La semaine verte

La semaine verte rss

Samedi 17 h / 18 h (HA)  
Rediffusion dimanche à 12 h 30

Catherine Mercier

La semaine verte
Logo Radio-Canada

Économie et affaires

Porc: la crise qui n'en finit plus

Le samedi 31 mars 2012

Porcherie à l'abandon
Porcherie à l'abandon

La crise que traversent les éleveurs de porc n'en finit plus. Au Québec, comme ailleurs au pays, les faillites se multiplient. L'équation est simple, depuis des années, les dépenses sont plus élevées que les revenus. C'est l'état qui comble cette différence.  
 
Un montant égal, pour tous les éleveurs, sur chaque bête qu'ils rendent à terme. Mais est-ce que tous les éleveurs ont besoin de cet argent? Pas certain, puisque pendant que certains font faillite, d'autres font fortune.  
 
Qui est l'intégrateur 
 
On nomme intégrateur un entrepreneur qui contrôle tous les aspects d'une production agricole. Dans le domaine porcin, il possède des fermes, mais il vend aussi de la moulée, des médicaments, il possède peut-être un centre de génétique, un abattoir même.  
 
Ce type de producteur agricole s'adapte mieux aux crises, étant donné qu'il peut supporter des pertes dans un champ d'activité.  
 
Cependant, les intégrateurs suscitent la controverse au Québec puisque tous les producteurs porcins touchent un niveau égal de compensation pour chaque porc produit.  
 
En 2008 seulement, les 5 plus gros producteurs de porcs ont reçu des compensations de près de 86 millions alors que leurs primes d'assurance dépassaient légèrement 13 millions.  


EN COMPLÉMENTVIDÉO - Intégration dans le porc
Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

1 novembre 2014

Supplément web : L'agriculture canadienne à l'ère de la mondialisation

1 novembre 2014

Gestion de l'offre encore sur la table

1 novembre 2014

Les gagnants de l'entente

1 novembre 2014

Le veau du Québec en péril ?

1 novembre 2014

Produire à armes égales

1 novembre 2014

Inquiétude chez les fromagers québécois