#2a##5j##3# #5# Archives | L'actuel | ICI Radio-Canada Premi�re
Radio-Canada - zone Radio

L'actuel

L'actuel rss

En semaine de 16 h à 18 h

Geneviève Murchison

L

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
8
9101112
13
14
1516171819
20
21
22
23242526
27
28
293031
 
 
 

Les meilleurs moments : �mission du lundi 8 mai 2017


Société

« Tous les soldats doivent faire partie d'un souvenir », dit l'ex-officier Michael Boire

Le soldat Reginald Joseph Winfield Johnston servait au sein du 16e Bataillon du Corps expéditionnaire du Canada.
Le soldat Reginald Joseph Winfield Johnston servait au sein du 16e Bataillon du Corps expéditionnaire du Canada.     Photo : Défense nationale

Les ossements d'un soldat de la Première Guerre mondiale découverts en 2011 près du village de Vendin-le-Vieil, en France, sont ceux d'un soldat manitobain. 
 
Le soldat Reginald Joseph Winfield Johnston, originaire de Fairford, au Manitoba, servait au sein du 16e Bataillon du Corps expéditionnaire du Canada, une unité dont l'héritage est perpétué par le The Canadian Scottish Regiment (Princess Mary's) de Victoria, en Colombie-Britannique. 
 
Il avait 22 ans lorsqu'il est mort durant la bataille de la Côte 70, en août 1917. Une bataille particulièrement brutale et meurtrière pour le Canada.  
 
« Normalement les ossements sont retrouvés avec les boutons d'uniforme rouillés évidemment et il y avait parfois le bracelet sur le poignet. On retrouve rarement les ossements en bonne position. (...) Normalement, on les retrouve regroupés. Ils étaient sur le champ de bataille et ils étaient enterrés sur le champ », explique Michael Boire, ancien officier de carrière et professeur d'histoire spécialisé dans la Première Guerre mondiale et Seconde Guerre mondiale au Collège militaire de Kingston en Ontario.?

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
8
9101112
13
14
1516171819
20
21
22
23242526
27
28
293031