ICI Radio-Canada Première

La bibliothèque de René

La bibliothèque de René

Le vendredi de 13 h à 14 h 
(rediffusion à 20 h)

René Homier-Roy

La bibliothèque de René
Logo Radio-Canada

Arts et culture

Éric Plamondon : regards sur l'Amérique

Le vendredi 7 février 2014

L'auteur Éric Plamondon.
L'auteur Éric Plamondon.     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La trilogie 1984, dont le dernier livre est paru en 2013, a établi la voix unique d'Éric Plamondon, un Québécois qui vit en France depuis 15 ans. Il y relate la destinée de l'Amérique à travers ses personnages marquants et sa culture populaire en tant que métaphore pour sa propre trajectoire. René Homier-Roy discute avec l'auteur.  
 
Des prétextes 
La trilogie 1984 a débuté en 2011 avec Hongrie-Hollywood Express, inspiré de la vie de l'acteur Johnny Weissmuller, qui a incarné Tarzan au cinéma. Mayonnaise, paru en 2012, examine l'écrivain-culte Richard Brautigan. Quant à Pomme S (2013), il s'agit d'une allégorie sur la vie de Steve Jobs.  
 
Plamondon y alterne entre des informations biographiques sur les personnages à l'étude, la destinée de son narrateur et alter ego, Gabriel Rivages, les références populaires et autres réflexions. 
 
« Ces personnages-là sont apparus dans mon écriture comme des piliers, comme des prétextes qui étaient là avant que le texte s'écrive, commente Éric Plamondon. Le découpage avec ces 3 personnages qui venaient me donner un certain appui, un socle sur lequel s'appuyer, m'a permis de développer la trilogie. » 
 
Collé sur l'Amérique 
Plus récemment, il a publié Ristigouche, une novella, ou longue nouvelle, à l'occasion du dixième anniversaire de la maison d'édition Le Quartanier. Il qualifie celle-ci d'oeuvre transitoire en ce qu'elle prépare le terrain pour la suite. Malgré son éloignement, Éric Plamondon était resté jusqu'à maintenant collé sur l'Amérique. Il considère qu'il se dirige maintenant vers un style plus français.  
 
« La littérature est plus une institution en France. Il y a peut-être plus de liberté à Montréal, où on ne se définit pas comme un littéraire avant tout. On peut plus facilement faire du coq à l'âne. Alors que de ce côté-ci, ça demeure toujours plus sacralisé », dit-il.


EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Site d'Éric Plamondon
Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

20 juin 2014

L'univers littéraire... d'Élisapie Isaac

20 juin 2014

Charles-Olivier Michaud raconte l'Amérique des rêves

6 juin 2014

Quand le soccer fait de la musique

30 mai 2014

L'univers littéraire de... Biz

30 mai 2014

Fabienne Larouche, ou l'art d'écrire pour le petit écran

16 mai 2014

L'univers littéraire de... Lynda Lemay