ICI Radio-Canada Première

Gravel le matin

Gravel le matin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Patrick Masbourian

Gravel le matin

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45678
9
10
11121314
15
16
17
1819202122
23
24
2526272829
30
31
 
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du vendredi 15 janvier 2016


Sports

Sylvie Bernier se confie sur le harcèlement de Marcel Aubut

Sylvie Bernier
Sylvie Bernier     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

« J'ai été moi-même harcelée. C'est arrivé, et je ne l'ai pas dénoncé. » Au micro d'Alain Gravel, Sylvie Bernier, médaillée olympique, accepte de parler pour la première fois des agissements de Marcel Aubut, ancien président du Comité olympique canadien (COC). 
 
Sylvie Bernier réalise avec le recul avoir été témoin et victime elle-même de harcèlement sexuel. « [Marcel Aubut] a eu parfois un comportement un peu rustre avec moi, comme des commentaires déplacés. Je les ignorais, mais aujourd'hui, je me dis que j'aurais dû répondre, pour protéger les autres aussi. » 
 
La championne olympique reconnaît qu'il est important de lever le voile sur le tabou du harcèlement. « J'en parle aujourd'hui pour trouver des solutions. Il faut que ça serve à quelque chose. » 
 
Selon elle, il n'y avait pas à l'époque de mécanisme pour dénoncer ce type d'agissements. « Je souhaite que le Comité olympique canadien permette à tous les niveaux qu'un jeune athlète vulnérable puisse avoir une voix et appeler quelque part un organisme indépendant pour s'exprimer en toute confidentialité. » 
 

Arts et culture

René Angélil : « le pouvoir de l'amour »

René Angelil en compagnie de son épouse et célèbre chanteuse Céline Dion.
René Angelil en compagnie de son épouse et célèbre chanteuse Céline Dion.     Photo : Reuters

Alain Gravel et son équipe, en compagnie de Monique Giroux, présentent les témoignages et les réactions de certaines personnes qui ont connu ce géant du monde artistique. Jeudi matin, René Angélil est mort des suites d'un cancer à 73 ans. Imprésario au grand flair, mais également homme d'affaires et chanteur, il laisse derrière lui une carrière bien remplie.  
 
« On sentait que René était très fragilisé et sur la fin, mais Céline est restée forte », raconte Claudette Dion. Elle explique que sa sœur Céline Dion est remontée sur les planches à Las Vegas à la fin août pour René et à sa demande. « Il n'a pas donné à Céline sa voix, mais il lui a donné sa solidité. » 
 
Claude « Mégo » Lemay, directeur musical de Céline Dion pendant près de 30 ans, raconte sa rencontre « magique » avec la jeune chanteuse en 1986. « On n'avait pas le choix que de se dépasser, parce que René et Céline se dépassaient constamment. C'était une paire parfaite », se souvient-il.  
 
« C'était des êtres gentils dans l'industrie du spectacle, qui est un monde de requins. [...] Ils pensaient toujours aux autres », raconte Stéphane Laporte, réalisateur du film Céline autour du monde, pour lequel il les a suivis de près pendant deux ans. 
 
Témoignages de ses amis 
 
Jean Beaulne, ami d'enfance de René Angélil, se souvient de leur carrière de chanteurs avec le trio Les Baronets. « On a vécu comme des frères. On a passé 12 ans ensemble. Les hôtels, les restaurants et les spectacles, c'était le début de notre vie. » Il souligne que René Angélil avait déjà 23 ans d'expérience quand il a pris Céline en main.  
 
Pour sa part, Rodger Brulotte, commentateur sportif et ami de longue date de René Angélil, se rappelle de lui comme étant un passionné de golf et de jeu, et un « fier québécois ».  
 
Voyez ci-dessous quelques photos qui retracent le parcours du couple. 

Ce matin à l'émission, hommages et réactions au décès de René Angélil. ici.radio-canada.ca/emissions/gravel_le_matin

Posté par Gravel le matin sur vendredi 15 janvier 2016

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Émission spéciale de Radio-Canada Première sur la mort de René Angélil
HYPERLIEN - Il était une voix sur René Angélil

Arts et culture

Ces gars-là : ils rient de tout et assument

Sugar Sammy et Simon-Olivier Fecteau dans le studio de Gravel le matin
Sugar Sammy et Simon-Olivier Fecteau dans le studio de Gravel le matin     Photo : Radio-Canada/Coralie Mensa

« Pour nous, une blague n'est pas un succès tant qu'on n'a pas reçu deux ou trois mises en demeure », racontent avec sarcasme Sugar Sammy et Simon-Olivier Fecteau. Alain Gravel reçoit les deux acteurs de la série Ces gars-là pour parler de la troisième saison, qui démarre le 18 janvier à V, et de leur vision de l'humour.  
 
« À partir du moment où c'est justifié dans une histoire et où ça a un sens, on peut rire de tout. Quand ça devient gratuit et si c'est fait pour choquer, ça ne passe pas, admet Simon-Olivier Fecteau. Par exemple, dans l'épisode sur l'autisme, on ne rit pas de l'autisme, on inclut les gens autistes dans notre univers humoristique. »  
 
Sugar Sammy explique que l'humour est avant tout un moyen pour eux de déclencher des conversations sur des sujets tabous afin qu'ils ne le soient plus.  

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le site web de Ces gars-là

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45678
9
10
11121314
15
16
17
1819202122
23
24
2526272829
30
31
 
 
 
 
 
 

Dernière baladosiffusion disponible

Gravel le matin

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter