faire les mises à jour de logiciels. Votre ordinateur vous en remerciera... Bon peut-être pas. Mais votre patron, lui, peut-être.

Sondage :

Catégorie : Environnement

Les voitures du futur de Google

Publié le 20 octobre 2010, 17h0
Voiture

Depuis longtemps, les scientifiques, urbanistes, psychologues du comportement et mathématiciens ont statué que les embouteillages urbains, les longues attentes sur les ponts et les autoroutes qui se transforment en stationnement étaient dus principalement à une chose : les conducteurs.

Ce n’est pas vraiment de leur faute. Mathématiquement parlant, le conducteur est très peu efficace. Il ne sait pas ce qui l’attend, il ne sait pas combien de véhicules sont sur la route et à quelle distance ils sont de lui. Bref, il s’agit d’un système dont toutes les cellules sont en compétition, et prennent des décisions (vitesse, arrêt, ralentissement, route, etc.) qui semblent logiques et sensées séparément, mais qui sont la plupart du temps nuisibles pour le bon fonctionnement du système routier. Résultat : les autoroutes ressemblent à des stationnements.

La solution, vous l’aurez deviné, serait qu’il existe des voitures qui se conduisent elles-mêmes.

Et qui pourrait nous construire ça? General Motors? Le Choix du Président? Le capitaine Cosmos? Eh non! C’est Google, qui annonçait d’ailleurs récemment des profits en hausse de 32 %, avec un chiffre d’affaires de plus de 7 milliards de dollars.

Google a choisi la Toyata Prius pour exécuter ses tests de voitures intelligentes qui se conduisent toutes seules. Avec Google Map, qui déjà surveille la circulation, et des algorithmes de décision et de navigation, les 7 prototypes ont parcouru plus de 1000 miles sans l’intervention d’humain et 14 000 miles avec des interventions occasionnelles, peut-on lire dans un article du New York Time.

L’entreprise rapporte un seul incident. Un des véhicules a été embouti, un automobiliste distrait l’ayant heurté de plein fouet alors que la voiture prototype était arrêtée à une lumière rouge.

Les robots ne peuvent pas s’endormir au volant, ont une vision à 360 degrés, et peuvent réduire leur consommation d’essence et choisir leur chemin en fonction de toutes les autres voitures sur la route en temps réel.

Bref, si les voitures intelligentes de Google deviennent une réalité, cela nous donnera plus de temps pour faire des recherches sur... Google? Et puis tant pis pour Nez Rouge.

À lire :
Google cars drive themselves, in traffic
Catégories : Société, Consommation

Le choc du futur célèbre ses 40 ans

Publié le 19 octobre 2010, 10h0
choc

L’ouvrage Le choc du futur, publié en 1970 par Alvin Toffler et coécrit avec sa femme Heidi, célèbre cette année ses 40 ans. Vendu à plus de 5 millions d’exemplaires aux États-Unis et à plusieurs millions d’exemplaires supplémentaires partout dans le monde, particulièrement en Asie, ce livre a marqué son époque, annonçant les bases de la société à venir avec acuité.

Cette semaine, Alvin Toffler, ce futurologue, pour ne pas dire LE futurologue du 20e siècle, a été honoré lors d’une cérémonie à Washington devant les grands dignitaires du milieu économique, politique et militaire. Depuis son succès, inattendu au dire même de l’auteur, Toffler a publié plusieurs essais, dont La troisième vague (1980), Créer une nouvelle civilisation : la politique de la Troisième Vague (1995) et La richesse révolutionnaire (2007).

Au départ, en 1970, voici comment Alvin Toffler décrivait le coeur de son ouvrage :
« Le choc du futur, c’est le stress et la désorientation provoqués chez les individus auxquels on fait vivre trop de changements dans un trop petit intervalle de temps. »

En 1988, Jacques Languirand reprenait ces propos dans une série d’émissions, introduisant son intérêt pour l’ouvrage de la manière suivante :
« Je veux parler de notre lassitude devant la situation où nous sommes dans un monde en mutation rapide, et de l’épuisement de nos facultés de réflexion... Tel est sans doute le coeur du problème. »

Quarante belles années d’évolution sociale et technologique plus tard, la société fait face à des écueils du même acabit. On parle toujours aujourd’hui d’« infobésité » par exemple, terme introduit d’abord par Toffler en 1970, qui le premier parle de l’information overload, que l’on traduit aujourd’hui couramment par « surdose d’informations ».

Plusieurs des prédictions récentes de Toffler ne sont pas très joyeuses, particulièrement lorsqu’il annonce une guerre des civilisations inévitable pour la conquête des ressources naturelles. Mais il continue également d’être à l’avant-garde de plusieurs des tendances observées en nouvelles technologies. En voici quelques-unes.

L’auteur parle, entre autres, de la montée du crowdsourcing, traduit dans la francophonie de manière un peu maladroite par « approvisionnement par la foule » ou « impartition à grande échelle ». On peut voir cette tendance en nouvelles technologies, mais aussi dans plusieurs secteurs des affaires, ainsi que dans les arts, les médias, la culture, l’activisme, l’environnement, la santé, etc. Wikipédia en est un exemple patent.

L’auteur annonce également la montée en force des philantrocapitalistes. Ces Bill Gates, Richard Branson, Al Gore et autres Leonardo DiCaprio, aujourd’hui plus puissants et plus influents que bien des ONG ou même des gouvernements, en ce qui a trait à la lutte contre certaines maladies, à la lutte contre la pauvreté, à la lutte environnementale ou à la promotion de l’éducation. Bien entendu, l’envers de la médaille, c’est que ce sont eux, et non plus la démocratie, qui dictent l’agenda.

Finalement, et c’est à mon humble avis le néologisme le plus révélateur, Alvin Toffler introduit désormais les concepts « cyberdust » et « obsoledge ». On traduira ici par « poussière cybernétique », que c’est poétique n’est-ce pas? Ou encore d’« information obsolète ». Infobsolète?

Le problème, c’est ce monde boulimique d’information, en surdose, qui n’arrive plus à discerner le grain de l’ivraie. L’information « périmée », ou existante mais introuvable, devient dangereuse par son obsolescence, dans un monde où les décisions sont basées sur l’information. Ça devient même difficile de savoir ce que l’on sait et ce que l’on ne sait pas devant tant d’abondance d’information. Il devient parfois difficile de simplement identifier les bonnes questions à poser. Il prédit ainsi une croissance importante de l’industrie de l’analyse de données.

Pour finir sur un ton anecdotique, dans une entrevue accordée au réseau NPR, alors qu’on célébrait l’anniversaire du fameux livre, on soulignait que pour le 60e anniversaire de mariage d’Alvin et d’Heidi, on leur avait offert un iPad. Il dort toujours dans son emballage d’origine.

À lire :
Futurist 40 years later : possibilities, not predictions
Future shock at 40 : the Tofflers stir up "cyberdust" with new scenarios
Catégorie : Société

Défi 10km : le bilan

Publié le 18 octobre 2010, 16h45
Classique du parc Lafontaine

Eh bien, quel défi! Hier à la Classique du parc La Fontaine, où j'étais inscrite pour courir le 10 km, ma première course à vie, je ne me suis pas dégonflée en cours de route. Ouf! Les résultats sont finalement satisfaisants : j'ai terminé mon 10 km en 53 min 38 s! Pour une fille qui s'était donné comme objectif de terminer la course en 60 minutes, c'est une belle petite victoire personnelle...

La Classique :
Quelle ambiance il y avait! La foule, les autres coureurs, le beau temps qui s'est pointé le bout du nez juste au bon moment, une fébrilité dans l'air, tout cela était électrisant. Vraiment, il y a de quoi donner la piqûre même aux plus récalcitrants...

La course :
Assez rapidement, je me suis trouvé une partenaire de course, une pure inconnue, que je salue d'ailleurs, qui m'a grandement aidée à maintenir un rythme d'enfer. C'est simple : je n'avais jamais couru aussi vite! Le plus émouvant : à peine la course était-elle entamée que j'ai entendu un énorme klaxon retentir derrière moi : c'était la moto qui accompagnait le premier coureur qui nous doublait déjà d'un tour! Il faut dire que celui-là a couru à une vitesse de 20 km/h pendant 30 minutes! Son résultat? 31 min 33 s. Eh bien, vous savez ce que j'ai fait? Malgré que j'étais déjà à bout de souffle, je l'ai encouragé en criant! On peut être groupie même dans les moments les plus absurdes...

L'arrivée :
C'est au son du générique de l'émission de L'après-midi porte conseil que j'ai franchi le fil d'arrivée! Eh oui, un organisateur de l'événement et auditeur de l'émission avait tout orchestré à mon insu! Merci à vous, cher auditeur, vous ne pouvez pas savoir comme ça m'a fait chaud au coeur. La cerise sur le sundae? Toute mon équipe était là! Marie-Pier, la recherchiste, Louise-Renée, la réalisatrice, Philippe, l'agent web, et notre chère Dominique... Merci gang, j'en suis encore émue!

L'entraîneur :
Je ne le dirai jamais assez : sans Nathalie Lambert, je n'y serais jamais arrivée, en fait, je n'aurais même pas été en mesure de commencer. L'entraînement qu'elle a conçu pour cette course constituait un défi en soi, puisque je devais me préparer en seulement 6-7 semaines, la moitié du temps prévu pour ce type de préparation. Mais les consignes étaient claires et je les ai suivies à la lettre, même quand j'étais certaine que je n'y arriverais jamais! C'est dire à quel point il est primordial de suivre un plan d'entraînement conçu par un professionnel. Cet entraînement existe et il est à votre portée. Je rappelle que pour les lecteurs qui voudraient commencer par un entraînement à la marche avant de commencer la course, vous trouverez des programmes détaillés dans le livre écrit par Nathalie, Le plaisir de Bouger, vendu en librairie à 34,95 $. Vous pouvez aussi vous rendre sur le site de l’événement et télécharger le programme d'entraînement conçu par Jean-Yves Cloutier, l'entraîneur du marathon.
www.marathondemontreal.com/fr/entrainement/programmes_entrainement.html

La montre Polar :
La deuxième chose qui m'a permis de m'entraîner de façon réaliste et sérieuse est ma fameuse montre Polar RS300x. Grâce à ce gadget très utile, j'ai été en mesure de calculer mes résultats et de comprendre ceux-ci. C'est-à-dire que chaque fois que je sortais courir, j'avais un objectif d'entraînement clair (élaboré par Nathalie Lambert) que je programmais à ma montre. Ainsi, elle me permettait de m'entraîner de façon adéquate. Je recommande fortement cet investissement pour tout nouveau coureur qui voudrait s'initier à la marche ou la course. La mienne se détaille à environ 300 $ puisqu'elle mesure la vitesse, la distance et la fréquence cardiaque, mais il y a des montres Polar qui en font presque autant pour environ 190 $. Rendez-vous sur ce site pour trouver la montre qu'il vous faut et le détaillant Polar le plus près de chez vous.
www.polar.fi/ca-en

Le coaching nutritionnel :
Dans ce défi sportif, j'ai aussi été aidée par Catherine Naulleau, une nutritionniste spécialisée en sport de performance à ATP nutrition. Son aide m'a été précieuse pour comprendre quel type de nutrition était recommandée pour un entraînement à la course. Évidemment, comme je ne suis pas une coureuse professionnelle, le but n'était pas tant d'améliorer mes performances, mais bien de me guider vers une alimentation adéquate. En ce sens, les nutritionnistes d'ATP nutrition ont conçu un petit guide intitulé Bien manger pour mieux courir, qui est très simple à lire, à comprendre et à mettre en pratique. Je crois fermement que tout coureur, débutant ou expérimenté, devrait faire la lecture de ce petit guide d'une quinzaine de pages. Vous comprendrez les préceptes simples, mais essentiels de l'alimentation du coureur!
www.atpnutrition.com
 
Alors, comme le site du Marathon de Montréal nous le rappelle, il ne reste que 341 jours, 21 heures, 18 minutes et 20, 19, 18, secondes avant le prochain marathon le 25 septembre 2011. Je ne sais pas pour vous, mais moi j'y serai! En attendant, vous pouvez voir des photos et des vidéos de la course d'hier sur Flickr!

Photos de l'événement :
Catégories : Sports, Santé

Skype et Facebook partenaires en téléphonie

Publié le 18 octobre 2010, 12h0
Skype

Skype et Facebook ont annoncé la semaine dernière un partenariat qui permettra aux utilisateurs de chacun des services de faire le pont entre leurs données. Voici une deuxième bonne nouvelle pour Skype, qui annonçait récemment son association avec Avaya, une entreprise américaine spécialisée en téléphonie d’affaires.

La dernière version du logiciel Skype intègre déjà la recherche parmi l’ensemble de ses contacts Facebook, si ceux-ci ont décidé de partager leur identifiant Skype, bien entendu. Pour l’instant, je n’ai pas eu l’occasion de voir comment Skype allait être intégré dans l’interface de Facebook, mais à la vitesse où se produisent les changements au sein de Facebook depuis les derniers mois, cela ne devrait pas tarder.

Qu’est-ce que ça donne?
Selon les dernières statistiques, 14 % des Américains font maintenant des appels via les technologies IP, c’est-à-dire via le réseau Internet, sans passer par un service de téléphonie traditionnel. Ainsi, vous pourrez plus facilement retrouver les gens qui utilisent la technologie.

À lire :
Skype 5 launches with Facebook integration (en anglais)
Catégories : Consommation, Mobile, Internet

Défi 10 km : le dernier journal de bord

Publié le 15 octobre 2010, 16h20
http://www.radio-canada.ca/emissions/lapres-midi_porte_conseil/blogue/images/oct_2010/course_final.jpg

Dernier arrêt ce dimanche 17 octobre, terminus, tout le monde enfile ses chaussures de course pour 10 km endiablés devant une foule en délire! Chose promise chose due. Sans plus attendre, voici les conseils de nos experts pour vous préparer en vue de la course. On se voit sur la ligne de départ?

Les conseils de Nathalie Lambert, entraîneuse pour le 10 km course à pied, chroniqueuse à l'émission L'après-midi porte conseil et directrice du marketing et des communications au Club Sportif MAA.

- Quarante minutes avant la course : Tout d'abord, 5 à 7 minutes de jogging lent pour s'échauffer, suivis d'une période de 20 minutes d'étirements afin de terminer 10 minutes avant la course et prendre place sur la ligne de départ.

- L'alignement sur la ligne de départ : Se placer au centre du groupe (pas devant, mais pas à la fin non plus). Si on est loin de la ligne de départ, alors on fait démarrer son chrono seulement quand on passe la ligne pour connaître son vrai temps.

- Le départ : Les premiers 300 mètres, on peut aller un peu plus vite que sa cadence pour se sortir du gros du groupe et prendre son erre d'aller, mais attention, ce n'est pas un sprint.

- La course : On vise un rythme régulier de 5,45 à 6 min le kilomètre jusqu'au kilomètre 8. Si on voit qu'on est plus vite que 5 min 30 s/km, ralentir un peu, même on se sent bien, pour ne pas payer trop cher à la fin. Pour les deux derniers kilomètres, si on s'en sent capable, on accélère progressivement et légèrement.

- L'arrivée : À 100 m de l'arrivée, on donne ce qui reste dans les jambes et on profite du moment et des encouragements de la foule.

Bonne course!


Les conseils de Catherine Naulleau, nutritionniste du sport, ATP nutrition

- Quelques jours avant la course : Il est important de diminuer le gras (croustilles, boissons gazeuses, noix en grande quantité, alcool...) et d'augmenter l'hydratation. Un peu plus de glucides dans l'assiette seront aussi bienvenus.

- Le déjeuner : Prendre un bon déjeuner sans changer ses habitudes alimentaires. L'idéal est un déjeuner léger, qui ne contient pas trop de fibres afin de ne pas surcharger les intestins. Par exemple, un bagel au fromage à la crème avec une banane fera très bien l'affaire.

- La collation : Puisque le départ est prévu à 10 h 15, il faut prendre une petite collation vers 9 h 30, par exemple une barre énergétique au choix.

- L'hydratation : Il faut s'hydrater beaucoup avant la course. Puisqu'il fera assez frais, une hydratation aux kilomètres 4 et 8 devrait suffire.

Amusez-vous bien!
Catégories : Sports, Santé


Le magazine en ligne français Éco 89 rapporte que la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi), cet organisme qui traque les pirates du dimanche en France, a commencé à sévir.

Dans l’article « L'Hadopi expliquée aux nuls et à ceux qui piratent sans le savoir », le journaliste François Krug explique que plusieurs internautes ont commencé à recevoir des avertissements. Un petit téléchargement de film par ci, un téléchargement de série américaine par là et bientôt, paf, une amende de 1500 euros. Voici comment ça fonctionne.

Les ayants droit (maisons de production de disques, d’émissions de télévision et de films) sont de mèches avec les fournisseurs d'accès Internet et une firme d’espions du net, la Trident Media Guard, avec la bénédiction de l’Hadopi.

Vous téléchargez illégalement un des fichiers de la liste de 10 000 titres sélectionnés, et tout ce beau monde vous retrouve et vous fait parvenir un avertissement par courriel. Le deuxième avertissement est accompagné d’une lettre recommandée. Au troisième avertissement, vous pouvez recevoir une amende de 1500 euros, devoir comparaître en cour et voir votre connexion Internet suspendue pour un mois. Ça fait cher l’épisode de Mad Men.

En France, le piratage, c’est maintenant du sérieux.

Pour l’instant, au Canada, le CRTC n’a toujours pas légiféré sur le téléchargement illégal de musiques, de films et d’émissions de télévision en ligne.

À lire :
- « L'Hadopi expliquée aux nuls et à ceux qui piratent sans le savoir »
Catégorie : Consommation
Echographie

Vous cherchez le premier bébé de l’année? Ne cherchez plus! Il a probablement déjà un profil sur les réseaux sociaux, selon une étude de la firme AVG.

Le quotidien français Le monde.fr rapporte que, mondialement, plus de 81 % des bébés de moins de 2 ans sont présents sur Internet, souvent par le biais de photos sur le profil en ligne de leurs parents, dans les albums photos, sur Picassa, Flickr ou Facebook. Et plusieurs possèdent déjà leur propre courrier électronique.

En Europe et au Japon, au moins 14 % d’entre eux sont présents en ligne avant même leur naissance, puisque l’échographie est partagée en ligne par les parents. Pourquoi? Le sondage révèle que 70 % des parents considèrent que c’est la manière la plus pratique de partager leur bonheur avec la famille et les amis. Mais 18 % des parents avouent le faire parce que les autres parents le font.

Pendant ce temps, la société de logiciel antivirus AVG met en garde les parents : ce qui est mis sur Internet est souvent difficile à faire disparaître une fois en ligne. Et trop souvent, les albums photos ne sont pas protégés par un mot de passe.

À lire :
- « 74 % des bébés français sont présents sur Internet »
- « Digital birth : welcome to the online world »

Microsoft en rattrapage

Publié le 12 octobre 2010, 16h0
windows7mobile

La compagnie Microsoft lançait cette semaine sa stratégie pour téléphones mobiles sous Windows 7. S’agit-il d’une ultime tentative de rattrapage? Plusieurs analystes le pensent.

Sur le marché américain, Microsoft n’occupe plus que 10 % du marché des systèmes d’exploitation pour téléphone cellulaire, dépassée par Google, qui frôle déjà les 20 % de parts de marché, et loin derrière Apple et Research in Motion (BlackBerry), qui occupent environ 30 % du marché chacune. Écran tactile, appareil photo allant jusqu’à 5 mégapixels, application de courriel et de gestion des réseaux sociaux, Microsoft ne propose rien de neuf. Aucune innovation significative. Elle reste d’ailleurs à la traîne, bonne dernière, occupant depuis plusieurs trimestres déjà cette position en queue de peloton.

Le marché des téléphones intelligents connaît une croissance fulgurante de plus de 56 % depuis 2009, selon Les Affaires. C’est un enjeu de taille pour le géant qui voit sa position de chef de fil se réduire comme peau de chagrin.

Dans le domaine des navigateurs Internet, ancien bastion de la firme de Richmond, Internet Explorer 9 Bêta, lancé il y a quelques semaines, se trouve dans une position similaire.

On s’inspire fortement des innovations des autres navigateurs comme Firefox, Chrome, Safari et Opéra. La nouvelle version de Microsoft est plus rapide, gère mieux certains protocoles comment le HTML5 et les Javascripts, mais demeure une pâle imitation de ses concurrents.

Le cycle de vie des améliorations est beaucoup plus rapide chez ses compétiteurs. Firefox effectue des mises à jour tous les six mois, Google Chrome développe une nouvelle version avec améliorations aux 6 à 8 semaines. Dans le cas d’IE, il se renouvelle une fois l’an. Et encore.

Est-ce le début de la fin pour le titan Microsoft? Ou changera-t-elle de stratégie, délaissant le marché grand public? Dans la mythologie grecque, les titans se firent déclasser par les dieux de l’Olympe. Avec Google qui compte proposer son système d’exploitation Google Chrome OS au consommateur, l’avenir n’est pas garant du passé.

Au Canada, les téléphones sous Windows 7 sont annoncés pour le 8 novembre et seront distribués par Rogers.

À lire :
- « Microsoft dévoile son Windows Phone »
- « Microsoft throws down the gauntlet with Windows Phone 7 »
- Google Chrome OS (Wikipédia)
Catégories : Mobile, Internet

Défi 10 km : Journal de bord, 7e semaine

Publié le 8 octobre 2010, 9h0
Danse

Première nouvelle : Les résultats sont encourageants. Lundi, j'étais en état de grâce. Il faisait beau, l'air était pur, et j'ai couru 9,5 km en une heure. Voici le détail : intervalles de 3:30 course – 1:30 marche pendant 60 minutes. Résultat? Presque 10 km... Je rappelle mon objectif : 10 km en moins d’une heure. Il ne reste donc plus qu'à aller chercher un autre petit demi-kilomètre et ça y est. On va l'avoir, on va l'avoir; pourvu que le ciel ne me tombe pas sur la tête!


Deuxième nouvelle : Je suis allée voir le parcours de La Classique du parc Lafontaine afin de me familiariser avec les kilomètres que je devrai engloutir dans 10 jours. En gros titre sur le site : « Le 10 kilomètres affiche complet! » Vraiment, il y a tant de personnes que ça qui suivent mes chroniques?
www.circuitendurance.ca/parcours/lafontaine_10km.pdf


Troisième nouvelle : Bientôt, je vais arriver au bout de mon entraînement. Dorénavant, je devrai courir ces fameux 10 kilomètres sans avoir de répit à la marche. Alors, voilà le truc que j'ai élaboré : je me suis créé quelques plages de musique calme sur la liste de lecture de mon iPod. Ainsi, les intervalles sont dans mes oreilles! Autrement dit, je marche dans ma tête pendant que je cours avec mon corps. Vous savez, mon entraînement m'a habituée aux intervalles. C'est une dépendance tenace. Ne riez pas! Si Céline Dion « danse dans sa tête », je peux bien marcher dans la mienne...

Là, on ne rit plus, c'est du sérieux : il ne nous reste que 4 à 5 entraînements avant le dimanche 17 octobre. Ne lâchez pas, on a la course aux lèvres!

La semaine prochaine, ne manquez pas les recommandations de nos experts pour une bonne préparation avant la course. Ici même, sur le Blogue-note!
Catégorie : Sports
Services bancaires mobiles

Alors que plusieurs banques le font aussi, le Mouvement des caisses Desjardins offre depuis septembre à sa clientèle une application pour téléphone mobile qui rapproche le consommateur de l’ère du portefeuille électronique.

Lancée à la fin de septembre, l’application pour iPhone Desjardins offre à la fois des services aux particuliers et aux entreprises. Le logiciel permet à l’utilisateur de vérifier le solde, et d’effectuer des virements d’un compte à l’autre, ainsi que de personne à personne. Depuis son mobile, le client peut aussi effectuer le paiement des factures, convertir des dollars en autres devises, et faire une demande de soumission d’assurance automobile. J’avoue que faire une soumission d’assurance automobile ne m’apparaît pas comme un service essentiel, mais pourquoi ne pas se simplifier la vie, si c’est possible?

L’application de Desjardins, comme plusieurs autres services semblables, permet de géolocaliser les succursales à proximité. Le partenariat entre Desjardins et l’agence de courtage Disnat permet aussi à la coopérative québécoise d’offrir des services d’achat et de vente de valeurs mobilières directement depuis son téléphone mobile.

Pour les autres marques de téléphone (BlackBerry, Android, Windows), il existe un site mobile, le m.desjardins.com

Le Mouvement des caisses Desjardins n’est toutefois pas un précurseur. Les banques TD, Scotia, CIBC et ING Direct, pour ne nommer que celles-là, offrent déjà un tel service à leur clientèle.

Bienvenue dans le monde de l’instantané. Et n’oubliez pas d’ajouter un mot de passe à votre cellulaire. Il sera bientôt votre portefeuille et un accès direct à vos comptes bancaires et d’investissement.

Catégorie : Mobile
Commerce

Dans la dernière année, les Canadiens ont acheté en ligne pour plus de 15 milliards de dollars en produits et services, dont 6 milliards à des entreprises étrangères. C’est une augmentation générale de ce type de dépense de plus de 33 % depuis 2007.

Chez les 16-34 ans, c’est plus de la moitié des internautes qui ont effectué un achat en ligne au cours de la dernière année. Ce sont les habitants de la Colombie-Britannique et de l’Alberta qui sont les plus grands consommateurs en ligne au Canada.

On magasine également davantage sur Internet avant d’effectuer un achat, en ligne ou hors ligne. En 2009, 52 % des Canadiens ont utilisé Internet pour se faire une tête sur un produit ou un service.

Parmi les provinces canadiennes, seules la Nouvelle-Écosse et l'Île-du-Prince-Édouard consomment moins en ligne que le Québec.

Qu'est-ce qu'on achète?
Au sommet du palmarès des achats en ligne : les billets de concert et les billets d’avion, suivis de près par les vêtements, les livres et les magazines. Finalement, les stéréotypes se confirment; chez les femmes, les produits les plus achetés sont les vêtements, les accessoires et les bijoux; chez les hommes, les appareils électroniques.

À lire en complément :
- Commerce électronique : magasinage sur Internet
- Le commerce en ligne progresse moins vite au Québec
Catégorie : Internet
Exposition

La chroniqueuse Barbara-Judith Caron propose sa revue de la semaine des émissions francophone en baladodiffusion. Cette semaine, on visite les coulisses des grandes expositions de peinture, on joue au rugby et France Culture présente l'épisode : «Si senior ! Vieillir au travail».

Titre du balado : Dans les coulisses des grandes expositions
Produit par : Les grands reportages – Radio France Internationale
Date : 20 septembre
Type : longue entrevue
Durée : 20 minutes
Pour s’abonner : http://www.rfi.fr/radiofr/podcast/Podcast_REPOR.asp

Titre du balado : Tout sur le rugby
Produit par : On en parle - Radio Suisse Romande
Date : 29 septembre
Type : Chronique
Durée : 12 minutes
Pour s’abonner : http://www.rsr.ch/la-1ere/programmes/on-en-parle/podcast/?flux=rss

Titre de la balado : Si senior ! Vieillir au travail
Produit par : Sur les Docks - France Culture Date : 22 septembre
Type : Documentaire
Durée : 1 heure
Pour s’abonner : http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10177.xml
Catégorie : Balados

Catégories