ICI Radio-Canada Première

Faut pas croire tout ce qu'on dit

Faut pas croire tout ce qu'on dit rss

Le samedi de 12 h 10 à 13 h 
(en rediffusion à 23 h)

Michel Lacombe

Faut pas croire tout ce qu
Logo Radio-Canada

Politique

Des milliards de dollars de pétrole sous la Gaspésie…et sous Gaspé

Le samedi 2 février 2013

À peine découvert, le pétrole de la Gaspésie suscite des débats. La ville de Gaspé serait littéralement assise sur une partie des milliards de dollars espérés. Elle a décidé de bloquer un projet de forage qui menacerait son eau potable. L'entreprise Pétrolia, qui contrôle les permis d'exploitation dans la région, a dû suspendre ses travaux mais n'entend pas laisser tomber, même si elle croit posséder des gisements tout aussi prometteurs ailleurs en Gaspésie. L'ancien premier ministre Bernard Landry a lancé aux gaspésiens un appel à la raison. Les gisements pétroliers font selon lui partie du patrimoine collectif des québécois. Notre question : sommes-nous trop méfiants face au développement des ressources naturelles ?  
 
Michel Lacombe en discute avec : 
 
André Proulx, président de Pétrolia 
 
François Roussy, maire de Gaspé 
 
Bernard Landry, ancien premier ministre du Québec et professeur en science de la gestion à l'UQAM et à Polytechnique 
 
Gaëtan Lafrance, professeur honoraire à l'INRS- Énergie, Matériaux et Télécommunications et auteur de "Vivre après le pétrole: mission impossible?" 
 
Ugo Lapointe, porte-parole de la Coalition Pour que le Québec ait meilleure mine 
 
André Delisle, conseiller stratégique en participation du public chez Transfert Environnement et ancien vice-président du BAPE 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

16 mai 2015

La course au PQ... et après...

9 mai 2015

Vague orange au pays des sables bitumineux

25 avril 2015

Des lois « mammouth » qui piétinent la démocratie

18 avril 2015

Prière, culture et identité

11 avril 2015

La démocratie étudiante dans tous ses états

28 mars 2015

Budget Leitao : le prix du déficit zéro