ICI Radio-Canada Première

Gravel le matin

Gravel le matin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Alain Gravel

Gravel le matin
Logo Radio-Canada

Politique

Aide médicale à mourir : considérer les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer

Le vendredi 24 février 2017

François Bonnardel, député de Granby et leader parlementaire de la Coalition Avenir Québec
François Bonnardel, député de Granby et leader parlementaire de la Coalition Avenir Québec     Photo : Radio-Canada

« Aujourd'hui, ma mère ne me reconnaît plus, ne parle plus, ne marche plus, ne sourit plus. » Visiblement ému en parlant de sa mère qui est atteinte de la maladie d'Alzheimer depuis 15 ans, le député caquiste François Bonnardel exige une commission parlementaire sur la pertinence de légaliser l'aide médicale à mourir pour les personnes atteintes de cette maladie.  
 
« Si j'ai l'air de ça dans 25 ans et que je suis en position de foetus dans mon lit 20 h sur 24 h, même si les préposés assurent un respect et une dignité dans les centres [...], c'est un choix que je voudrais donner à mon fils. J'espère qu'on va être capable de retarder la progression de cette maladie sinon de l'empêcher. » Il croit fortement que ce débat mérite d'avoir lieu. « C'est triste à dire, c'est délicat, mais je pense qu'on est rendus là », explique M. Bonnardel, qui se dit satisfait de voir que le ministre Gaétan Barrette est ouvert à pousser le débat plus loin. « Ça vient encore me chercher, mais je pense que les gens qui connaissent des personnes [atteintes de la maladie d'Alzheimer] comprennent. »


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

23 février 2017

Plus de pouvoir aux douaniers américains, moins de liberté pour les Canadiens

21 février 2017

Montréal désignée ville refuge : encore beaucoup de chemin à faire

16 février 2017

Le ton à l'Assemblée nationale a-t-il changé depuis l'attentat de Québec?

14 février 2017

Pas de candidat dans Gouin pour le Parti québécois

7 février 2017

Ce que nous réserve la session parlementaire à Québec