Note*

x

Le moteur de recherche donne accès aux contenus diffusés depuis l'automne 2009.

Pour des contenus antérieurs, veuillez consulter la section Saisons précédentes .

Logo Radio-Canada
Commanditaire

Les glaçages à la vanille sous la loupe

Reportage du mercredi 29 février 2012


Les glaçages à la vanille sous la loupe

C'est la touche finale. Le support sur lequel nous écrivons le nom de la fêtée, ou dessinons des fleurs, étoiles ou coeurs. Mais que valent les glaçages du commerce?

Par paresse ou par manque de connaissances culinaires ou encore par besoin de faire vite, plusieurs consommateurs se tournent vers les glaçages déjà préparés. Duncan Hines et Betty Crocker en ont une grande variété, mais les grandes bannières proposent aussi leur marque maison.

Selon Yves Petit, chef-pâtissier à l'Institut du tourisme et de l'hôtellerie du Québec (ITHQ), un glaçage doit contenir un corps gras (du beurre idéalement) et du sucre à glacer. Et pour donner de la texture, on ajoute un peu de liquide comme du lait, de crème ou de l'eau. Ensuite, il ne reste qu'à lui donner une saveur : vanille, chocolat, etc.

Étonnamment, les produits Duncan Hines et Betty Crocker contenaient une bonne quantité de gras trans. Mais il faut l'avouer, les glaçages Duncan Hines et Betty Crocker ont une texture parfaite pour couvrir un gâteau de façon impeccable.

Le goût « chimique » de ces produits, comme l'ont commenté nos goûteurs, n'est pas étonnant considérant la longue liste d'ingrédients. On retrouve beaucoup d'agents texturants et de conservation, mais paradoxe suprême, il n'y a pas de vanille dans ces glaçages à la vanille.

Et comme il est bien facile de faire son propre glaçage, il est toujours mieux de le faire soi-même!

Journaliste à la recerche: Gildas Meneu

Réalisateur: Claude Grenier

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Présentement à l'antenne de la télé

07 h 30

Salmigondis

Ailleurs sur Radio-canada.ca