ICI Radio-Canada Première

L'heure du monde

L'heure du monde

En semaine de 18 h à 19 h 
(en rediffusion à 4 h)

Jean-Sébastien Bernatchez

L
Logo Radio-Canada

Santé

Pas si simple, bien mesurer la pression artérielle

Le lundi 20 mars 2017

Un Canadien adulte sur cinq souffre d'hypertension.
Un Canadien adulte sur cinq souffre d'hypertension.     Photo : iStock

Idéalement, la prise de la pression artérielle doit se faire à plusieurs reprises, à intervalles de quelques minutes, dans un environnement calme (sans stress ni stimuli). Il s'agit de conditions que l'on trouve rarement dans la pratique quotidienne des médecins de famille, explique Janusz Kaczorowski, chercheur au Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CRCHUM), au micro de Jean-Sébastien Bernatchez. C'est pour cette raison qu'il est recommandé de prioriser une mesure électronique de la pression artérielle plutôt qu'une mesure manuelle.  
 
Malgré les directives du guide de pratique clinique d'Hypertension Canada, un médecin de famille canadien sur deux utilise encore des appareils manuels pour le dépistage, et un sur cinq en fait usage pour le diagnostic de la haute pression, révèle un sondage publié par des chercheurs du CRCHUM. Cette pratique entraîne parfois une augmentation artificielle de la pression des patients, qui se retrouvent alors avec un mauvais diagnostic. Par conséquent, des dizaines de milliers de Canadiens seraient traités pour une hypertension dont ils ne souffrent pas, ajoute Janusz Kaczorowski.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

21 mars 2017

L'abc du diagnostic du trouble du spectre de l'autisme

25 janvier 2017

Pour ou contre la pesée dans les cours d'éducation physique ?

23 janvier 2017

Cancer : les pommes de terre frites et le pain grillé posent-ils un risque?

20 janvier 2017

Investiture de Donald Trump : un discours qui s'écarte des traditions

24 octobre 2016

Un nouveau guide alimentaire canadien d'ici 2019