ICI Radio-Canada Première

L'heure du monde

L'heure du monde

En semaine de 18 h à 19 h 
(en rediffusion à 4 h)

Jean-Sébastien Bernatchez

L
Logo Radio-Canada

Science et technologie

Une chaire sur « la nouvelle révolution industrielle » : les mégadonnées

Le vendredi 22 mai 2015

Matrice de code binaire.
Matrice de code binaire.     Photo : iStockphoto

Un système de santé plus optimal, un réseau de transport plus efficace et fluide, des « édifices intelligents » : tout cela serait à notre portée si l'on apprenait à mieux utiliser les mégadonnées, ou « big data ». Une nouvelle chaire de recherche à l'École polytechnique de Montréal tentera de le faire, grâce à un financement de 22 millions de dollars sur sept ans. Entrevue avec son titulaire, Andrea Lodi. 
 
Selon M. Lodi, apprendre à mieux utiliser les mégadonnées pour prendre des décisions marquera la prochaine révolution informatique, mais aussi industrielle. La Chaire d'excellence en recherche du Canada sur la science des données pour la prise de décision en temps réel réunira des experts de plusieurs disciplines : mathématiques, recherche opérationnelle, statistique et sciences humaines. 
 
Les mégadonnées, c'est ce qu'on récolte, par exemple, à partir des GPS des voitures ou des autobus, ainsi que des dispositifs dans la ville pour éviter les bouchons de circulation, pour mettre à jour les horaires de bus et de trains, et même pour prévenir les accidents, tout ça en temps réel. 
 
« On essaiera de le faire mieux et plus systématiquement, parce qu'il demeure difficile de réaliser les choses en temps réel », explique M. Lodi. « Les algorithmes qu'on a besoin d'utiliser sont différents. » 
 
Le professeur évoque aussi les avantages pour le domaine de la santé et celui de l'énergie. Avec les mégadonnées et Internet, les immeubles pourraient devenir « intelligents ». Ils « décideraient » par eux-mêmes quel appareil actionner, quelle source d'énergie utiliser et à quel moment de la journée opérer, selon la météo ou selon le tarif. 
 
« Si c'est une journée sans vent, par exemple, l'immeuble aura recours à l'hydroélectricité, mais si c'est venteux, l'édifice utilisera l'éolien. Surtout, il décidera s'il faut faire fonctionner les électroménagers pendant la journée ou pendant la nuit, selon le prix de l'énergie à tel ou tel moment », illustre-t-il. 
 
Les travaux de la chaire éveillent déjà l'intérêt commercial, selon son titulaire. « On a commencé à travailler là-dessus il y a quatre ans [...] et l'intérêt du monde industriel pour ça semble énorme. »


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

21 avril 2017

Débris spatiaux en orbite : un défi pour les agences spatiales du monde

12 avril 2017

Votre souper livré par un robot

5 avril 2017

Des scientifiques tentent d'observer un trou noir pour la toute première fois

8 mars 2017

Des scientifiques retiennent leur souffle à l'approche du budget fédéral

1 mars 2017

Origines de la vie sur Terre : les plus vieux microfossiles découverts au Québec

27 février 2017

Une « saison » des tremblements de terre sur la côte ouest