ICI Radio-Canada Première

Gravel le matin

Gravel le matin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Alain Gravel

Gravel le matin

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23
4
56
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mercredi 4 mai 2016


Société

La ville de Fort McMurray en proie aux flammes

Le centre-ville de Fort McMurray a été évacué, mardi.
Le centre-ville de Fort McMurray a été évacué, mardi.     Photo : Terry Reith/CBC Edmonton

« On est dans un faux sentiment de sécurité. Le feu s'est atténué au cours de la nuit, mais les autorités ont prévenu que la situation aujourd'hui serait pire qu'hier », explique notre journaliste Mathieu Simard en direct de Fort McMurray. Jean-Marc Guillamot, directeur régional de Fort McMurray Hotel Group, raconte que ça a été tellement rapide que les gens sont encore sous le choc. « La journée d'aujourd'hui va être encore plus inquiétante », selon lui.  
 
« Les conditions climatiques n'aident pas les pompiers, rapporte Mathieu Simard. [...] Ce sont les vents qui vont dicter la direction du feu et l'évolution de la situation. » Il précise que la ville est désormais déserte et que certains quartiers ont déjà été rasés par le feu.  
 
« Je suis resté jusqu'à la dernière minute au centre-ville, mais c'était de pire en pire, raconte Jean-Marc Guillamot, propriétaire de sept hôtels à Fort McMurray. J'ai fait évacuer les employés et les clients. Et puis en voyant les flammes arriver, on est partis aussi avec ma femme. »  
 
Mathieu Simard raconte comment les résidents ont trouvé refuge en fuyant vers le nord ou le sud de la ville, notamment sur les sites d'exploitation pétrolière qui ne sont pas touchés et qui ont transformé les logements de leurs travailleurs en centres d'accueil.  
 
Voyez ci-dessous des vidéos qui montrent des images impressionnantes de résidents qui fuient devant les flammes.  
 

 
 
 
 
 
 
 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - À écouter aussi : Des évacués de Fort McMurray témoignent de leur angoisse

Émission La croisée de ICI Radio-Canada Première en Alberta

Politique

La fin d'Uber au Québec serait proche

La fin d'Uber?
Le projet de loi visant l'industrie du taxi qui sera déposé par le gouvernement Couillard annoncera-t-il la fin d'Uber au Québec?     Photo : Robert Galbraith/Reuters

Si le projet de loi sur l'encadrement de l'industrie du taxi et du service Uber est adopté, la compagnie quitterait le Québec, confirme Jean-Nicolas Guillemette, directeur général d'Uber au Québec, au micro de Gravel le matin. « C'est une loi qui va nous fermer au Québec. » 
 
Le tant attendu projet de loi devrait être déposé aujourd'hui. Selon La Presse+, il devrait mettre fin aux activités d'Uber. « Oui, malheureusement, c'est ce qui va arriver », affirme Jean-Nicolas Guillemette. « Le ministre Daoust vit dans le passé et le statu quo. [...] On n'a jamais été capable d'avoir un dialogue avec lui, alors qu'il y avait des options », regrette-t-il.

Science et technologie

Les ados et leurs écrans, une relation trop fusionnelle?

Un jeune joue à un jeu vidéo.
Un jeune joue à un jeu vidéo.     Photo : Archives

« C'est un défi pour moi de me contrôler, parce que j'avoue que je suis accroc aux jeux vidéo », reconnaît Ronan, un élève du secondaire. Hugo Lavoie l'a rencontré lors d'une journée de présentation à Ubisoft à Montréal de jeux vidéo produits par les élèves de six écoles secondaires au Québec. 
 
Même si la plupart des adolescents et des parents gèrent bien le temps passé devant les écrans, les dérapages sont fréquents, selon Diane Vaillancourt, directrice adjointe de l'école secondaire Joseph-François-Perrault à Québec. « On s'en rend compte surtout quand les jeunes commencent à s'absenter des cours. [...] On a des appels de parents qui nous disent qu'ils sont désemparés, qu'ils ne savent plus quoi faire. » L'école doit alors parfois diriger des enfants vers un centre de réadaptation en dépendance, comme il en existe un peu partout au Québec.

Société

Les calèches à Montréal, un patrimoine à préserver

Des calèches sur la rue de la Commune à Montréal.
Des calèches sur la rue de la Commune à Montréal.     Photo : PRESSE CANADIENNE/PAUL CHIASSON

Selon François Cardinal, il n'y a pas de raisons suffisantes pour interdire la présence des chevaux dans les rues de la ville. L'accident survenu à la fin d'avril entre une calèche et une voiture dans le Vieux-Montréal est « malheureux, mais ce n'est pas de la maltraitance ». De plus, il insiste sur la valeur patrimoniale des chevaux à Montréal. 
 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23
4
56
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Dernière baladosiffusion disponible

Gravel le matin

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada