ICI Radio-Canada Première

La tête ailleurs

La tête ailleurs rss

Le samedi et le dimanche de 17 h à 19 h 
(en rediffusion à 2 h)

Jacques Bertrand

La tête ailleurs
Logo Radio-Canada

Société

Le massacre des îles Belcher

Le dimanche 13 avril 2014

Un officier de la Gendarmerie royale du Canada s'entretient avec un groupe d'Inuits des îles Belcher, en 1949.
Un officier de la Gendarmerie royale du Canada s'entretient avec un groupe d'Inuits des îles Belcher, en 1949.     Photo : Affaires autochtones et développement du Nord Canada

En janvier 1941, sur une île perdue de la baie d'Hudson, un élan de ferveur religieuse, voire d'hystérie collective, pousse une communauté à commettre une série de meurtres pour le moins étranges. Dans sa chronique « Affaires, litiges et différends », Frédéric Laflamme s'intéresse à une affaire criminelle qui a fait grand bruit dans les années 40 : le massacre des îles Belcher. 
 
Les îles Belcher en 1941 
En 1941, les îles Belcher faisaient partie des Territoires du Nord-Ouest et comptaient environ 150 habitants, presque tous Inuits, vivant de la traite des fourrures. Cette année-là, l'hiver était particulièrement rude, le prix des fourrures diminuait et la population manquait d'à peu près tout. Dans ce contexte difficile, l'arrivée d'un prophète tombait à point. 
 
Un homme se prend pour Jésus  
L'affaire débute lorsque Charley Ouyérack, 27 ans, en vient à croire, et à convaincre ses semblables, qu'il est Jésus et que la fin approche. Puis, il persuade la communauté que Dieu a un visage, celui de Peter Sala, 34 ans, le meilleur chasseur des îles. En quelques jours, la communauté se retrouve avec un homme qui se prend pour Jésus, et un autre, pour Dieu.  
 
Oser défier le prophète 
Le 26 janvier 1941, lors d'une réunion de prières, Sarah Apawkok, une jeune fille de 15 ans, ose publiquement défier le nouveau prophète en affirmant qu'elle ne croit pas que Jésus est revenu. Pour les fidèles, c'est clair : elle est Satan.  
 
Son propre frère, Alec Apawkok, la bat publiquement jusqu'à ce qu'elle soit inconsciente. Ensuite, elle est emmenée à l'extérieur pour être battue à coups de crosse de carabine par une jeune fille de 17 ans et meurt de ses blessures.  
 
C'est le premier meurtre à avoir lieu aux îles Belcher. En tout, neuf personnes trouveront la mort d'une façon violente, dont quatre enfants, dans une des affaires criminelles les plus étranges de l'histoire du pays.


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

22 juin 2014

Jacques Bertrand n'est plus

14 juin 2014

Au revoir, Jacques Bertrand

31 mai 2014

Séisme meurtrier à Mexico en 1985 : René Derouin était là

25 mai 2014

Le dernier Québécois exécuté par pendaison

18 mai 2014

Aide humanitaire : une seringue à éponges qui sauve des vies

17 mai 2014

Naissance des cartes thématiques