ICI Radio-Canada Première
Logo Radio-Canada

Le blogue-notes

Le mot de la fin

Publié le 23 mai 2011, 9h40
Écriture


C’est ici que se termine pour moi l’épopée du Blogue-notes.

En février 2010, six mois après le lancement de l’émission, on m’a donné le privilège de partager ici, avec vous, quelques-unes de mes découvertes en environnement, en santé, en nouvelles pratiques de consommation, en réseaux sociaux et en nouvelles technologies. Cette manne de sujets que j’ai au fil des mois rebaptisée « Nouveaux repères ».

Le monde change vite, il faut se l’avouer. Pour moi, il est important de donner davantage de visibilité à ces idées venues d’ailleurs, particulièrement de la presse étrangère et des blogues spécialisés, afin de rattraper le temps qui court et faire des choix éclairés. C’est ce que j’ai tenté de faire ici.

Ma tâche principale au cours des quelques 400 émissions enregistrées depuis 2009 a toujours été de vous fournir le plus d’informations possible sur le site principal de L’après-midi porte conseil et de vous offrir rapidement les photos en studio et les versions audio sur demande de nos contenus, tout en présentant, en ondes, vos commentaires et le fruit de mes recherches. Une véritable tâche de jongleur ou de kamikaze, c’est selon. À vous de juger.

Merci à tous ceux qui nous ont généreusement fait part de leurs commentaires et de leurs questions, que j’ai prestement transférés à nos chroniqueurs. Vos interrogations ont maintes fois donné lieu à des chroniques ou des segments de l’émission. Je m’en portais garant. Votre apport est essentiel à cette aventure.

Ce blogue n’a toutefois pas été en reste, car c’est ici que vous avez pu relever quelques défis, comme celui des 10 km de Catherine Richer et Nathalie Lambert, auxquels plusieurs auditeurs et internautes ont participé; le défi Movember aussi, qui a permis d’amasser plusieurs milliers de dollars pour la lutte contre le cancer, et plus récemment, le défi de remise en forme printanière.

Après trois années comme vidéojournaliste à la télévision, et de participation à plusieurs productions de Radio-Canada.ca depuis 2006, tant en culture (Espace musique, Espace classique, Radio-Canada Musique, Évolution, Studio 12) que dans d’autres domaines, comme la liberté d’expression et la liberté de presse, c’est pour moi la fin d’un chapitre.

J’espère que vous aurez, au fil des mois, trouvé sur ce blogue et ces 146 billets quelques idées, quelques sites et quelques applications à vous mettre sous la dent. Sur ce, je vous retrouve bientôt quelque part dans le cyberespace.

Pour me suivre :
- Page Facebook
- Twitter : @psanterre
- Linkedin de Philippe Santerre
- Nouveau blogue : à venir
Catégories : Art de vivre, Internet



Donner une deuxième vie à nos vieilleries! - Le supplément

Voici trois autres bonnes adresses à mettre à votre carnet afin de poursuivre le grand et noble objectif des trois « R » : réduire, recycler et récupérer.

Vous pouvez également écouter la chronique : Ménage du printemps : récupérer, recycler, réutiliser

Bookimanie :
Cette librairie écologique de Granby propose de vous donner des « bookie dollars » en échange de vos dons de livres. Ces « bookie dollars » pourront par la suite être échangés contre des produits en magasin (vêtements d’occasion, produits écologiques) ou des livres parmi les 60 000 exemplaires qui constituent le catalogue de Bookimanie. Une grande partie du catalogue de livres de Bookimanie est d'ailleurs offerte en ligne. Un bel exemple d'une petite entreprise familiale devenue grande grâce à l'entraide et la générosité des bouquineurs de la région. Et une excellente façon de faire de bonnes affaires éthiques.
www.bookimanie.com

Le grand bazar étudiant de L'UdeM :
Jusqu'au 9 juin 2011, l'Action humanitaire et communautaire de l'Université de Montréal organise sa collecte en vue du Grand Bazar étudiant qui aura lieu en septembre prochain. Le but de ce Grand Bazar, dont la popularité ne se dément pas d'année en année, est de permettre aux étudiants de faire leur grand magasinage de la rentrée à petits prix. De plus, les profits du bazar seront redistribués sous forme de bons alimentaires aux étudiants de l'UdeM éprouvant des difficultés financières. Toutes les informations et les points de chute pour vos dons de vêtements, fournitures scolaires, articles de cuisine et autres se trouvent sur le site Internet de l'organisme. Des collectes à domicile sont aussi possibles pour des dons en grande quantité et des meubles en bon état.
www.ahc.umontreal.ca/bazar/

Ventedegarage.ca :
Depuis quelques années, plusieurs municipalités au Québec organisent une fin de semaine consacrée aux ventes-débarras. Ce site Internet compile la liste de toutes celles organisées par les différentes municipalités du Québec. En plus d'un calendrier exhaustif, le site regorge de trucs et astuces destinés aux vendeurs comme aux acheteurs. Bref, ventedegarage.ca est la référence pour qui aime chiner des aubaines directement chez les particuliers.
www.ventedegarage.ca
Trentaine

C’est le temps de toutes les possibilités. L’époque où l’on devrait parcourir le monde, sans attaches, avant l’hypothèque, les enfants et le travail. Les meilleures années de la vie, quoi, diront certains.

Pourtant, pour plusieurs, le passage de la vingtaine à la trentaine s’avère plutôt difficile. Alors que les angoisses sont simplement reléguées aux oubliettes par les plus vieux d’un simple : « Mais tu as toute la vie devant toi », la crise de la trentaine frappe plus que jamais une nouvelle génération.

Selon une nouvelle étude présentée à la conférence annuelle de la Société britannique de psychologie à Glasgow, les données semblent démontrer une augmentation des dépressions et autres troubles connexes chez les 25 à 35 ans, plus spécifiquement autour de la trentaine.

L’anxiété reliée au travail, le chômage, l’endettement dû aux études, les relations de couples précaires, particulièrement chez les plus instruits, seraient tous des facteurs contribuant aux blues de la troisième décennie.

L’importance de la réussite, de la performance, l’insécurité du marché du travail, la pression sociale qui tend vers la création d’un noyau familial, la solitude, les déceptions tant personnelles que professionnelles seraient à l’origine de cette vague.

Selon un sondage complémentaire à l’étude, 86 % des répondants affirmaient ressentir de la pression pour « performer » davantage; 21 % se préparaient à un changement de carrière.

On estime à 33 % le taux dincidence d'au moins un épisode de dépression, de légère à grave, chez les trentenaires.


À lire en ligne :
-« The quarterlife crisis: young, insecure and depressed »
- Tribal workers, Financial Times

Livres :
- Get it together : a guide to sruviving your quarterlife crisis, Damian Barr
- The social animal: the hidden sources of love, character and achievement, David Brooks
Catégories : Société, Art de vivre, Santé
Camps

Les vacances, c’est fait pour siroter des mojitos sur le bord d’une piscine foisonnant de touristes, tout en digérant les surplus gourmands du buffet à volonté, le cerveau un peu vaseux de la veille?

De plus en plus de vacanciers ont une idée différente des congés. Ils optent pour le camp d'entraînement : pratiquer du sport comme jamais, affiner leur silhouette, améliorer leur souplesse, donner une cure de rajeunissement à leur musculature et revenir plus énergisés que plus fatigués.

Le bureau de veille en tourisme associé à la Chaire de tourisme Transat ESG UQAM propose un portrait intéressant de cette nouvelle clientèle et surtout de ce nouveau segment touristique.

Qui sont-ils? Parmi ces voyageurs sportifs, 44 % gagnent plus de 75 000 $ par année, et 12 % s’entraînent déjà 5 fois par semaine. Voici un exemple d’une journée type : « lever à 5 h 30, yoga à 6 h, déjeuner à 7 h 30, randonnée en montagne à 8 h 30, dîner à 13 h, exercices aquatiques à 15 h, musculation à 16 h, entraînement spécialisé à 17 h, yoga à 18 h, souper à 19 h 30, coucher à 21 h 30; le tout pour la modique somme de 4500 $ »

On compte entre 3000 et 5000 $ en moyenne pour une semaine de mise en forme, selon la qualité des installations. Ajoutez à cela un billet d’avion, bien sûr.

Les vacances sportives vous intéressent toujours? L’article contient plusieurs bonnes adresses pour vous inspirer.

À quand une telle offre au Québec?

À lire :
- « Les camps d’entraînement extrêmes : une nouvelle tendance des voyages haut de gamme »
Catégories : Sports, Art de vivre, Voyage

Garderie : le guide «Une place s.v.p.!»

Publié le 28 avril 2011, 16h0
Garderie

Le guide pratique du parent bien intentionné qui recherche garderie pour le petit dernier

1. Déterminer le bon type de service de garde pour votre enfant
Le choix d'un type de service de garde peut s'avérer compliqué, et c'est pourquoi le ministère de la Famille et des Aînés a mis à votre disposition un document intitulé « À la recherche d'un service de garde éducatif pour votre enfant », dans lequel vous trouverez plusieurs informations à ce sujet. Rappelez-vous toujours que vous devez ratisser le plus large possible et inscrire votre enfant sur plusieurs listes d'attente pour mettre toutes les chances de votre côté afin de trouver la garderie qui vous conviendra.
http://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/publication/Documents/SF_recherche_service_garde.pdf

2. Inscrire votre enfant sur la liste d'attente du guichet régional de votre région
Le Ministère a créé plusieurs guichets régionaux afin de faciliter la recherche d'un service de garde pour votre enfant dans votre région. Or, à ce jour, seulement 37,5 % des garderies ont adhéré à ces guichets régionaux. S’il s'avère nécessaire d'y inscrire votre enfant, force est de constater que vos recherches ne doivent pas s'arrêter là si vous désirez trouver une place pour votre enfant dans un court délai. Pour trouver votre guichet régional, cliquez sur le lien suivant :
http://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/services-de-garde/parents/guichets/pages/index.aspx

3. Utiliser le localisateur de service de garde pour connaître tous les services de garde offerts près de chez vous
Le localisateur de service de garde élaboré par le Ministère est l'outil le plus efficace pour faire une recherche exhaustive des services de garde établis dans votre quartier. Ensuite, vous devrez inscrire vous-même votre enfant sur les différentes listes d'attente des services de garde qui vous intéressent.
http://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/ministere/services-outils/localisateur/pages/index.aspx

4. Trouver une garderie subventionnée en milieu familial grâce aux bureaux coordonnateurs
Si vous préférez un milieu familial pour votre tout-petit, et que vous voulez une RSG (responsable d'un service de garde) subventionnée, vous devez trouver le bureau coordonnateur de votre région ou quartier et le contacter, soit en ligne ou par téléphone, pour avoir accès à ses garderies et, éventuellement, y inscrire votre enfant. Les coordonnées des bureaux coordonnateurs les plus près de chez vous sont affichées dans le localisateur de service de garde.

5. Trouver une garderie familiale privée
Le Ministère a statué sur la question des petites garderies familiales privées de six enfants et moins et il ne les administre pas. La seule obligation légale de ces petites garderies privées est de vous offrir un reçu aux fins d'impôts afin de vous prévaloir du crédit d'impôt remboursable pour frais de garde d'enfant. Vous pouvez faire une estimation du coût réel de garde de votre enfant avec l'outil de calcul élaboré par le ministère des Finances.
http://www.budget.finances.gouv.qc.ca/Budget/outils/garde2010_francais.html

Si vous désirez trouver une petite garderie familiale privée (ou même en installation), un site Internet s'impose depuis cinq ans comme étant la référence en matière de recherche de service de garde privé au Québec.
www.magarderie.com

6. Trouver une gardienne à domicile pour votre enfant
Si vous désirez offrir à votre enfant une garde à domicile,
le site sosgarde.ca est une belle solution. Le principe est assez simple : on s'inscrit sur le site pour avoir accès au profil des gardiennes, on crée une offre d'emploi détaillant nos besoins spécifiques et on reçoit les offres de service des candidates intéressées. Par la suite, on contacte directement les gardiennes qui nous intéressent pour leur faire passer une entrevue! À ce jour, c'est plus de 7000 gardiennes qui offrent leurs services sur le site, et ce, partout au Québec!
www.sosgarde.ca

Catégories