ICI Radio-Canada Première

La sphère

La sphère

Le samedi de 13 h à 14 h

Matthieu Dugal

La sphère

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du samedi 6 septembre 2014


Arts et culture

En réaction à la frénésie du web, le mouvement slow media

Myriam Daguzan Bernier et Fabien Deglise
Myriam Daguzan Bernier et Fabien Deglise     Photo : Radio-Canada/Michel Harvey

Devant la surabondance de contenus accessibles en ligne et la frénésie de la production constante, certains souhaitent ralentir. Ce nouveau mouvement appelé slow media serait une réaction à la saturation médiatique. Matthieu Dugal en discute avec Myriam Daguzan Bernier, fondatrice du blogue Ma mère était hipster, et Fabien Deglise, journaliste au Devoir. 
 
Illustration de données sur ce qui se publie sur le web en 60 secondes >> 
 
Au Québec, les sites Ma mère était hipster et Poème sale ont annoncé récemment qu'ils changeaient de rythme de production afin de publier moins, mais dans des formats plus longs, différents. Pour Myriam Daguzan Bernier, le manque de pérennité des contenus est devenu une préoccupation importante. « Rien n'a une longue durée de vie sur le web. On n'a plus le temps de se laisser séduire, on consomme, consomme, mais le sentiment de vide reste. » Une solution s'est alors imposée : ralentir. La blogueuse a décidé de changer de ton, et son souhait est de ramener MMEH à « une échelle humaine ». 
 
Selon Fabien Deglise, d'un point de vue économique, nous sommes en présence d'une saturation de marché. Une mutation est donc à prévoir. La blogosphère déborde et tout se confond. Une question s'impose aux créateurs de contenus : « Est-ce que l'énergie que je dépense à produire tout ça vaut la peine? » « Il y a un débalancement entre la quantité d'informations accessibles et le temps disponible, croit-il. Le rythme est devenu insupportable. Quand on arrive au sommet d'un cycle d'innovation, il y a des joueurs qui disparaissent. » Selon lui, cet intérêt pour le lent et le long va stimuler l'audace et le développement de contenus.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le billet de Catherine Mathys : Ras-le-bol de la frénésie du web?
HYPERLIEN - Le webzine Ma mère était hipster

Science et technologie

Les nouvelles de la semaine

Martin Lessard
Martin Lessard     Photo : Radio-Canada/Michel Harvey

Communication cerveau à cerveau : test réussi! >> 
Des scientifiques ont démontré que la communication cerveau à cerveau, semblable à la télépathie, était possible à travers Internet. L'an passé, on avait déjà réussi à transmettre des impulsions entre deux personnes (faire bouger le doigt de quelqu'un), et aussi à communiquer une réponse entre deux rats sur deux continents. Cette fois-ci, c'est un véritable message entre deux humains. 
 
Des chaînes de montage plus petites qu'un cheveu  
Un programme de la DARPA (Agence pour les projets de recherche avancée de défense des États-Unis), qui fait de la recherche et du développement en nouvelles technologies, cherche à fabriquer à partir des atomes, des produits dans notre dimension. Il y a une dizaine de jours, des chercheurs ont réussi à faire une preuve de concept. Une chaîne de montage nanométrique permet de fabriquer à la chaîne des objets au niveau des atomes. La chaîne de montage est plus petite qu'un cheveu.

Arts et culture

De la misogynie des pirates informatiques

Piratage informatique
Piratage informatique     Photo : Istock/Pedro Nunes

Avec la divulgation de photos très intimes de célébrités hollywoodiennes, force est de conclure que le monde des pirates informatiques est encore profondément misogyne. Selon le chroniqueur Fabien Loszach, cette affaire démontre que la honte est en train de changer de camp : elle ne frappe plus la victime, mais les pirates informatiques qui agissent comme de vieux réactionnaires. 
 
Les photos de stars féminines volées ont été prises, alors qu'elles faisaient du sextage avec leur compagnon. Il y a une réciprocité dans le sextage. La relation est égalitaire. Ces photos dévoilées hors de leur contexte les détournent de leur finalité relationnelle et sont utilisées plutôt à couvrir de honte les femmes, de les humilier. 
 
La banalisation d'images à caractère sexuel et de leur publication est devenue courante, acceptée, même. Aujourd'hui, personne ne peut juger honteuse la nudité ou la sexualité de Jennifer Lawrence, mentionne le chroniqueur. Ce qui est honteux, c'est d'instrumentaliser ces images, afin de susciter du mépris à l'égard des femmes.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Article sur Radio-Canada.ca : Apple confirme une attaque ciblée, mais pas de faille dans son iCloud

Sports

Des vêtements biométriques, pour la science comme pour le sport

Un vêtement d'Hexoskin
Un vêtement d'Hexoskin     Photo : www.hexoskin.com

Pierre-Alexandre Fournier et son équipe d'Hexoskin ont travaillé longtemps à concevoir leurs vêtements biométriques. Maintenant, leurs produits sont utilisés autant par de grands sportifs que par des instituts de recherche ou la NASA. Matthieu Dugal s'entretient avec le président de cette entreprise qui a le vent dans les voiles. 
 
Flairant l'intérêt grandissant des gens pour leur santé, Pierre-Alexandre Fournier a fondé en 2006 une entreprise qui offre la possibilité de compiler des données sur le corps. « On fait du data mining (de l'exploration de données). On savait que, si on voulait mesurer la santé des gens, il fallait que les outils s'intègrent dans leur mode de vie. » 
 
L'invention du vêtement intelligent n'est pas récente. Plusieurs prototypes ont déjà été mis au point, mais personne n'en a encore fabriqué à grande échelle. Ces vêtements peuvent servir autant à des clients peu actifs qu'à des athlètes. Il s'agit d'un outil de premier plan pour un sportif professionnel. « On a aussi toute une clientèle dans le domaine de la recherche en santé , dans les universités ou les centres de recherche. » 
 
Les vêtements, de même que l'équipement et les logiciels, sont faits au Québec. « De l'usine jusqu'au client, il y a une intégration verticale, ce qui nous permet d'être très innovants », explique Pierre-Alexandre Fournier.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le site d'Hexoskin

Arts et culture

Données personnelles à vendre sur le web

Une entreprise émergente new-yorkaise a lancé un service qui monnaye la vie privée des internautes sur le web. En effet, depuis jeudi dernier, le site datacoup.com est accessible au grand public et offre un véritable marché des données personnelles. C'est ce que nous explique Catherine Mathys dans sa chronique. 
 
Il existe plusieurs entreprises qui font de l'agrégation de contenu, des courtiers de données en quelque sorte qui recueillent l'information, l'analysent et la revendent sans que personne ne soit jamais informé de rien. Datacoup est aussi un agrégateur de contenu personnel, mais elle le fait avec l'autorisation des internautes : elle dit ne vouloir colliger et analyser que l'information qu'on voudra bien lui donner en échange d'argent. 
 
L'un des cofondateurs de cette entreprise, Matt Hogan, travaillait chez Lehman Brothers qui a fait faillite au début de la crise économique de 2008. Dans un article du Guardian, il raconte que le contrôle de l'information devient le nerf de la guerre sur Internet et que les consommateurs s'en rendent de plus en plus compte. Il veut donc monnayer ce contrôle de façon plus transparente. 
 
L'art de transformer les matchs de tennis en musique 
Le tournoi de tennis du US Open, un des plus intenses de la saison, tire à sa fin. Un artiste a décidé de transfigurer l'émotion du jeu en musique. James Murphy est le musicien derrière la célèbre formation électro LCD Soundsystem. Il s'est adjoint les services et les budgets d'IBM pour créer 400 heures de musique à partir des matches joués à Flushing Meadow. 
 
 
Le site The US Open sessions >>

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 
 
 
 

Babillard

Pour laisser un message sur notre boîte vocale, composez le (514) 597-5800.

Dernière baladosiffusion disponible

La sphère

Réseaux Sociaux La sphère La sphère
Triplex