ICI Radio-Canada Première

La nature selon Boucar

La nature selon Boucar

Le samedi de 11 h à 12 h 
(en rediffusion le dimanche à 16 h)

Boucar Diouf

La nature selon Boucar
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du samedi 16 juillet 2016

Société

La corneille et nos oiseaux de malheur

Silhouette d'un oiseau sur une branche d'arbre
Silhouette d'un oiseau sur une branche d'arbre     Photo : iStock

Les corvidés possèdent un cerveau parmi les plus gros du peuple à plumes. Cependant, les humains ont tendance à associer ces oiseaux charognards à la mort et au tourment, parce qu'on les a souvent aperçus sur les cadavres abandonnés des champs de bataille. Boucar Diouf veut donc réhabiliter les corbeaux et les corneilles, qui sont des animaux fascinants pour leur intelligence et leur capacité d'adaptation. 
 
Louis Lefebvre, professeur au Département de biologie de l'Université McGill, explique les différences marquantes entre un corbeau et une corneille. Par exemple, le premier est plus gros et plus sauvage, alors que sa cousine vit davantage en bande. Le biologiste souligne aussi l'ingéniosité remarquable du corbeau de la Nouvelle-Calédonie, capable d'utiliser un outil, qui va lui permettre d'obtenir un autre outil, qui va lui permettre d'utiliser un autre outil pour avoir de la nourriture.  
 
Sonia Lupien, fondatrice et directrice du Centre d'études sur le stress humain de l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal. La spécialiste retrace l'histoire des mécanismes de survie qui expliquent la peur, l'anxiété, l'insatisfaction et même le défaitisme chez l'humain. Elle explique que le stress permettait à l'homme préhistorique de répondre aux menaces de son environnement, mais qu'à notre époque, même si les risques encourus au quotidien sont beaucoup moins élevés, cette réponse au danger est toujours aussi intense chez l'être humain.  
 
Namori Cissé
est un auteur-compositeur-interprète ivoirien. Il explique que, dans son pays d'origine, les oiseaux noirs ont tout aussi mauvaise presse que dans la culture occidentale. Il interprète la chanson Black and White, ainsi que la chanson Yuru Pazia O, ce qui signifie « l'autre message ».  
 
 
 
 
 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 
 
 

Dernière baladosiffusion disponible

La nature selon Boucar