ICI Radio-Canada Première

L'heure du monde

L'heure du monde

En semaine de 18 h à 19 h 
(en rediffusion à 4 h)

Jean-Sébastien Bernatchez

L
Logo Radio-Canada

International

Moins de Casques bleus en République démocratique du Congo

Le vendredi 31 mars 2017

La force de maintien de la paix en République démocratique du Congo est la plus importante et la plus coûteuse de l'ONU.
La force de maintien de la paix en République démocratique du Congo est la plus importante et la plus coûteuse de l'ONU.     Photo : Reuters / Thomas Mukoya

Si la décision des Nations unies de limiter le nombre de Casques bleus en République démocratique du Congo peut paraître surprenante, il ne faut pas y voir le résultat de contraintes budgétaires ou de problèmes de recrutement, selon Jocelyn Coulon, chercheur au Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Montréal : « Je pense qu'on réduit la force d'abord et avant tout pour des questions opérationnelles. » Au micro de Manon Globensky, l'expert des missions de paix de l'ONU aborde également la question du financement des forces onusiennes. 
 
« Ça fait plusieurs années qu'on parle de réduire le format de la [mission de maintien de la paix en République démocratique du Congo] », explique Jocelyn Coulon. Selon lui, on n'a pas nécessairement besoin d'un aussi grand nombre de soldats sur le terrain en République démocratique du Congo. Il rappelle toutefois que cette mission de maintien de la paix, la MONUSCO, demeure la plus importante de l'ONU parce que le conflit qui fait rage dans le plus grand pays d'Afrique depuis près de 20 ans est non seulement interne, mais implique également nombre de pays limitrophes, comme la République centrafricaine, l'Ouganda, le Rwanda et le Burundi.  
 
Le Conseil de sécurité des Nations unies a voté aujourd'hui une résolution prévoyant une réduction du nombre de militaires de la MONUSCO. La mission de cette force a été reconduite pour un an, mais avec un peu plus de 16 000 membres, alors qu'elle en compte actuellement près de 20 000. Dans les faits, c'est moins de 500 Casques bleus qui quitteront la mission en République démocratique du Congo puisqu'elle ne faisait pas appel à tous les militaires dont elle disposait.


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

18 avril 2017

Une tombe contenant huit momies découverte en Égypte

17 avril 2017

À quoi ressembleront les pouvoirs de Recep Tayyip Erdogan?

14 avril 2017

La tension monte entre Washington et Pyongyang

13 avril 2017

Présidentielle française : la remontée de Jean-Luc Mélenchon

29 mars 2017

La chasse aux immigrants illégaux sème la confusion et la peur en Floride