ICI Radio-Canada Première

La tête ailleurs

La tête ailleurs rss

Le samedi et le dimanche de 17 h à 19 h 
(en rediffusion à 2 h)

Jacques Bertrand

La tête ailleurs
Logo Radio-Canada

Arts et culture

Raconte-moi un tableau : Les époux Arnolfini

Le dimanche 15 juin 2014

<em>Les époux Arnolfini</em>, de Jan Van Eyck (1434)
Les époux Arnolfini, de Jan Van Eyck (1434)     Photo : Galerie nationale de Londres

À première vue, on pourrait croire que le tableau représente un couple plutôt fortuné exhibant la grossesse de madame. Pourtant, il n'en est rien : il s'agit plutôt d'une véritable cérémonie du mariage. Dans sa chronique « Dessine-moi un tableau », Véronique Borboën décortique et remet en contexte Les époux Arnolfini, peint en 1434, par le Flamand Jan Van Eyck.  
 
Ce tableau représente bel et bien une cérémonie du mariage. Celle de Giovanni Arnolfini, un riche homme d'affaires et banquier italien vivant à Bruges, et Giovanna Cenami. Les époux se donnent la main en signe de serment de fidélité. Giovanni lève la main droite pour prêter serment. Au 15e siècle, on ne se mariait pas encore à l'église et on n'avait nul besoin d'un prêtre. À l'époque, il s'agissait d'un serment privé que l'on prononçait devant témoin. La plupart du temps, la cérémonie avait lieu à la maison. L'Église mettra un siècle pour imposer le mariage à l'intérieur de ses murs. Quant à la robe blanche, elle fera son apparition seulement au 19e siècle.  
 
Enceinte avant le mariage au 15e siècle? 
Rassurez-vous, rien de tel. Les époux n'ont pas commis le péché! La mode du 15e siècle veut mettre en valeur ce que la femme a de plus précieux à offrir, c'est-à-dire sa fertilité. La beauté idéale demande donc un ventre proéminent et de petits seins ronds. Tout est fait pour exagérer ce ventre encore inexistant. Autres temps, autres moeurs! 
 
Bruges, la ville qui a donné naissance à la Bourse 
La scène se passe à Bruges, dans le royaume du duc de Bourgogne. À l'époque, Bruges est la plus importante ville commerciale de l'Europe du Nord. C'est une ville de marchands et de banquiers. C'est là que le concept du marché public où se négocient des valeurs, la Bourse, a vu le jour. Un certain Van der Burse aurait mis une pièce de son palais à la disposition des marchands étrangers et de leurs traducteurs pour leurs transactions financières.


EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Galerie nationale de Londres
Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

22 juin 2014

Rappelez-vous Bonsoir l'ambiance

22 juin 2014

Rappelez-vous Macadam tribus

21 juin 2014

Les mots de la tête : c'est la fin

21 juin 2014

Et tourne le globe : Manaus au Brésil

21 juin 2014

Rappelez-vous Macadam tribus

21 juin 2014

Rappelez-vous Bonsoir l'ambiance