ICI Radio-Canada Première

Écoutez l'Estrie

Écoutez l'Estrie

En semaine de 15 h 30 h à 18 h

Réjean Blais

Écoutez l
Logo Radio-Canada

Société

Prolifération des blogues : rencontre avec deux auteures de Sherbrooke

Le jeudi 24 septembre 2015

Deux blogues de Sherbrooke qui gagnent en poularité : Les p'tits pis moé et Les filles ne rient jamais.

Les blogues sherbrookois « Les p'tits pis moé » et « Les filles ne rient jamais » gagnent en popularité, mais leurs auteures affirment que la marche est longue et ardue avant de pouvoir espérer en vivre.  
 
Les filles ne rient jamais est l'oeuvre de deux amies : Stéphanie Forcier et Vanessa Harbec. Il existe depuis l'automne 2010. « Un blogue d'humour, d'actualité et qui traite de sujets de tout genre. C'est très varié. Toutes autres tâches connexes entrent dans notre blogue », raconte Stéphanie Forcier.  
 
« On se faisait souvent dire que les filles n'étaient pas drôles. Nous avons donc lancé "Les filles ne rient jamais" qui est vraiment un coup de poing à tous ceux qui disent que les filles ne sont pas drôles », ajoute-t-elle.  
 
Véronique Grenier tient le fort de deux autres blogues en plus de celui appelé Les p'tits pis moé. Elle blogue depuis 2013 pour Urbania et écrira bientôt sur celui de la Gazette des femmes. L'envie de bloguer lui est venue d'un besoin de dire ce qu'elle vivait alors qu'elle venait tout juste de mettre au monde sa fille. L'idée lui est venue de Caroline Allard, l'auteure du blogue Mère indigne. « Ça l'a rejoint les mamans et les papas parce que je nomme le laid. Le beau, mais le laid surtout. Des choses que l'on garde dans l'espace privé, mais qui font tellement de bien à dire en public », croit-elle.  
 
Chaque semaine, les blogueuses peuvent plancher une quinzaine d'heures sur leur blogue. Malgré tout, les revenus liés à leurs écrits sur leur site ne les rendent pas riches. « Au départ, tu gagnes surtout en capital de visibilité, mais le blogue m'a amené à faire d'autre chose. Par exemple, j'ai trois livres en chemin qui seront publiés cette année », explique Véronique Grenier.  
 
Selon Stéphanie Forcier, les Québécois qui gagnent leur vie uniquement avec leur blogue sont bien rares.


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

7 janvier 2016

Le CALACS Estrie ouvre ses portes

21 octobre 2015

Les directeurs d'école de l'Estrie s'inquiètent des compressions en éducation

13 octobre 2015

Retour sur le « faux centenaire de Sherbrooke »

23 septembre 2015

Lancement de la Caravane des résistances et solidarités féministes

23 septembre 2015

Les « p'tites boîtes à lunch » de la Grande table de Sherbrooke sous le respirateur