ICI Radio-Canada Première

La sphère

La sphère

Le samedi de 13 h à 14 h

Matthieu Dugal

La sphère

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du samedi 20 février 2016


Science et technologie

Diminuer la propagande du groupe armé État islamique grâce à Twitter

Un symbole de la lutte contre le terrorisme
Un symbole de la lutte contre le terrorisme     Photo : iStock

Le groupe armé État islamique recrute ses sympathisants et diffuse son contenu haineux sur les réseaux sociaux, mais il y a désormais des moyens d'enrayer la propagation de ces messages, explique Catherine Mathys. Pointé du doigt pour son inaction, Twitter a récemment pris les choses en main et a suspendu 125 000 comptes liés à des activités terroristes, à la suite de plaintes. 
 
Et ça marche ! Une nouvelle étude indépendante, publiée jeudi dernier par l'Université George Washington, semble confirmer que chaque fois que l'un de ces comptes est fermé, l'influence des groupes qui les détiennent diminue considérablement.  
 
À lire :  
- Un résumé des recherches de l'Université George Washington (en anglais)

Arts et culture

L'artiste sur les réseaux sociaux : un passage obligé ?

L'agente artistique Valérie de Launière
L'agente artistique Valérie de Launière     Photo : Radio-Canada / Philippe Couture

À l'ère des « youtubeurs » et du web 2.0, un jeune comédien qui veut entretenir une relation avec son public n'a plus le choix : il doit assurer une présence forte et personnalisée en ligne. L'agente Valérie de Launière, qui représente notamment Marie-Soleil Dion, Debbie Lynch-White et Valérie Chevalier, encourage ses artistes à adopter de bonnes pratiques en ligne, et à s'y faire voir et entendre.  
 
« Je ne pense pas qu'on puisse se bâtir complètement une carrière par les réseaux sociaux, dit-elle. Les choses y sont trop éphémères. Je reste convaincue que les canaux de diffusion traditionnels sont encore nécessaires pour héberger les contenus et les faire perdurer et rayonner. Toutefois, l'exemple de Marie-Soleil Dion, qui a beaucoup d'admirateurs sur les réseaux sociaux depuis son premier contrat dans une émission jeunesse, me prouve que le web est un atout désormais indispensable. » 
 
L'art est-il vraiment toujours compatible avec l'instantanéité de Facebook et de Twitter? « Les médias sociaux, poursuit Valérie de Launière, c'est une histoire d'argent avant tout. C'est de la publicité et du marketing. Il y a des artistes qui y résistent par intégrité artistique, par désir d'échapper aux lois du commerce. »

Science et technologie

La science et les réseaux sociaux : un mariage difficile

Charles Varin, docteur en physique et associé de recherche à l'Université d'Ottawa
Charles Varin, docteur en physique et associé de recherche à l'Université d'Ottawa     Photo : Radio-Canada / Philippe Couture

En dehors de quelques coups d'éclat occasionnels, comme la nouvelle récente sur la découverte des ondes gravitationnelles, les informations au sujet de la recherche scientifique de pointe sont peu diffusées sur les réseaux sociaux, tout comme elles sont relativement absentes des médias. « Il y a incompatibilité entre les exigences de la recherche et l'instantanéité des réseaux sociaux », pense notre invité Charles Varin, docteur en physique et associé de recherche à l'Université d'Ottawa. 
 
« Les scientifiques s'intéressent peu aux réseaux sociaux et ne sont pas les meilleurs pour les utiliser, poursuit Charles Varin. Pour réussir efficacement un statut Facebook scientifique, il faut être capable de vulgarisation extrême. La science finit par en être dénaturée. Elle obéira toujours à un autre rapport au temps et au savoir. »  
 
On trouve toutefois les scientifiques sur Research gate, un réseau social qui rejoint 8 millions de chercheurs souhaitant discuter entre eux. De grands noms de la recherche scientifique y sont d'ailleurs actifs et y republient leurs articles, tout en contribuant à des forums de discussion.

Science et technologie

Les nouvelles de la semaine

La devanture d'un immeuble de la BBC à Londres
La devanture d'un immeuble de la BBC à Londres     Photo : iStock

La nouvelle de Fabien Loszach 
BBC se réinvente, encore une fois. Selon The Telegraph, le diffuseur supprimera ses services de radio et de télévision.  
 
La nouvelle de Catherine Mathys 
- ENIAC, le premier ordinateur, a 70 ans 
 
La nouvelle de Martin Lessard 
- Bras de fer entre Apple et le FBI, qui cherche à accéder aux données du téléphone d'un terroriste.

Science et technologie

Les références de nos chroniqueurs

Umberto Eco recevant le prix Guttenberg en octobre 2014
Umberto Eco recevant le prix Guttenberg en octobre 2014     Photo : Hannelore Foerster / Getty

Les références de Martin Lessard 
- Avant d'écrire Le nom de la rose, Umberto Eco avait réfléchi, en tant que professeur et chercheur universitaire en sémiotique, à la technologie comme vecteur de « magie ». 
 
Les références de Fabien Loszach :  
- À l'ère du tout en ligne, pourquoi l'entreprise Amazon choisit-elle d'ouvrir des boutiques physiques? Le magazine Forbes pose la question. 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
 
 
 
 
 

Babillard

Pour laisser un message sur notre boîte vocale, composez le (514) 597-5800.

Dernière baladosiffusion disponible

La sphère

Réseaux Sociaux La sphère La sphère
Triplex