ICI Radio-Canada Première

Gravel le matin

Gravel le matin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Alain Gravel

Gravel le matin
Logo Radio-Canada

Santé

Une dame de 78 ans attend plus de 3 heures pour une ambulance

Le lundi 20 février 2017

Une ambulance circule sur la route.
Une ambulance circule sur la route.     Photo : Radio-Canada

« C'est vraiment terrible. C'est inhumain, ce qui s'est passé. » Josée Lemire déplore la situation que sa mère, Nicole Moïse, a dû vivre samedi. N'étant pas considérée comme un cas prioritaire par Urgences-Santé, la dame de 78 ans a attendu plusieurs heures sur le sol, au CHSLD de Laval où elle réside, avec une hanche fracturée, avant de se rendre à l'hôpital. 
 
Mme Lemire affirme que, lorsque la préposée a téléphoné aux services d'urgence, on a lui dit qu'il y avait quatre heures d'attente pour une ambulance. « On m'a répété la même chose, raconte Josée Lemire, qui a composé le 911 pour vérifier cette information. "Beaucoup d'appels", "quatre heures d'attente", "votre mère n'est pas un cas prioritaire". » Elle se sentait complètement impuissante de voir sa mère souffrir. « On ne peut pas prévoir quatre heures pour un service d'urgence », soutient Mme Lemire. 
 
Depuis le 5 février, les 960 ambulanciers d'Urgences-Santé du syndicat de la CSN de Montréal et de Laval sont en grève. Réjean Leclerc, président du syndicat préhospitalier de la CSN, affirme que l'explication d'un cas comme celui-ci est le manque d'ambulances et le manque de ressources sur la route. « La grève n'a rien à voir à ce chapitre. » Il souligne qu'il y a trop de demandes par rapport au nombre d'ambulances disponibles.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

2 février 2017

Ces médecins profiteurs devenus millionnaires

26 janvier 2017

Les négociations entourant les frais accessoires toujours en cours

25 janvier 2017

Jouer au hockey et vivre avec un trouble obsessionnel compulsif

25 janvier 2017

Frais accessoires : le patient d'abord et avant tout

23 janvier 2017

Un centre médical autochtone à Montréal désiré