ICI Radio-Canada Première
Logo Radio-Canada

Le blogue-notes

Trentaine

C’est le temps de toutes les possibilités. L’époque où l’on devrait parcourir le monde, sans attaches, avant l’hypothèque, les enfants et le travail. Les meilleures années de la vie, quoi, diront certains.

Pourtant, pour plusieurs, le passage de la vingtaine à la trentaine s’avère plutôt difficile. Alors que les angoisses sont simplement reléguées aux oubliettes par les plus vieux d’un simple : « Mais tu as toute la vie devant toi », la crise de la trentaine frappe plus que jamais une nouvelle génération.

Selon une nouvelle étude présentée à la conférence annuelle de la Société britannique de psychologie à Glasgow, les données semblent démontrer une augmentation des dépressions et autres troubles connexes chez les 25 à 35 ans, plus spécifiquement autour de la trentaine.

L’anxiété reliée au travail, le chômage, l’endettement dû aux études, les relations de couples précaires, particulièrement chez les plus instruits, seraient tous des facteurs contribuant aux blues de la troisième décennie.

L’importance de la réussite, de la performance, l’insécurité du marché du travail, la pression sociale qui tend vers la création d’un noyau familial, la solitude, les déceptions tant personnelles que professionnelles seraient à l’origine de cette vague.

Selon un sondage complémentaire à l’étude, 86 % des répondants affirmaient ressentir de la pression pour « performer » davantage; 21 % se préparaient à un changement de carrière.

On estime à 33 % le taux dincidence d'au moins un épisode de dépression, de légère à grave, chez les trentenaires.


À lire en ligne :
-« The quarterlife crisis: young, insecure and depressed »
- Tribal workers, Financial Times

Livres :
- Get it together : a guide to sruviving your quarterlife crisis, Damian Barr
- The social animal: the hidden sources of love, character and achievement, David Brooks
Catégories : Société, Art de vivre, Santé

Nouveaux repères semaine 10

Publié le 7 mars 2011, 11h0

Bonjour à tous,

Voici un aperçu des sujets en environnement, santé, consommation et nouvelles technologies, présentés à l’émission L’après-midi porte conseil au cours de la 10e semaine de l’année.



Le prof Laurier trouve la solution au problème du décrochage scolaire
En 2000, 26 % des jeunes ont décroché au Québec. En 2009, le décrochage augmentait toujours, atteignant 29 %, en moyenne. Chez les garçons, on affiche un taux d’abandon qui atteint les 35 %.

On peut pleurer, simplement. C’est probablement la solution la plus rationnelle devant une telle hécatombe.

On peut aussi tenter d’en rire un peu, tout en cherchant des pistes de solutions. Le ministère de l’Éducation a ainsi recruté une sommité internationale pour régler le problème. J’ai nommé le prof Laurier. On lui a demandé de s’adresser à l’ensemble des étudiants du Québec pour parler d’éducation, de décrochage et de « pochitude ».

Vous pourrez y voir le douloureusement comique Mathieu Pichette, coanimateur de la série jeunesse Les pieds dans la marge, qui participe à cette capsule interactive de la campagne « L’école, j’y tiens! ».

Une manière ludique d'aborder la persévérance scolaire et l’importance « d’être pas poche ». On espère que tous les profs en parleront à leurs élèves.

***

Des écrans interactifs pour les enseignants ou des portables pour tous?
Le chercheur en éducation Thierry Karsenti a publié un rapport qui porte sur les avantages de l’utilisation des ordinateurs portables au primaire et au secondaire en enseignement.

Ainsi, selon son étude, une commission scolaire qui a intégré l’usage du portable dans son enseignement a vu reculer son taux de décrochage de 16 % en 4 ans. On comprend que si l’enseignement arrive à rattraper le 21e siècle, il y a peut-être de l’espoir.

Si vous n’avez pas eu l’occasion de voir cette vidéo (en anglais), produite par la Société royale pour l’encouragement des arts et du commerce britannique (RSA), voici votre chance :



***

Être un jeune immigrant au 21e siècle
Mopaya, c’est un mot lingala, une langue bantoue originaire de la République démocratique du Congo, qui signifie « l’expérience d’être étranger ».

C’est exactement ce dont parlent les jeunes du projet Mopaya, une websérie vidéo produite par Radio-Canada International qui offre témoignages, films et réflexion sur le sujet.

http://mopaya.rcinet.ca/

Twitter : @Mopaya

***

La prévalence de la dépression chez les hommes continuera d’augmenter
Selon une nouvelle étude publiée dans le Journal de la psychiatrie britannique (Bristish Journal of Psychiatry), la dépression chez les hommes devrait continuer d’augmenter de façon significative au cours des prochaines années.

La disparition des rôles traditionnels, l’incapacité à s’adapter aux nouvelles réalités sociales et économiques, la difficulté de créer des réseaux de soutien sociaux en dehors du travail et l’augmentation du taux de chômage chez les hommes expliqueraient en partie cette réalité.

***

Les réseaux sociaux au service des voyageuses
Malheureusement, partout dans le monde, les femmes sont encore victime de harcèlement. Plusieurs sites Internet menés par des femmes ont voulu leur donner des outils et de l’information qui leur permettraient de faire part de leurs mauvaises expériences et de suggérer des façons de les éviter grâce à la force du partage et du nombre sur Internet.

Ainsi, les sites Ihollaback.org, http://stopstreetharassment.com/ et smartwomentravelers.com mettent à profit l’expérience du plus grand nombre pour permettre aux femmes de voyager en paix.

Triste de lire certains témoignages.

Smart women travelers offre des suggestions et conseils de voyage qui peuvent être utiles aussi aux hommes.

***

Le sous-dimensionnement : Ma chérie, j’ai réduit le produit!

Depuis « La grande illusion : le sous-dimensionnement », une chronique de Fabien Deglise, observateur de la consommation à L’après-midi porte conseil et journaliste au quotidien Le Devoir, la planète entière s’intéresse au sous-dimensionnement. Ainsi, le magazine Consumer Report du mois de mars y consacre un dossier complet.

On y apprend que 75 % des consommateurs savent que les quantités des produits d’épicerie diminuent, et que 50 % préféreraient une hausse du prix plutôt qu’une diminution des quantités. Mais comme toutes les études en psychologies démontrent que les consommateurs sont plus vigilants sur le prix que sur la quantité, bientôt, au même prix, on aura des formats de 1,45 litre de jus d’orange au lieu de formats de 2 litres!

La réduction des quantités dans les emballages permet parfois des hausses de prix pouvant atteindre les 20 %.

***

Après le texto et le sexto : le SMS de groupe
Évolution logique du message texte sur mobile, une technologie qui a profondément modifié les habitudes de communication des adolescents, une nouvelle étape serait annoncée : le texto de groupe.

Plusieurs compagnies ont fait des acquisitions en ce sens, dont Facebook, avec l’achat de la compagnie Beluga, une entreprise lancée par d’anciens employés de Google.

Une des applications les plus connues, GroupMe , fonctionne sur iPhone, Android et BlackBerry, et permet de gérer des groupes à qui l’on envoie des textos et qui peuvent immédiatement répondre au groupe.

On semble prédire que ce type de messagerie sera bien apprécié des jeunes mères organisatrices d’activités sportives pour les enfants ou des jeunes adultes qui vivent la nuit.

***

Alertes à la Société de transport de Montréal!
Bravo! La Société de Transport de Montréal offre maintenant des alertes par courriel ET par texto. On peut choisir la ligne de métro, les jours et les heures pendant lesquels ont veut en être avisé si le service de transport en commun est en panne ou connaît des ralentissements.

Dans une ville du 21e siècle qui mise sur les transports collectifs, ça n’arrive ja-mais! Mais au cas, ça vous permet d’éviter la foule et de changer votre horaire facilement en fonction des pannes de métro. On prend les améliorations là où l’on peut. Merci STM!

***

Sécurité Facebook et réseaux sans fil
Si vous pouvez lire « http:// » au lieu de « https:// » dans votre adresse URL Facebook, c'est que votre compte n'est pas sécurisé et qu’un pirate avisé pourrait accéder à votre compte.

Allez dans vos options, sélectionnez « Compte », puis « Paramètres du compte » et ensuite « Paramètres », et enfin choisissez « Sécurisez votre compte ».

Cela pourrait vous éviter de vous faire bidouiller votre compte par un pirate, plus particulièrement dans les cafés où tous les utilisateurs sont branchés sur le même réseau sans fil. Marck Zucheberg a sûrement appris de ses imprudences.

***

Pantagonia, Adidas et Walmart s’allient pour créer un nouvel indice de développement durable
Pour la mise en marché de leurs produits, Adidas et Walmart se sont associés à une douzaine de compagnies, dont Moutain Equipment Coop et New Balance afin de créer un indice « durable ».

L’indice permettra de calculer et d’informer le consommateur, et le fabricant, sur l’eau et l’énergie utilisées dans la fabrication, l’émission de gaz à effet de serre, la production de déchets, etc. Ils suivent en ce sens les traces du Nike Considered Index établi l’année dernière.

***

Gaz de schiste et données ouvertes : le logiciel citoyen
Le New York Times offre une carte interactive qui affiche les contaminations au Benzène, au radium et à d’autres contaminants autour des quelque 200 puits de gaz naturel en Pennsylvanie.

Ça, c’est du journalisme de données!
Toxic Contamination From Natural Gas Wells (NYT)

***

Stimulateur d’estomac pour obèses
Comment forcer les obèses à perdre du poids? Selon le fabricant Intrapace, il suffit d’implanter un stimulateur directement dans l’estomac de ces derniers.

Ainsi, si l’utilisateur mange trop, le stimulateur envoie une décharge électrique à l’estomac, ce qui provoque un sentiment de satiété. Le gadget effectuerait aussi la collecte d’informations sur l’alimentation du patient, le tout pouvant être téléchargé par le médecin.

Les 65 (victimes) patients auraient perdu jusqu’à 20 % de leur masse corporelle à la suite de l’implantation de ce dispositif.

L’opération pour implanter le stimulateur d’estomac serait moins dommageable pour l’organisme que les opérations de réduction d’estomac traditionnelles. Le dispositif coûteraît 24 000 $ et pourrait être commercialisé aux États-Unis dès 2014.

Nouveaux repères, semaine 9

Publié le 28 février 2011, 10h30
Osaka

Marathon pour robot
Cette semaine avait lieu le premier marathon pour robots à jambes articulées de l’histoire. Après le concours de soccer pour robots de Nagoya en 1997, et celui de 2005, à Osaka, voici que les Japonais et plusieurs centaines d’équipes internationales s’affrontent pour une épreuve de 42 kilomètres, dans la capitale de la robotique mondiale, Osaka.

Les robots peuvent changer leurs propres piles ou se réparer, mais il doivent le faire sans assistance, sinon, ils sont disqualifiés. Pas d’aide des amis humains pendant la course, qui dure quelque quatre jours.

Les marathoniens humains peuvent dormir tranquilles.
[Guardian]


Moins de câbles et plus d’Internet pour les amateurs de sports
Les passionnés d’événements sportifs en ont-ils pour leur argent?

Pour la saison de Formule 1, et les matchs de hockey et de football, la facture de câblodistribution des amateurs de sports télévisés peut rapidement atteindre les 140 $ par mois, soit presque 1700 $ par année!

Alors que les équipes commencent à offrir l’accès aux matchs à la carte ou par abonnement, les fanatiques de statistiques font le calcul et changent leurs habitudes.

Ainsi, les Maple Leaf de Toronto offrent maintenant une application à 19,99 $ qui permet de regarder les matchs sur les appareils mobiles.

Sur leur site Internet, les Leaf offrent 10 parties à 19,99 $ et une demi-saison à 29,99 $

Les Canucks de Vancouver sont aussi de la partie, et de plus, des services comme le NHL GameCenter Live développent une offre intéressante sur PlayStation 3 et Boxee.

Tout à coup, les câblos perdent des points au classement des sportifs de salon.
[Globe and Mail]


La rénovation verte, plus qu’une histoire d’argent et de conscience
Selon l’experte-conseil Maryse Leduc, la rénovation verte, ce n’est pas nécessairement une question de coût, si l’on sait faire les bons choix.

Lors de ce segment présenté à l’émission L’après-midi porte conseil, l’architecte Maryse Leduc, spécialiste de la rénovation, a répondu à vos questions. La géothermie, une bonne solution pour vous? Quelle est la différence entre l’énergie solaire active et l’énergie solaire passive? Qu’en est-il du bambou? Durable? Écologique? Tout ça et bien d’autres réponses et ressources sur le site de l’émission.

Laissez-nous aussi d’autres questions au passage sur le site. Nous pourrions la réinviter à votre demande.
[L’après-midi porte conseil]


Vancouver

La vie après le pétrole? Vancouver et le mouvement Villes en transition
La reporter Isabelle Craig est allée visiter la côte ouest à la rencontre de passionnés de l’environnement qui participent à Villes en transition, un mouvement mondial d’éducation populaire et de conscientisation. Une rencontre fort intéressante avec ces citoyens qui tentent de répondre à la question « Comment vivrons-nous après le pétrole? »
[L’après-midi porte conseil]

Pendant ce temps, toujours à l’extrémité ouest du pays, la ville de Vancouver est nommée, pour la cinquième année consécutive, meilleure ville au monde pour sa qualité de vie, par le magazine The Economist. Montréal arrive au 16e rang, derrière Calgary et Toronto.
[The Economist]


La planète : en faveur des gratte-ciel
Symbole des grandes villes, on croit à tort que les gratte-ciel représentent une menace pour l’environnement. Voici l’article d’Edward Glaeser, sur la place du gratte-ciel contemporain, un mode d’occupation de l’espace qui favorise la densité de la population, et diminue ainsi l’étalement urbain. Les grandes villes devraient-elles encourager davantage la construction de ces grandes tours? L’auteur croit que oui, pour le plus grand bénéfice de la planète.
[The Atlantic]


La Corée du Sud, pionnière d’Internet haute vitesse
Encore une fois, le Canada fait figure de trottinette numérique, avec une infrastructure stagnante et aucun plan pour améliorer l’état de la situation.

Pendant ce temps, la Corée du Sud lance un plan qui a pour objectif de brancher tous les ménages du pays avec une connexion d’une vitesse d’un gigabit/seconde d’ici la fin de 2012, une vitesse 200 fois plus élevée que la moyenne américaine, le tout pour moins de 30 $ par mois.

Hong Kong et le Japon offrent déjà une telle connexion et l’Australie prévoit l’installer d’ici 2018.

Le président Obama a annoncé un investissement de 19 milliards de dollars pour l’amélioration des infrastructures numériques américaines. Le projet coréen est évalué à 25 milliards.
[New York Times]


Mal de tête du côté de l’informatisation des dossiers médicaux
Au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, 9 médecins sur 10 ont accès à des dossiers médicaux informatisés et les utilisent. Au Canada, la moyenne est de moins de 4 médecins sur 10.
Les projets d’implantation de dossiers informatiques cafouillent et s’enlisent, et les dollars, bien réels, eux, s’envolent.
[Cyberpresse.ca]


Littérature, blogue et baise-livres
Trouver un site qui parle de bons livres, se faire raconter la littérature en français, avec verve et érudition, et sans enjeux commerciaux sous-jacents, ce n’est pas si facile en 2011.
Alors, voici une nouvelle initiative dont j’ai eu l’occasion de souligner les prouesses lors de l’émission spéciale du Salon du livre de l’Outaouais.

Trois jeunes étudiants ont décidé de faire fi de la légèreté ambiante et d’utiliser les mots qu’il faut pour bien dire, quitte à passer pour des intellectuels en cette époque où le populisme écrase tout sur son passage.

Mais bien qu’on ne lésine pas sur les références académiques (Deleuze, Michel Onfray), on peut aussi y découvrir une citation de Micheline Lanctôt bien sentie ou annoncer sans ambages, comme le fait l’un des blogueurs :

« J’ai commencé à lire dans le seul but de mieux draguer les filles. » - Joseph Elfassi.
Simple. Sans prétention.

Une belle initiative, jeune, fraîche, un blogue sans fioritures, bien fait et bien écrit, qui donne le goût de lire et de parler littérature. Et juste ça, c’est déjà beaucoup.
[Baise-livres]


Changer le paradigme de l’éducation au 21e siècle
Voici une vidéo qui circule depuis un bon moment déjà et que je voulais partager avec vous, bien que d’autres l’aient déjà fait ailleurs.

Bien qu’elle soit en anglais (on espère qu’une âme charitable aura le temps d’y ajouter des sous-titres français), elle soulève des pistes de solutions intéressantes aux problèmes récurrents qui frappent le milieu de l’éducation.




Ne vous laissez pas aveugler par le web, le monde stagne
Et pour terminer cette revue, en cette semaine pleine de nouvelles idées, voici un billet de Will Hutton, l’observateur du Guardian.

Son message fait réfléchir. La société stagne. L’innovation est limitée.

Son grand-père est né en 1900. À cette époque, celui-ci s’éclairait à la chandelle et se promenait en carriole tirée par un cheval.

Entre 1900 et 1950, le monde a vu apparaître l’électricité pour tous, l’automobile, la télévision, la radio, le téléphone, le réfrigérateur, la balayeuse, la pénicilline et les compagnies aériennes.

Depuis 1950? Le téléphone a perdu son fil? Et puis après?

Selon lui, l’innovation pure, le type d’innovation qui crée plus d’emplois qu’elle n’en détruit, crée de la richesse pour tous, celle qui change le monde d’une manière radicale, cette innovation-là, on ne l’encourage pas suffisamment, et malgré Internet, l’humanité stagne.

J’écoute un balado de la BBC sur mon iPhone, je réfléchis à tout et je vous reviens là-dessus.
[The Guardian]

Philippe Santerre - Twitter @psanterre // Facebook Blogue-notes
Sites d'information en santé

Pour les grands comme pour les petits maux, nous, patients ou parents, sommes de plus en plus nombreux à chercher de l’information sur la santé dans Internet. Selon le Consumer Report, c’est 61 % des patients qui ont le réflexe de s’y référer. Pourtant, moins de 1 médecin sur 10 croit que ce geste est vraiment utile pour ses patients.

Avons-nous raison de nous tourner vers le web pour en apprendre davantage sur les maladies qui nous affectent? Et si nous faisons ce choix, quels sont les sites qui offrent l’information la plus fiable, précise, accessible?

C’est ce qu’ont exploré la Dre Johanne Blais et le pharmacien Charles Milliard en testant pour nous plusieurs sites francophones en santé.

Les sites à l’étude :

1) Service-vie
Service-vie offre un volet santé en plus de rubriques sur la santé sexuelle, la mise en forme, l’environnement, l’alimentation.
Propriété de : Médias Transcontinental
Publicité : Oui
L’équipe de Service-vie : On a peu de détails en ligne sous l’onglet équipe, mais chaque article est signé.

2) Creapharma
Propriété de : Pharmanetis Sàrl, basée en Suisse, à Zoug. C’est une société qui propose des contenus web en santé, et qui offre des services de consultation marketing sur le web dans le domaine de la santé.
Publicité : Oui
L’équipe de Creapharma : L’équipe est principalement consituée de pharmaciens.

3) Doctissimo
Propriété de : Doctissimo appartient au groupe Lagardère Active. Lancé en mai 2000, Doctissimo.fr est le premier portail dédié au bien-être et à la santé destiné au grand public. Doctissimo peut mettre en avant des contenus du groupe Lagardère.
Publicité : Oui
L’équipe de Doctissimo : L’équipe de rédaction est importante, et comporte plusieurs médecins et autres spécialistes de la santé.

4) Canoë Santé - MédiRessource
Propriété de : Canöe, donc Quebecor Media.
Publicité : Oui
L’équipe de Canoë Santé : L’équipe d’experts semble principalement anglophone. Plusieurs experts agissent à titre de consultants.

5) PasseportSante.net
Propriété de : Le site PasseportSanté.net est financé et publié par Totalmédia inc., une filiale de la Fondation Lucie et André Chagnon, une société philanthropique québécoise qui a pour mission de contribuer au développement et à l’amélioration de la santé par la prévention de la pauvreté et de la maladie. Totalmédia inc. est financé en totalité par la Fondation Lucie et André Chagnon. Par contre, on apprenait en décembre 2010 que le site est à vendre. Il faudra donc surveiller les changements d’équipe à venir.
Publicité : Non
Sur le site, on peut lire : « PasseportSanté.net n'a aucun objectif lucratif, ne diffuse aucune publicité sur son site et s’engage à une indépendance absolue en ce qui a trait à son contenu »
L’équipe de PasseportSante.net : Johanne Blais fait partie des médecins qui ont collaboré à la rédaction de PasseportSanté, avec Marc Zaffran. Les consultants sont aussi très nombreux :

Hors-catégorie : Santé Canada
Propriété de : Gouvernement du Canada, Santé Canada
Publicité : Non

Sites recommandés dans l’ordre :
Classement :
1 – Passeport Santé
2 – Service Vie
3 – Canoe Santé
4 – Doctissimo
5 – Creapharma

Autres sites :
Natural Standard
Naîtreetgrandir.net
Clinique Mayo
Web MD

À lire :
« PasseportSanté.net est à vendre - La Fondation Lucie et André Chagnon met de côté son volet santé »
Catégories : Santé, Internet

Les tendances en alimentation pour 2011

Publié le 7 janvier 2011, 10h10
Groupon.ca

La chroniqueuse et vice-présidente de la section montréalaise du mouvement Slow Food, Katerine-Lune Rollet, est passée à l’émission pour nous faire part de ses prédictions 2011 dans le domaine de l’alimentation. Tartes, groupons, légumes racines et fermiers vedettes sont à l’honneur!

Tout d’abord, l’aventurière de la table nous soulage lorsqu’elle nous apprend que certaines modes devraient enfin passer ou du moins mettre fin à leur hégémonie gastronomique. Un exemple : les cupcakes, ces petits gâteaux bien jolis, mais qui sont souvent limités en matière alimentaire et gustative. Fini l’éloge des petites perles de sucres, les crémages roses et autres retours en enfance.

D’autre seront heureux d’apprendre qu’on en a soupé des chefs cuisiniers vedettes, et que 2011 devrait connaître une accalmie du côté des livres de recettes dégoulinants de visages extasiés de bons vivants rayonnant d’un bonheur communicatif, mais authentique et proche des gens, devant un pâté de pintade à l’huile de truffe blanche. Bon, ça, c’est de moi, mais vous comprenez le propos.

Comme une mode en chasse toujours une autre, les tartes sophistiquées et les fermiers vedettes devraient prendre leur place, dans un paysage bucolique de cuisine locale où les légumes racines retrouvent leurs lettres de noblesse. L’année 2011 devrait être succulente et accessible.

Pour écouter la chronique de Katerine-Lune Rollet
Les tendances 2011 en alimentation


Alimentation, achats groupés et autres bons de réduction

Autre tendance incontournable, la croissance des sites d’achats groupés en restauration et le retour en force des bons de réduction grâce à Internet.

Tout d’abord, voici quelques sites d’achats de groupe qui offrent parfois des rabais dans les restaurants, si suffisamment d’internautes décident d’acheter. Avec l’offre de 6 milliards de dollars que Groupon a refusée, c’est une tendance qui devrait être là pour de bon. Cela dit, la barrière à l’entrée étant très faible, on pourrait voir apparaître encore beaucoup d’autres joueurs avant que la bataille ne soit terminée.

Site d'achats de groupe pour la région de Montréal :
- Vie urbaine
- Promo du jour
- Teambuy
- Tuango
- Groupon

Crise économique, diminution du pouvoir d’achat, précarité des emplois, inflation et augmentation du prix des denrées, toujours est-il que les bons de réduction en ligne et les circulaires en ligne ont la cote. Voici quelques sites qui pourraient vous faire économiser gros au bout de l’année.

- Save.ca
- Websaver.ca
- Go coupons.ca
- Couponclick.ca (en anglais seulement)
- Brand saver

Seulement à Montréal, le Guide conscience verte : http://conscienceverte.ca/fr/accueil propose également des rabais en restauration et chez les marchés locaux.

J’ajouterais aussi pour les prédictions 2011 une croissance limitée, mais notable du recours aux épiceries en ligne et aux traiteurs sur demande. En voici quelques-uns :

- Épicerie Direct
- Les Jardins urbains
- Marchands Québec
- Terroirs Québec
- O Gourmet

Traiteur pour le quotidien - 21st Century Food

Écoutez aussi : Émission Légitime dépense - Épicerie en ligne

D’autres suggestions?

Catégories