ICI Radio-Canada Première

Gravel le matin

Gravel le matin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Alain Gravel

Gravel le matin
Logo Radio-Canada

Politique

Martin Coiteux : « La grève est regrettable, mais légitime »

Le jeudi 29 octobre 2015

Martin Coiteux, président du Conseil du trésor.
Martin Coiteux, président du Conseil du trésor.     Photo : Radio-Canada

En entrevue à Gravel le matin, le président du Conseil du Trésor, Martin Coiteux, explique que la situation budgétaire actuelle ne donne pas beaucoup de marge de manoeuvre au gouvernement québécois pour financer une convention collective tout en maintenant l'équilibre budgétaire. 
 
« Je trouve regrettable qu'il y ait cette grève, bien qu'elle soit tout à fait légitime, car on est très actif à la table des négociations. Il y a eu du progrès sur certains enjeux et c'est là que ça va se régler », indique-t-il. Cette semaine, 450 000 syndiqués québécois de la fonction publique participent à des grèves tournantes. 
 
Quant à l'annonce de Québec d'investir 1 milliard de dollars américains dans Bombardier, Martin Coiteux précise : « Il ne faut pas établir de lien entre les investissements du gouvernement et le contrôle de ses dépenses courantes. Ce ne sont pas les mêmes budgets, ça ne se finance pas de la même façon. »


EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Front commun : le mouvement de grève se poursuit, le gouvernement ne bronche pas

Sur ICI Radio-Canada.ca

HYPERLIEN - Québec investit 1 milliard US$ dans Bombardier

Sur ICI Radio-Canada.ca

Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

24 février 2017

Aide médicale à mourir : considérer les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer

23 février 2017

Plus de pouvoir aux douaniers américains, moins de liberté pour les Canadiens

21 février 2017

Montréal désignée ville refuge : encore beaucoup de chemin à faire

16 février 2017

Le ton à l'Assemblée nationale a-t-il changé depuis l'attentat de Québec?

14 février 2017

Pas de candidat dans Gouin pour le Parti québécois

7 février 2017

Ce que nous réserve la session parlementaire à Québec