ICI Radio-Canada Première

Gravel le matin

Gravel le matin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Alain Gravel

Gravel le matin
Logo Radio-Canada

Santé

Hôpitaux : dehors, les omnipraticiens

Le mercredi 30 décembre 2015

Un médecin donne des soins à une fillette accompagnée de ses parents.
Un médecin donne des soins à une fillette accompagnée de ses parents.     Photo : iStock/Shannon Fagan

Québec veut sortir les médecins de famille des hôpitaux, nous apprend ce matin le quotidien Le Devoir. Dans une lettre qu'il a adressée aux présidents-directeurs généraux des établissements de santé, le ministre Gaétan Barrette annonce que les hôpitaux devront réduire de 20 % le nombre d'omnipraticiens qui y travaillent. Un « jeu de chaise musicale qui se fait au détriment du patient », croit le Dr Simon-Pierre Landry, chef de département aux urgences de l'Hôpital Laurentien, à Sainte-Agathe-des-Monts. 
 
La mesure proposée par le ministre Barrette est « médicalo-centrique, voire même spécialiste-centrique », déplore-t-il. Celui qui est également porte-parole du Regroupement des omnipraticiens pour une médecine engagée croit que la solution passe par un plus grand rôle à confier aux autres professionnels de la santé. « Laissons aux infirmières les patients avec des maladies chroniques stables, martèle-t-il. On pourrait réduire de moitié la charge des médecins. »  
 
Le Dr Landry souligne également la différence de réalité entre les hôpitaux universitaires et les hôpitaux en région, où les urgences sont gérées par des omnipraticiens, assistés d'un petit nombre d'internistes. Si les omnipraticiens partent en clinique, les internistes devront en faire plus et ne seront plus disponibles pour s'occuper des cas plus complexes. « On ne fait que déplacer le problème. »


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

20 février 2017

Une dame de 78 ans attend plus de 3 heures pour une ambulance

2 février 2017

Ces médecins profiteurs devenus millionnaires

26 janvier 2017

Les négociations entourant les frais accessoires toujours en cours

25 janvier 2017

Jouer au hockey et vivre avec un trouble obsessionnel compulsif

25 janvier 2017

Frais accessoires : le patient d'abord et avant tout

23 janvier 2017

Un centre médical autochtone à Montréal désiré