ICI Radio-Canada Première

Gravel le matin

Gravel le matin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Alain Gravel

Gravel le matin

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
2
3
456
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 3 mai 2016


Politique

Le PQ devant un avenir incertain après le départ de PKP

Pierre Karl Péladeau lors de l'annonce de sa démission comme chef du PQ et comme député.
Pierre Karl Péladeau lors de l'annonce de sa démission comme chef du PQ et comme député.     Photo : PC/Ryan Remiorz

« La personne idéale pour succéder à Pierre Karl Péladeau sera celle qui aura le goût de s'engager totalement au sein du Parti québécois », estime Pauline Marois au micro d'Alain Gravel. Selon Chantal Hébert, la démission de Pierre Karl Péladeau risque de rebattre les cartes au-delà du Parti québécois. Yves Boisvert, quant à lui, ne voit pas comment on peut remettre en cause les motivations de son départ.  
 
« Le parti a la capacité de rebondir, il peut retrouver ses repères en deux ans et demi », croit Pauline Marois, qui se prononce pour la tenue d'une courte campagne.  
 
Pour Véronique Hivon, « il va falloir rebâtir la confiance très sérieusement ». Selon elle, il faut « redonner du sens au projet de souveraineté et le connecter aux aspirations des gens ». La députée de Joliette affirme que la porte n'est pas fermée à l'idée de présenter sa candidature à la course à la chefferie. « Je vais y réfléchir », mentionne-t-elle.  
 
Selon Yves Boisvert, Pierre Karl Péladeau n'était pas seulement ému lors de son annonce, il était défait. « C'est un homme en crise. Et je ne vois pas comment on peut remettre en cause les motivations de son départ », estime-t-il. 
 
 
 
« J'imaginais plus une perte de patience au sein du PQ à la suite des sondages qu'une démission de PKP, confie Chantal Hébert. Mais cette décision va avec sa personnalité, il a un côté impulsif. »  
 

 
 
 

Joseph Facal affirme quant à lui comprendre parfaitement le choix de Pierre Karl Péladeau. Le chroniqueur politique fait un bilan nuancé du passage de PKP en politique. « Les choses n'ont pas tourné comme les militants l'espéraient, même si le métier rentrait progressivement. » 
 
La députée de Vachon, Martine Ouellet, salue pour sa part le travail d'équipe de Pierre Karl Péladeau. Elle assure qu'il a fait avancer des dossiers, surtout en économie. Pour elle, il a lancé un signal important aux gens d'affaires sur l'indépendance.

Société

La petite histoire des boissons gazeuses à Montréal

Une visite chez Coca-Cola à Montréal en 1954
Une visite chez Coca-Cola à Montréal en 1954     Photo : Archives de la Ville de Montréal

Hugo Lavoie propose un survol de l'histoire des boissons gazeuses à Montréal, près du bâtiment de la première usine de Coca-Cola de la ville et en compagnie de Christophe Hubert-Joncas, consultant en patrimoine.  
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Lisez les réponses des auditeurs ci-dessous ou ici.

 
 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
2
3
456
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Dernière baladosiffusion disponible

Gravel le matin

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada