ICI Radio-Canada Première

Faut pas croire tout ce qu'on dit

Faut pas croire tout ce qu'on dit rss

Le samedi de 12 h 10 à 13 h 
(en rediffusion à 23 h)

Michel Lacombe

Faut pas croire tout ce qu
Logo Radio-Canada

Politique

Hydro-Québec continuera d'accumuler et de vendre à perte des surplus d'électricité de plus en plus coûteux .

Le samedi 1 mars 2014

La Commission sur les enjeux énergétiques du Québec, dont le rapport a été rendu public lundi, recommande la mise en veilleuse de certains projets de centrales hydroélectriques et de chantiers éoliens. L'électricité qui sera produite dans le cadre de ces projets est superflue, coûtera trop cher et ne pourra être vendue qu'à rabais à des clients extérieurs ou à des entreprises. Les contribuables en général et les consommateurs résidentiels en particulier devront éponger le coût des pertes. Le gouvernement estime qu'il faut tout de même aller de l'avant. 
 
Invités: 
 
Martine Ouellet, ministre des Ressources naturelles du Québec. 
 
Roger Lanoue, coprésident de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec. 
 
Jean-Thomas Bernard, professeur invité au Département de science économique à l'Université d'Ottawa. 
 
Daniel Rousse, professeur à l'ETS et titulaire de la Chaire de recherche industrielle en technologie de l'énergie et en efficacité énergétique.  
 
Jean-François Blain, analyste, politique et réglementation en matière d'énergie notamment pour l'Union des consommateurs. 
 
Josée Boileau, rédactrice en chef, Le Devoir. 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

7 octobre 2017

Défaite cuisante du Parti libéral dans Louis-Hébert

22 avril 2017

Le nombre de demandeurs d'asile à la frontière américaine fait un bond

15 avril 2017

La marijuana sera légalisée

25 mars 2017

Budget fédéral 2017 : une vision, peu de détails

18 mars 2017

Donald Trump propose de supprimer le budget alloué à la restauration des Grands Lacs

11 mars 2017

Le Parti conservateur du Canada, le Nouveau Parti démocratique et le Bloc québécois se cherchent un nouveau chef