ICI Radio-Canada Première

Je l'ai vu à la radio

Je l'ai vu à la radio

Le samedi de 14 h à 16 h

Marie-Christine Trottier

Je l
Logo Radio-Canada

Arts et culture

Miyuki Tanobe inspirée par Montréal

Le dimanche 19 février 2006

Miyuki Tanobe inspirée par Montréal

L'artiste visuelle Miyuki Tanobe aurait du mal à cacher sa passion pour la métropole et le Québec. Dans son oeuvre picturale, nombre de tableaux dépeignent la vie quotidienne montréalaise. 
 
Japonaise d'origine, Québécoise d'adoption, Miyuki Tanobe a créé plus de 1000 tableaux jusqu'à maintenant.  
 
Née le 20 décembre 1937 à Morioka, au Japon. Son prénom, Miyuki, signifie « neige profonde ». Son père était ophtalmologiste, passionné de musique et d’estampe japonaise. Sa mère était musicienne. Elle a deux sœurs, également musiciennes (l’une d’elle est décédée d’un cancer dans la jeune cinquantaine). 
 
Elle étudie l’aquarelle dès l'âge de 11 ans, et apprend la peinture à 14 ans avec Itaru Tanabe, un maître japonais de la peinture à l'huile. Elle s’inscrit plus tard à l’université des beaux-arts de Tokyo. 
 
À 25 ans, elle part pour la France. Elle a brûlé tous ses tableaux peints au Japon. À Paris, elle rencontre Maurice Savignac, un importateur de tapis québécois. De 1962 à 1966, elle fréquente l’École des Beaux-arts de Paris. Elle décide de venir rejoindre Maurice Savignac au Québec en 1971. 
 
Maurice et Miyuki se marient en 1971 et s’installent un peu plus tard à Saint-Antoine-sur-Richelieu. 
 
En 1981, elle obtient le prix du Conseil des arts du Canada pour son illustration du poème de Gilles Vigneault Les gens de mon pays. En 1994, elle est reçue membre de l’Académie royale des arts du Canada.  
 
Elle a tenu plusieurs expositions solo depuis 1960, d'abord au Japon et en France; puis par la suite dans des musées et galeries d'importance à Montréal, Québec, Toronto, New York, Paris, Tokyo, etc. 
 
Elle a collaboré à plusieurs films qui ont fait connaître son oeuvre. Mentionnons Le monde éphémère (1980), à l'Office national du film, Seeing it our way (1982), à CBC, et Arrimage, à Radio-Québec, en 1985.  
 
Son style et sa technique sont enseignés dans les universités et écoles du Québec, ainsi qu'en Nouvelle-Angleterre. Des ouvrages, plusieurs affiches, des sérigraphies et aquatintes complètent l'ensemble des réalisations de cette artiste.


EN COMPL�MENTAUDIO - L'entrevue avec Miyuki Tanobe

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

20 août 2011

Les frissons des chroniqueurs

13 août 2011

La musique de films

13 août 2011

Les frissons des chroniqueurs

6 août 2011

Les frissons de nos chroniqueurs

30 juillet 2011

Socalled : l'heureux mélange des genres

30 juillet 2011

Les frissons des chroniqueurs