ICI Radio-Canada Première

Faut pas croire tout ce qu'on dit

Faut pas croire tout ce qu'on dit rss

Le samedi de 12 h 10 à 13 h 
(en rediffusion à 23 h)

Michel Lacombe

Faut pas croire tout ce qu

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du samedi 30 août 2014


Société

Le Conseil supérieur de l'éducation prône la souplesse concernant l'enseignement intensif de l'anglais au primaire

Dans un avis publié cette semaine, le Conseil supérieur de l'éducation estime que le programme gouvernemental d'enseignement intensif de l'anglais au primaire ne peut être réalisé qu'à certaines conditions et pas nécessairement de la même façon dans toutes les écoles. Le Conseil souligne le manque de spécialistes qualifiés et la nécessité de revoir les méthodes d'enseignement. Le gouvernement, de son côté, a toujours l'intention de rendre le programme obligatoire mais ouvre la porte à des exceptions.  
 
Invités :  
 
René Simard, directeur des écoles St-Joseph et Curé-Hébert à Hébertville  
 
Claude Lessard, président du Conseil supérieur de l'éducation  
 
Gaston Rioux, président de la Fédération des comités de parents du Québec  
 
Sylvain Mallette, président de la Fédération autonome de l'enseignement - FAE  
 
Gérald Larose, professeur invité à l'École de travail social de l'UQAM et président de la Commission des États généraux sur la situation et l'avenir de la langue française au Québec (2000-2001)  
 
Benoit Melançon, professeur titulaire au Département des littératures de langue française de l'Université de Montréal et directeur scientifique des Presses de cette université.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Avis du Conseil supérieur de l'éducation

Document du Conseil supérieur de l''éducation intitulé L''amélioration de l''enseignement de l''anglais, langue seconde, au primaire: un équilibre à trouver, avril 2014.

HYPERLIEN - Blogue de Benoît Melançon

Au micro de Michel Lacombe, dans le cadre de l''émission radiophonique de Radio-Canada Faut pas croire tout ce qu''on dit du 30 août, l''Oreille tendue a été appelée à donner, avec d''autres, son avis sur ce programme d''anglais intensif. Elle l''a fait à deux titres. 
 
D''une part, son fils cadet est entré, le 28 août, dans un tel programme. (Nouvelles du front : après deux jours, il n''est ni bilingue, ni anglicisé, ni assimilé.) 
 
D''autre part, l''Oreille aime bien réfléchir aux discours sur la langue au Québec. En matière d''enseignement de l''anglais, trois choses la frappent.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Faut pas croire tout ce qu'on dit

Vers le 21eLe 21e