ICI Radio-Canada Première

Gravel le matin

Gravel le matin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Alain Gravel

Gravel le matin

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45678
9
10
1112131415
16
17
1819202122
23
24
25
26272829
30

Les meilleurs moments : Émission du lundi 25 avril 2016


Société

Les rêves et les espoirs de jeunes Autochtones d'aujourd'hui

Stephen Puskas, 33 ans, Rotshennòn:ni TwoAxe, 11 ans, Éliane Grant, 25 ans, et Alexis Wawanoloath, 33 ans, sont quatre des jeunes Autochtones rencontrés par Hugo Lavoie pour sa série sur leurs rêves et leurs espoirs.
Stephen Puskas, 33 ans, Rotshennòn:ni TwoAxe, 11 ans, Éliane Grant, 25 ans, et Alexis Wawanoloath, 33 ans, sont quatre des jeunes Autochtones rencontrés par Hugo Lavoie pour sa série sur leurs rêves et leurs espoirs.     Photo : Radio-Canada/Hugo Lavoie et Coralie Mensa

Qu'ils soient Atikamekw, Inuk, Métisse, Mohawk ou Abénakis, qu'ils vivent à Manawan, Kahnawake, Odanak ou au centre-ville de Montréal, qu'ils aient 11, 25 ou 33 ans, les jeunes Autochtones d'aujourd'hui sont pleins d'aspirations et ont des messages à faire passer. Hugo Lavoie leur consacre une série de reportages en cinq épisodes. 
 
Épisode 1 : Être ado à Manawan  
 

Marie-Soleil Flamand, Makue Vollant et Pierre-Rick Jacob vivent dans leur communauté atikamekw de Manawan. Photo: Radio-Canada/Hugo Lavoie
 
 

Hugo Lavoie s'est rendu dans la communauté atikamekw de Manawan, où il a rencontré Marie-Soleil Flamand, Makue Vollant et Pierre-Rick Jacob. Les trois adolescents de 16 et de 17 ans racontent leur quotidien partagé entre leurs études en secondaire 4 et leur passion pour le sport, le cinéma ou la chasse.

 
 
 
 

Ils se livrent également sur les difficultés de vivre dans cette réserve éloignée. « On se sent comme enfermé dans une boîte, qui est dans une boîte, qui est dans une boîte. » Le plus difficile, selon eux : se sentir à l'écart de la société québécoise, l'éloignement géographique et le racisme.  
 
Néanmoins, les trois jeunes ne pensent pas à partir, car ils tiennent trop à leur rapport avec leurs aînés et avec la nature. « Je veux continuer l'école pour faire des études et ensuite aider les jeunes d'ici », confie Pierre-Rick à Hugo Lavoie. 
 
Épisode 2 : Un Inuk dans la ville

 
 
Stephen Puskas, 33 ans, originaire de Yellowknife, vit à Montréal. Photo: Radio-Canada/Coralie Mensa
 
 

Stephen Puskas, un jeune Inuk de 33 ans, est arrivé à Montréal de Yellowknife il y a huit ans. Il raconte à Hugo Lavoie comment il a créé Nipivut (« notre voix » en français), une émission de radio communautaire qui milite pour la cause autochtone. Son rêve à Montréal? Qu'il y ait un quartier inuit où la communauté puisse s'entraider et se sentir en sécurité.

 
 
 
 

Épisode 3 : La reconquête identitaire d'une Métisse crie

 
 
Éliane Grant, 25 ans, est une Métisse crie qui a grandi à Mont-Laurier. Photo: Radio-Canada/Hugo Lavoie
 
 

Éliane Grant, 25 ans, est une Métisse née d'un père cri et d'une mère allochtone francophone. Élevée à Mont-Laurier, Éliane a perdu ses racines autochtones. « Aux yeux des autres, j'étais différente, mais pas pour moi. Alors j'ai renié ma moitié crie pour essayer de passer inaperçue », raconte-t-elle à Hugo Lavoie.

 
 
 
 

Aujourd'hui installée à Montréal, la jeune femme travaille à redécouvrir ses origines. « Je fais du rattrapage de ce que j'ai perdu, surtout depuis que j'ai ma fille. » Elle raconte comment son père l'a ainsi initiée à la chasse. Elle s'est aussi inscrite à des cours de langue crie.  
 
Son souhait le plus cher est désormais d'obtenir son diplôme universitaire en biologie et de retourner dans sa communauté pour l'aider et inspirer les jeunes.  
 
Les jeunes Autochtones d'aujourd'hui ont de nombreux rêves et messages à faire passer. Ils se sont confiés devant la caméra d'Hugo Lavoie. C'est à voir ci-dessous.

 
 
 
 

Épisode 4 : Avoir 11 ans à Kahnawake

 
 
Rotshennòn:ni TwoAxe, 11 ans, Mohawk de Kahnawake. Photo : Radio-Canada/Hugo Lavoie
 
 

Hugo Lavoie s'est rendu dans une école primaire de Kahnawake. Il découvre la vie dans cette réserve de la région de Montréal à travers les yeux de Rotshennón:ni TwoAxe, un jeune garçon mohawk de 11 ans.

 
 
 
 

Rotshennón:ni raconte notamment une anecdote qui l'a marqué lorsque de jeunes élèves québécois sont venus visiter sa réserve. Ces derniers ont demandé aux jeunes Mohawks s'ils connaissaient la musique et s'ils savaient ce qu'était Halloween.  
 
« Ils ont dû se rendre compte qu'on ne vivait pas de manière totalement traditionnelle, raconte le jeune garçon. [...] On est comme les autres communautés. On a des voitures, on vit dans des maisons et on pratique des sports. La seule différence est qu'on continue à célébrer nos cérémonies. »  
 
Son souhait le plus cher est d'apprendre le kanien'kéha, langue parlée par environ 2 % de la population mohawk, pour transmettre ce savoir aux prochaines générations.  
 
Épisode 5 : L'engagement comme mode de vie

 
 
Alexis Wawanoloath, 33 ans, est un Abénakis vivant à Odanak. Photo : Radio-Canada/Hugo Lavoie
 
 

Dans ce dernier épisode, Hugo Lavoie rencontre Alexis Wawanoloath, 33 ans, un Abénakis vivant à Odanak. Cet homme engagé a toujours pris son destin en main. Il rêve que ses filles n'aient pas à mener le même combat que lui pour être fières et à l'aise avec leur double identité, autochtone et québécoise.

 
 
 
 

« J'avais déjà une certaine conscience de mon identité dès huit ans, se souvient-il. [...] À l'adolescence, j'étais un peu trop blanc pour les Autochtones et trop autochtone pour les Québécois. À cette époque, j'ai décidé de ne pas choisir entre mes deux identités. » 
 
Pour réconcilier son côté autochtone et son côté québécois, Alexis a décidé de s'engager en politique. En 2007, il est ainsi devenu le deuxième Autochtone élu à l'Assemblée nationale du Québec – le premier depuis que les Autochtones ont le droit de vote. Aujourd'hui, l'engagement d'Alexis porte davantage sur l'éducation.

 
 
Texte et vidéo : Coralie Mensa

Société

Séisme en Équateur : le destin tragique d'une famille québécoise

Laurie-Ann, 14 ans, et son père Pascal Laflamme, dans le studio de <em>Gravel le matin</em>
Laurie-Ann, 14 ans, et son père Pascal Laflamme, dans le studio de Gravel le matin     Photo : Radio-Canada/Coralie Mensa

Le 16 avril dernier, une mère et son fils de 12 ans, originaires de la région de Montréal, ont été tués dans le tremblement de terre qui a frappé la côte Pacifique en Équateur. Les survivants de la famille, Pascal Laflamme et sa fille Laurie-Ann, 14 ans, racontent courageusement au micro de Gravel le matin comment cette catastrophe a chamboulé leur existence, mais pas leur projet de vie. 
 

Sports

Je suis le cycliste masqué : plongée dans les coulisses du cyclisme

La couverture du livre Je suis le cycliste masqué
La couverture du livre Je suis le cycliste masqué     Photo : Antoine Vayer

Avec un cycliste professionnel qui a souhaité garder l'anonymat, Antoine Vayer, chroniqueur au journal Le Monde, raconte les dessous du monde du cyclisme. Il fait un constat : la mentalité des gens par rapport au dopage n'a pas vraiment changé. Alain Gravel s'entretient avec lui à propos des réalités de ce sport.  
 
« On est passé du dopage qu'on prenait à la louche à des microdoses, raconte Antoine Vayer. [...] Ceux qui gagnent sont quand même ceux qui prennent des microdoses. Il y a encore beaucoup de tricherie. »  
 
Référence : 
Je suis le cycliste masqué, écrit avec la collaboration d'Antoine Vayer, éditions Hugo Sport, 2016 
 
Cliquez ci-dessous pour lire un extrait du livre publié sur Le Monde. 
 
Cyclisme : « On montait jusqu'à soixante-dix pastoches par jour » 

Politique

Élection à Montréal-Nord : où s'en va la communauté?

Christine Black, en compagnie de Denis Coderre après sa victoire dans Montréal-Nord
Christine Black, en compagnie de Denis Coderre après sa victoire dans Montréal-Nord     Photo : Radio-Canada

Dans sa chronique, Gabriel Nadeau-Dubois dresse un bilan de l'élection à la mairie de l'arrondissement de Montréal-Nord, qui a été remportée par Christine Black, et il parle de la question du racisme soulevée par les groupes du quartier pendant la campagne la semaine dernière. 
 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45678
9
10
1112131415
16
17
1819202122
23
24
25
26272829
30

Dernière baladosiffusion disponible

Gravel le matin

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada