ICI Radio-Canada Première

Gravel le matin

Gravel le matin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Alain Gravel

Gravel le matin

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
20
21222324
25
26
27
28
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 20 février 2017


Société

Obésité morbide et chirurgie bariatrique : non, ce n'est pas de la triche

Marie-Ève Tremblay, animatrice de Corde sensible
Marie-Ève Tremblay, animatrice de Corde sensible     Photo : Radio-Canada

Trop de gens pensent que les obèses morbides sont toujours responsables de leur situation. Mais dans la réalité, c'est beaucoup plus complexe. Marie-Julie a raconté son histoire à Marie-Ève Tremblay, animatrice de « Corde sensible ». 
 

Santé

Une dame de 78 ans attend plus de 3 heures pour une ambulance

Une ambulance circule sur la route.
Une ambulance circule sur la route.     Photo : Radio-Canada

« C'est vraiment terrible. C'est inhumain, ce qui s'est passé. » Josée Lemire déplore la situation que sa mère, Nicole Moïse, a dû vivre samedi. N'étant pas considérée comme un cas prioritaire par Urgences-Santé, la dame de 78 ans a attendu plusieurs heures sur le sol, au CHSLD de Laval où elle réside, avec une hanche fracturée, avant de se rendre à l'hôpital. 
 
Mme Lemire affirme que, lorsque la préposée a téléphoné aux services d'urgence, on a lui dit qu'il y avait quatre heures d'attente pour une ambulance. « On m'a répété la même chose, raconte Josée Lemire, qui a composé le 911 pour vérifier cette information. "Beaucoup d'appels", "quatre heures d'attente", "votre mère n'est pas un cas prioritaire". » Elle se sentait complètement impuissante de voir sa mère souffrir. « On ne peut pas prévoir quatre heures pour un service d'urgence », soutient Mme Lemire. 
 
Depuis le 5 février, les 960 ambulanciers d'Urgences-Santé du syndicat de la CSN de Montréal et de Laval sont en grève. Réjean Leclerc, président du syndicat préhospitalier de la CSN, affirme que l'explication d'un cas comme celui-ci est le manque d'ambulances et le manque de ressources sur la route. « La grève n'a rien à voir à ce chapitre. » Il souligne qu'il y a trop de demandes par rapport au nombre d'ambulances disponibles.

Science et technologie

Quand la science raconte l'histoire des Noirs d'ici

Isabelle Ribot, bioarchéologue
Isabelle Ribot, bioarchéologue     Photo : Radio-Canada/Hugo Lavoie

Dans les années 1990, des sépultures du 19e siècle ont été découvertes par hasard à Pointe-au-Chêne, près de Grenville, en Outaouais. Des indices morphologiques et historiques laissaient penser qu'il s'agissait de sépultures d'hommes d'origine africaine. Ce n'est que 25 ans plus tard que la bioarchéologue de l'Université de Montréal Isabelle Ribot a colligé les résultats de tests craniométriques et d'ADN pour prouver, enfin, que les individus trouvés avaient bien des origines africaines. « C'est une page d'histoire qui débouche sur une diversité actuelle, au Québec, qui n'est pas seulement amérindienne et européenne, mais aussi un peu africaine », conclut-elle. 
 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
20
21222324
25
26
27
28
 
 
 
 

Dernière baladosiffusion disponible

Gravel le matin

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada