ICI Radio-Canada Première

Gravel le matin

Gravel le matin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Patrick Masbourian

Gravel le matin

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45
6
78
9
10
1112131415
16
17
1819202122
23
24
2526272829
30
31
 
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mercredi 6 janvier 2016


Société

Ces crimes qui racontent Montréal : l'abbé touché par l'immunité divine

La preuve ballistique dans l'affaire Delorme.
La preuve balistique dans l'affaire Delorme.     Photo : Musées de la civilisation du Québec

En 1922, un ecclésiastique a failli être condamné pour meurtre. Toutes les preuves indiquaient que l'abbé Delorme avait tué son frère à bout portant. Mais le pouvoir de la soutane était tel à l'époque que le religieux a finalement été disculpé, contre toute justice. Les éléments de preuve originaux, qui ont été conservés dans la réserve du Musée de la civilisation du Québec, montrent sans ambiguïté sa culpabilité. Le conservateur Christian Denis raconte cette rocambolesque histoire à Hugo Lavoie. Retour sur une enquête un peu trop pieuse.  
 

International

Obama tente d'endiguer l'épidémie des armes à feu

Le journaliste Yanik Dumont Baron
Le journaliste Yanik Dumont Baron     Photo : Radio-Canada/Stéphanie Dufresne

« Le lobby des armes a peut-être pris le Congrès en otage, mais il ne peut prendre l'Amérique en otage. » C'est avec ces mots que le président américain Barack Obama a annoncé de nouvelles mesures de contrôle des armes à feu. Mesures importantes, mais à la portée fort limitée, explique notre correspondant à Washington, Yanik Dumont Baron, qui est exceptionnellement en studio avec nous pour la Semaine des correspondants. 
 
« Les mesures n'empêcheront pas les Américains de se procurer une arme, comme le permet le deuxième amendement de la Constitution », explique-t-il. Ni ne retireront-elles aucune des quelque 360 millions d'armes à feu qui sont en circulation. Elles ne limiteront même pas l'accès aux armes semi-automatiques.  
 
La seule chose qui changera, c'est qu'un plus grand nombre de personnes devront s'enregistrer lors de l'achat d'une arme, car le nombre de marchands soumis aux réglementations augmentera. On vient refermer ce qui est appelé le « gun show loophole », qui permet de se procurer des fusils sans vérification aucune dans les foires d'armes à feu.  
 
Un souque à la corde politique 
Toutefois, face au blocage du Congrès, Obama a adopté les nouvelles mesures par décret, ce qui signifie qu'elles pourraient être aisément renversées par le prochain président, ce qui arrivera pratiquement à coup sûr si les républicains s'emparent de la Maison-Blanche.  
 
Ce qui pourrait être une véritable avancée toutefois serait de politiser la question du contrôle des armes à feu. « Obama veut amener l'enjeu sur la scène politique, explique Yanik Dumont Baron, pour que les Américains votent aux prochaines élections en ayant cette question en tête. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Jouer à la roulette américaine - Blogue de Yanik Dumont Baron

Société

Enfants syriens : la délicate tâche de l'accompagnement psychologique

Docteur Cécile Rousseau, pédopsychiatre et professeur titulaire au Département de psychiatrie de l'Université McGill
Docteur Cécile Rousseau, pédopsychiatre et professeur titulaire au Département de psychiatrie de l'Université McGill     Photo : Radio-Canada/Stéphanie Dufresne

Lorsqu'il est question de l'accueil des réfugiés syriens au Canada, on étale des chiffres, mais on oublie souvent les répercussions psychologiques sur les réfugiés et tout particulièrement sur les enfants. Si plusieurs devront composer avec des traumatismes et des vulnérabilités, ce sont aussi des enfants qui ont un grand potentiel de par leur vécu hors du commun, explique la pédopsychiatre Cécile Rousseau. 
 
« Le cerveau des enfants c'est de la pâte à modeler, c'est très malléable. On peut donc s'attendre à des enfants vulnérables, mais aussi à des microadultes, des enfants très responsables» explique-t-elle. « Ils ont un grand potentiel. » 
 
La plupart des jeunes réfugiés qui arriveront au pays au cours de l'année porteront toutefois déjà un lourd bagage : 79 % d'entre eux ont perdu un proche et la moitié a déjà vécu plus de 5 traumatismes. Il ne faut pas pour autant les voir comme des enfants abimés ou malades, met-elle en garde, car on risque de passer à côté de leur potentiel. « Il ne faut pas minimiser leur résilience ni médicaliser les enfants qui n'en ont pas besoin. » 
 
L'important, estime-t-elle, est de ne pas les traiter comme des enfants extraordinaires avec des privilèges, car il y a un risque de créer des rivalités. « Il faut un accueil chaleureux, avec une sensibilité, certes, mais il faut les traiter comme des enfants ordinaires, pas en héros ni en victimes. »  
 
Dès la rentrée de cette semaine, les écoles devront se prêter à l'exercice délicat d'accompagner les petits réfugiés en prêtant attention aux aspects cognitifs comme émotionnels.

Cinéma

Les 22 films à surveiller cette année

Le film « Endorphine », d'André Turpin
Le film Endorphine, d'André Turpin     Photo : micro_scope

L'année s'annonce riche sur le plan cinématographique. Notre chroniqueuse culturelle Karyne Lefebvre recense les 22 films à surveiller en 2016, sur un écran près de chez vous.  
 
Plusieurs films inspirés par l'actualité prendront l'affiche 
13 Hours : The Secret Soldiers of Benghazi (15 janvier) est inspiré du livre de Mitchell Zuckoff. Le réalisateur Michael Bay (Armageddon, Pearl Harbor, Transformers) s'intéresse à l'histoire vraie de cette attaque contre un camp des missions spéciales de l'armée américaine et une agence de la CIA, en Libye, le 11 septembre 2012.  
 
 
Avec Snowden (13 mai), le controversé réalisateur Oliver Stone (JKF, Nixon) met en scène l'histoire d'Edward Snowden, ancien employé de la CIA et de la National Security Agency, accusé d'avoir divulgué des informations classifiées à propos des systèmes de surveillance et d'écoute de la NSA. 
 
 
2016 sera aussi l'année des suites ou des reprises 
Les films Zoolander (12 février), Ghostbusters (15 juillet), Independance Day (24 juin), Bridget Jones (16 septembre) auront tous leurs suites cette année. 
 
 
Les petits ne seront pas en reste : Disney lancera ce printemps une version 3D du Livre de la jungle (15 avril) et Pixar donnera suite aux aventures du poisson Doris dans Finding Dory (17 juin), dont l'action se déroule six mois après la fin de Finding Nemo, grand succès de 2003. La version animée du Petit Prince se retrouvera quant à elle sur nos écrans le 18 mars prochain. 
 
 
Des grands noms du 7e art récidivent 
Plusieurs réalisateurs de renommée auront aussi de nouveaux films, en 2016, notamment les frères Joel et Ethan Cohen (Hail, Cesar!, 5 février), Terrence Malik (Knights of Cup, 4 mars) et Martin Scorsese (Silence, décembre 2016). 
 
 
Les films d'ici 
Au Québec, les suites auront aussi la cote avec Les 3 p'tits cochons 2 et Nitro Rush en juillet. Les réalisateurs André Turpin (Endorphine, 22 janvier), Denis Côté (Boris sans Béatrice, 4 mars), Podz (King Dave, ce printemps), et Anne Émond (Nelly) présenteront tous de nouveaux films cette année. 
 
 
Nos réalisateurs à l'étranger 
Denis Villeneuve (Story of Your Life), Philippe Falardeau (The Bleeder) et Jean-Marc Vallée (Demolition, 8 avril) poursuivront en 2016 leur travail sur les plateaux de tournage américains. 
 
Quant à Xavier Dolan, son plus récent long-métrage, Juste la fin du monde, une coproduction franco-canadienne tournée l'an dernier, devrait nous arriver quelque part cette année. 
 
 
 
 
  
 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45
6
78
9
10
1112131415
16
17
1819202122
23
24
2526272829
30
31
 
 
 
 
 
 

Dernière baladosiffusion disponible

Gravel le matin

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Rio 2016