ICI Radio-Canada Première

Gravel le matin

Gravel le matin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Alain Gravel

Gravel le matin

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
9
10
111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
30
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 10 novembre 2015


Sports

Difficile de mettre fin au dopage

L'athlète russe Mariya Savinova qui a remporté la médaille d'or aux JO de Londres en 2012 est une des 5 athlètes russes accusées de dopage.
L'athlète russe Mariya Savinova qui a remporté la médaille d'or aux JO de Londres en 2012 est une des 5 athlètes russes accusées de dopage.     Photo : Getty Images

« Ça faisait mal de voir cette tricherie. On avait beau le savoir, on n'avait pas les moyens d'intervenir », témoigne l'ex-athlète et entraîneur olympique, Dominick Gauthier, en entrevue à Gravel le matin. Il réagit au rapport explosif d'une commission d'enquête indépendante sur le scandale mêlant dopage et corruption en Russie. Alain Gravel en discute également avec Christiane Ayotte, directrice du laboratoire de contrôle du dopage sportif à l'INRS. 
 
« C'est difficile pour nous d'assister à tout ce qu'il se passe. C'est une turbulence majeure », estime Christiane Ayotte. Elle explique que l'Agence mondiale antidopage (AMA) avait le laboratoire de Moscou dans son collimateur depuis plusieurs mois. « Le dopage cessera quand l'humain cessera d'être cupide. [...] Tant qu'il y aura de l'argent, il n'y aura aucune raison ni pression pour faire changer le système », croit-elle, ajoutant qu'il faut néanmoins continuer à se battre contre le dopage. 
 
Pour sa part, le cofondateur de B2dix, Dominick Gauthier, estime que la crise est une occasion de rebâtir les choses. « C'est une source de motivation pour les athlètes de dire “on peut le faire propre”. » Cependant, il estime que le système du dopage ne changera pas tant que les pays ne seront pas déclarés coupables quand un athlète est pris pour dopage. 
 
Enfin, dans sa chronique sur l'actualité, Yves Boisvert, chroniqueur à La Presse, revient sur les scandales de dopage dans le sport.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le laboratoire de Moscou suspendu par l''AMA

Sur ICI Radio-Canada.ca

Société

Sur les traces du Montréal autochtone

Le mont Royal, à Montréal
Le mont Royal, à Montréal     Photo : Ville de Montréal

Que reste-t-il de la présence des Autochtones à Montréal avant l'arrivée des Européens? Christian Gates-St-Pierre, chercheur au Département d'anthropologie de l'Université de Montréal, fait visiter à Hugo Lavoie un lieu secret de Montréal : l'ancienne carrière autochtone du mont Royal. « On devrait être plus conscient du passé autochtone de Montréal », croit Christian Gates-St-Pierre. 
 

 

Politique

Denis Coderre prêt pour le déversement dans le fleuve

Déversement d'eaux usées
Déversement d'eaux usées     Photo : iStock

« Au plan technique, on est prêt à en faire plus en ce qui concerne l'échantillonnage, les tests et la cueillette de données », assure Denis Coderre au micro d'Alain Gravel. Lundi, la ministre de l'Environnement, Catherine McKenna, a annoncé que la Ville de Montréal pourra aller de l'avant avec le déversement de quelque 8 milliards de litres d'eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent dès qu'elle répondra à quatre conditions principales. 
 
Le maire de Montréal affirme que la Ville mettra en place des stratégies d'accompagnement avec la population et qu'elle améliorera ses communications.  
 
Le jour exact du début du déversement sera annoncé plus tard mardi.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Coderre promet de remplir les conditions imposées par Ottawa

Sur ICI Radio-Canada.ca

Politique

Le maire de Verdun : « J'ai menti pour envoyer un message choc »

Jean-François Parenteau, maire d'arrondissement de Verdun
Jean-François Parenteau, maire d'arrondissement de Verdun     Photo : Équipe Denis Coderre

« Ce n'est même pas mentir, c'est donner une leçon à un élu. [...] J'ai un élu qui ne respecte pas les règles et qui incite les gens à aller sur un skatepark encore en chantier. » En entrevue à Gravel le matin, Jean-François Parenteau, maire de Verdun, justifie son invention de l'accident d'un adolescent dans le planchodrome en construction dans son arrondissement. La Presse nous apprend que le maire d'arrondissement a en effet inventé cet accident dans un message privé envoyé dimanche soir à des élus de Verdun. 
 
Jean-François Parenteau reconnaît toutefois son erreur. « C'est une erreur, parce que le but n'était pas d'inquiéter et de choquer.[...] Je pense que les gens comprennent mon message. Ce n'est pas de la malveillance », ajoute-t-il.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
9
10
111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
30
 
 
 
 
 

Dernière baladosiffusion disponible

Gravel le matin

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada