ICI Radio-Canada Première

Gravel le matin

Gravel le matin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Alain Gravel

Gravel le matin

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
5
6789
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
2627282930
31

Les meilleurs moments : Émission du lundi 5 octobre 2015


Économie et affaires

Le Partenariat transpacifique inquiète

Conférence de presse dans le cadre des négociations sur les termes du Partenariat transpacifique
Conférence de presse dans le cadre des négociations sur les termes du Partenariat transpacifique     Photo : Marco Garcia/Reuters

Dans sa chronique société, Gabriel Nadeau-Dubois revient sur le Partenariat transpacifique (PTP). Il se demande si l'on doit s'en inquiéter au Québec. « C'est une entente qui dépasse de beaucoup ce que l'on entend par libre-échange », estime le chroniqueur, qui souligne que les répercussions d'un tel traité ne seraient pas seulement économiques, mais aussi sociales et environnementales. 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le Partenariat transpacifique ouvre une brèche dans la gestion de l''offre

Sur ICI Radio-Canada

HYPERLIEN - Tout ce que vous devez savoir sur le Partenariat transpacifique

Sur ICI Radio-Canada

Politique

La parité en politique, un jour réalité?

Julie Miville-Dechêne, présidente du Conseil du statut de la femme
Julie Miville-Dechêne, présidente du Conseil du statut de la femme     Photo : Radio-Canada

« Il faut des actions plus que des voeux pieux. Il y a des femmes. Il suffit d'aller les chercher », estime Julie Miville-Dechêne, présidente du Conseil du statut de la femme (CSF). Elle rappelle que cela fait 15 ans que le Québec fait du surplace avec environ 30 % de femmes députées à l'Assemblée nationale. « Les femmes elles-mêmes doivent prendre plus de risques. La politique doit être davantage un monde de femmes. » 
 
Selon le CSF, les partis politiques devraient avoir l'obligation légale de proposer un plus grand nombre de candidates. L'organisme-conseil suggère de fixer à un minimum de 40 % la proportion de candidatures féminines affichées par les différents partis politiques, sous peine de sanctions. 
 
Julie Miville-Dechêne précise que la mesure serait temporaire et obligatoire pour que les partis déploient plus d'efforts, et les sanctions consisteraient à diminuer le financement annuel des partis politiques.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le Conseil du statut de la femme réclame un quota de candidatures féminines aux élections

Sur ICI Radio-Canada.ca

International

MSF s'inquiète pour les droits humanitaires après le bombardement de son hôpital

Des bénévoles de MSF poursuivaient leur travail, samedi, après les raids aériens qui ont fait 19 morts à l'hôpital de Kunduz.
Des bénévoles de MSF poursuivaient leur travail, samedi, après les raids aériens qui ont fait 19 morts à l'hôpital de Kunduz.     Photo : EPA/MSF

Au micro d'Alain Gravel, la Dre Joanne Liu, présidente internationale de Médecins sans frontières (MSF), raconte le bombardement de l'hôpital de MSF à Kunduz, en Afghanistan, samedi dernier. « C'est une violation inexcusable des droits humanitaires internationaux. [...] On demande une enquête indépendante pour mettre au clair ce qu'il s'est passé, et pas une enquête interne des États-Unis, qui font un bilan sur eux-mêmes. S'il y a eu intentionnalité, c'est un crime de guerre », explique-t-elle.

Société

Rentabiliser l'aide aux pauvres

Le Comité social Centre-Sud est en sursis.
Le Comité social Centre-Sud est en sursis.     Photo : Page Facebook Sauvons le Comité social

Les centres d'éducation populaire sont menacés de fermeture et doivent fournir un « plan d'affaires viable » au ministère de l'Éducation d'ici la fin octobre. Les six centres de Montréal doivent ainsi trouver de 600 000 à 750 000 dollars de revenus supplémentaires. La demande est absurde, selon Armandine Siess, directrice adjointe du Comité social Centre-Sud, rencontrée par Hugo Lavoie. Elle a accepté d'imaginer avec lui des façons tout aussi absurdes de rentabiliser les activités de son centre.

International

La Côte d'Azur se remet doucement des intempéries meurtrières

La ville de Cannes, en France, après les violentes intempéries de la fin de semaine
La ville de Cannes, en France, après les violentes intempéries de la fin de semaine     Photo : Courtoisie d'Anthony Calzi

Alain Gravel recueille le témoignage d'un résident de Cannes, en France, Anthony Calzi, qui a vécu les violentes intempéries qui ont touché la Côte d'Azur la fin de semaine dernière et qui ont fait 19 morts. 
 
Voyez ci-dessous des photos envoyées par notre invité montrant les dégâts dans la ville.  
 

 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
5
6789
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
2627282930
31

Dernière baladosiffusion disponible

Gravel le matin

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada