ICI Radio-Canada Première

Gravel le matin

Gravel le matin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Alain Gravel

Gravel le matin
Logo Radio-Canada

Société

Apprendre une langue autochtone pour amorcer la réconciliation

Le lundi 4 janvier 2016

Akwiratéhka Martin est enseignant au Centre culturel de Kahnawake.
Akwiratéhka Martin est enseignant au Centre culturel de Kahnawake.     Photo : Photo Hugo Lavoie

Dans un contexte où l'on parle de réconciliation et de rapprochement avec les peuples autochtones canadiens, Hugo Lavoie a demandé à l'enseignant au Centre culturel de Kahnawake Akwiratéhka Martin de lui donner un petit cours de langue kanien'kéha.  
 
Akwiratéhka Martin croit que c'est maintenant au tour des francophones de s'imprégner de la culture amérindienne en apprenant les bases des langues inuite et Kanien'kéha.  
 
Il précise aussi que « mohawk » n'est pas le bon mot pour désigner cette culture autochtone. Bien que l'appellation soit très répandue, mohawk signifie « cannibal », et les Amérindiens de Kahnawake n'apprécient pas particulièrement ce mot, qui devrait être remplacé par kanien'kéha.  
 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

24 février 2017

Pas de fenêtres dans la classe de jeunes autistes

22 février 2017

Vers une salle de concert à l'École Joseph-François-Perrault?

22 février 2017

Enquête sur le SPVM : Philippe Pichet se dit très préoccupé

21 février 2017

Procès d'Alexandre Bissonnette : « On veut la vérité, point à la ligne »

20 février 2017

Obésité morbide et chirurgie bariatrique : non, ce n'est pas de la triche

17 février 2017

Gérard Bouchard déçu de la volte-face de Charles Taylor