ICI Radio-Canada Première

Gravel le matin

Gravel le matin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Alain Gravel

Gravel le matin

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
91011
12
13
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
30
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 12 novembre 2015


Société

Pont Jacques-Cartier : l'illumination de pont la plus chère du monde

Le pont Jacques-Cartier sera illuminé pour les festivités du 375e de Montréal, et il le restera jusqu'en 2027.
Le pont Jacques-Cartier sera illuminé pour les festivités du 375e de Montréal, et il le restera jusqu'en 2027.     Photo : Moment Factory/375MTL

« C'est une icône qui va faire la publicité de Montréal. » Au micro d'Alain Gravel, Gilbert Rozon, commissaire aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal, défend le projet d'illumination du pont Jacques-Cartier pour 2017 et les 10 années suivantes. Montreal Gazette nous apprend que cette mise en lumière au coût de 39,5 millions de dollars sera la plus chère illumination d'un pont au monde.  
 
« Les gens ont envie d'une belle ville, de temps en temps offrons-nous ce cadeau », lance Gilbert Rozon. Il explique que le pont va être illuminé des deux côtés, ainsi qu'à l'intérieur et l'extérieur. « Je crois que les gens vont être fiers et ça va créer de l'emploi », ajoute-t-il.

Société

Le photojournalisme s'affiche dans la rue

L'équipe de Dysturb colle une photo du Népal sur un mur du Mile-End.
L'équipe de Dysturb colle une photo du Népal sur un mur du Mile-End.     Photo : Radio-Canada/Hugo Lavoie

Des réfugiés syriens, un prisonnier ukrainien des forces russes, une rescapée de Boko Haram... Vous risquez de tous les croiser dans les rues de Montréal, du moins en photo. Le collectif Dysturb affiche sur les murs de la ville les images-chocs de photojournalistes du monde entier. Le but? Interpeller les passants sur l'actualité internationale. Hugo Lavoie a suivi Benjamin Petit, photojournaliste et gérant de Dysturb pour les États-Unis, dans le Mile-End pour l'affichage d'une photo du séisme au Népal. 
 
Dysturb est un collectif de photojournalistes indépendants qui affiche, souvent de manière illégale, des photos de leurs confrères dans l'espace public. Ils ont déjà sévi notamment à Paris, New York, Melbourne, Chicoutimi et désormais Montréal.  
 
Pour savoir où Dysturb a affiché des photos dans les rues de Montréal, consultez la carte ci-dessous.

 
 
 
 

Le collectif a par exemple collé au Club Social une photo de Daniel Berehulak, du New York Times, prise après le séisme au Népal.

 
 

Une photo publiée par Dysturb (@dysturb) le

 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le site web de Dysturb

Consommation

Les tasses de Noël de Starbucks sèment la controverse

Les tasses rouges vierges de Starbucks pour le temps des Fêtes
Les tasses rouges vierges de Starbucks pour le temps des Fêtes     Photo : Starbucks

Dans sa chronique « vie américaine », Marie-Joëlle Parent raconte que la décision de Starbucks de ne pas mettre de motifs de Noël sur ses tasses du temps des Fêtes crée un tollé chez certains conservateurs chrétiens aux États-Unis. Ils accusent la chaîne de cafés de ne plus vouloir fêter Noël. 
 
« Une vidéo d'un pasteur est devenue virale parce qu'il demande aux gens de dire au barista que leur nom est "Joyeux Noël", comme ça il est obligé de l'écrire sur la tasse et de crier "Joyeux Noël" quand le café est prêt », raconte Marie-Joëlle Parent. Starbucks, de son côté, explique qu'elle voulait laisser le soin à ses clients de décorer leur tasse à leur goût. « Bref, une tempête dans un gobelet de café », conclut-elle.  
 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
91011
12
13
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
30
 
 
 
 
 

Dernière baladosiffusion disponible

Gravel le matin

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada