ICI Radio-Canada Première

Gravel le matin

Gravel le matin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Alain Gravel

Gravel le matin

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
23242526
27
28
29
30
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du vendredi 27 novembre 2015


Politique

Infoman : « Le négatif n'a pas sa place au Québec »

Jean-René Dufort parle des mots employés par le gouvernement pour gérer les finances.
Jean-René Dufort parle des mots employés par le gouvernement pour gérer les finances.     Photo : Radio-Canada

Pour sa dernière chronique de l'année à l'émission, Jean-René Dufort s'amuse de la façon dont les politiciens appellent les choses. Martin Coiteux refuse d'être associé au mot « austérité ». Philippe Couillard remplace le mot « coupure » par l'expression « saine gestion des fonds publics ». Quand le gouvernement dit qu'il investit 20 millions de dollars en éducation, le chroniqueur comprend qu'on y remet un doigt après y avoir coupé un bras! 
 

Arts et culture

L'inclassable Jim Zeller

L'harmoniciste Jim Zeller sur la pochette de son dernier album et dans nos studios
L'harmoniciste Jim Zeller sur la pochette de son dernier album et dans nos studios     Photo : Radio-Canada

Au micro d'Alain Gravel, l'harmoniciste québécois Jim Zeller raconte son parcours atypique. « J'ai 61 ans, c'est-à-dire qu'il y a beaucoup d'eau qui a coulé sous les ponts. » Il a joué avec les plus grands comme B.B. King, mais il a aussi traversé des périodes plus sombres, notamment quand il a fait de la prison aux États-Unis. « Une chose est sûre, ce n'était pas un Club Med. »  
 
Il raconte comment, grâce à l'aumônier de la prison de New York dans laquelle il purgeait sa peine, il a pu continuer à jouer de l'harmonica. « Ce qui en est sorti, ce sont des chansons, mais aussi de la force, de la maturité et de voir les choses d'une autre façon. » 
 
Ci-dessous, Jim Zeller fait une petite performance en studio.  
 

VIDÉO - Petite performance de Jim Zeller en studio...

Posté par Gravel le matin sur vendredi 27 novembre 2015

Santé

Les Québécois sont de plus en plus soucieux de leur alimentation

Une femme mange une soupe à l'extérieur.
Une femme mange une soupe à l'extérieur.     Photo : iStock

Dans sa chronique sur le mieux-être, Sylvie Bernier nous apprend que selon un sondage Melior, les Québécois sont de plus en plus désireux d'améliorer leurs habitudes alimentaires. Les acteurs du domaine agroalimentaire l'ont bien compris et s'ajustent afin de mieux répondre aux attentes des consommateurs. 
 
Même si Sylvie Bernier se réjouit du changement des comportements alimentaires des Québécois, elle souligne que seul un nombre limité de fabricants procède à des ajustements et que ces derniers ne touchent que quelques produits. Selon elle, les lois et les règlements seraient plus efficaces que les engagements volontaires.  
 
Voici quelques-unes des données révélées par le sondage Melior :  
- 17 % des Québécois affirment toujours bien manger, et 70 % disent bien manger souvent. 
- Le tiers des Québécois a la ferme intention d'améliorer son alimentation au cours de la prochaine année. Les femmes (38 %) et les 18-34 ans (39 %) sont ceux qui sont les plus décidés à passer à l'action. 
- 50 % des Québécois considèrent qu'il est de plus en plus facile d'améliorer ses habitudes alimentaires, alors que 43 % d'entre eux pensaient ainsi en 2014.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
23242526
27
28
29
30
 
 
 
 
 

Dernière baladosiffusion disponible

Gravel le matin

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada