Note*

x

Le moteur de recherche donne accès aux contenus diffusés depuis l'automne 2009.

Pour des contenus antérieurs, veuillez consulter la section Saisons précédentes .

Logo Radio-Canada
Commanditaire

Produits nettoyants écolos

Reportage du mercredi 12 octobre 2011


Produits nettoyants écolos

Les Canadiens dépensent beaucoup d'argent dans l'achat de produits nettoyants toutes surfaces. Depuis quelques années, là aussi, on assiste à une prise de conscience en faveur de l'environnement. Les industriels l'ont bien compris. Mais peut-on vraiment se fier aux différents éco-labels ? Et, surtout, ces produits nettoyants sont-ils aussi efficaces ?

Les Nord-Américains dépensent en moyenne 630$ par année pour les produits d'entretien ménager tout azimut. Sur les tablettes, on retrouve plus de 70 produits nettoyants tout usage. Virage écologique oblige, presque toutes les marques projettent une image «verte».

Les marques se disent écologiques, biodégradables, sécuritaires pour l'utilisateur, respectueuses pour l'environnement. Mais un doute demeure : les versions dites écolos sont-elles aussi efficaces que les nettoyants «traditionnels» ?

Pour le savoir, l'Épicerie a testé 12 produits nettoyants tout usage ayant ou pas des prétentions écologiques. Pour faire le test, nous avons fait appel à nulle autre que Madame Chasse-Tache. Nous avons d'abord taché un comptoir de mélamine avec des stylos feutres rouge et noirs, du rouge à lèvre, de la moutarde, des betteraves, de la sauce soya, du sirop de maïs, du ketchup et du vin rouge. Nous avons multiplié chaque tache par autant de sorte de produits nettoyants. Cela nous a donné un beau rectangle de 108 taches! «C'est un beau défi comme je les aime!», s'est exclamée madame Chasse-tache avant de commencer à frotter.

Peu importe la présence d'écologos sur les étiquettes, les produits nettoyants ont donné des résultats sommes toutes assez similaires sous la main leste de madame Chasse-tache. Toutes les taches ont disparu....ou presque. «Quand je vais passer un chiffon d'eau chaude là-dessus, probablement que 99% des taches vont disparaître. Donc on ne peut pas parler de contrastes spectaculaires.»

Madame Chasse-Tache a quand même remarqué que certains produits étaient meilleurs que d'autres lors de notre test à l'aveugle. «On ne peut pas dire qu'il y ait un produit inefficace, ils étaient tous efficaces. Mais le produit identifié par la couleur mauve s'est nettement démarqué. Le 1, le 10, le 11, excellents produits aussi.» Pour madame Chasse-Tache, les gagnants de cette épreuve sont Attitude, Fantastik, Lemieux, et Hertel.

«Pour l'instant, les écolabels ne sont pas réglementés. Vous pouvez mettre n'importe quel type d'allégations sur l'emballage», déplore Fabien Durif, professeur à l'Observatoire pour la consommation responsable (OCR) de l'Université de Sherbrooke. «La problématique est là. Vous allez retrouver sur certains produits jusqu'à une dizaine d'écolabels différents. Le seul label officiel qui existe sur le marché canadien est Écologo. »

L'avantage de ce logo, c'est qu'il est encadré par Environnement Canada. «Est-ce que c'est le meilleur? Peut-être pas. Il y a des logos maison qui sont peut-être plus performants, mais on a la certitude que la marque a respecté les normes d'Écologo, que ça a été contrôlé. C'est la «seule» source d'information crédible qu'on on puisse avoir aujourd'hui.»

Présentement à l'antenne de la télé

17 h 00

UN GARS, UNE FILLE

Ailleurs sur Radio-canada.ca