ICI Radio-Canada Première

Dessine-moi un dimanche

Dessine-moi un dimanche

Le dimanche de 6 h à 10 h 

Franco Nuovo

Dessine-moi un dimanche

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Les meilleurs moments : Émission du dimanche 3 novembre 2013


Société

À propos d'Yves Michaud, avec Yves Michaud

L'ancien député péquiste Yves Michaud.

Il a été un acteur et un témoin important de la Révolution tranquille. Proche ami de René Lévesque, Yves Michaud le journaliste, le politicien et le délégué du Québec à Paris ne s'est jamais assis. Il s'est battu pour la défense du français, pour la nation québécoise, pour la reconnaissance du Québec et de sa culture à l'international. 
 
Dans l'histoire récente, alors qu'il aurait pu se reposer, on l'a surnommé « le Robin des banques » pour son militantisme en faveur des petits épargnants et des actionnaires, contre l'établissement financier. Jacques Lanctôt lui a consacré une biographie : Yves Michaud, un diable d'homme, publié aux éditions VLB.  
 
Franco Nuovo s'est entretenu avec Yves Michaud, le « diable d'homme » haut en couleur, et avec Jacques Lanctôt, son biographe. 

Société

La femme-cougar : une prédatrice émancipée

Fanny Ardant dans le rôle d'une femme-cougar dans le film <em>Les beaux jours</em>
Fanny Ardant dans le rôle d'une femme-cougar dans le film Les beaux jours     Photo : Metropole Films

Elle est mature et sexy, et elle multiplie les conquêtes auprès des jeunes hommes : c'est la femme cougar. Elle est bien réelle, mais elle se manifeste avec plus d'insistance depuis quelques années dans la culture populaire, par exemple sous les traits d'une Bridget Jones vieillissante dans le plus récent roman d'Helen Fielding ou dans les séries télé américaines telles que Cougar Town et Fine Cougar club. Regard sur le phénomène avec la sociologue Chiara Piazzesi. 
 
Le mot « cougar », lorsqu'il désigne une femme vieillissante qui séduit de jeunes hommes avec la fougue d'une redoutable prédatrice, est né à Vancouver au début des années 2000 et a été propulsé en Occident lors de la parution du livre Cougar : a guide for older women dating younger men (2002), de Valerie Gibson (une célèbre sexologue torontoise). 
 
Femme à la sexualité décomplexée, qui chasse sans relâche les hommes les plus séduisants, elle semble correspondre à un phénomène neuf, mais peut être vue comme une héritière de grands personnages littéraires tels qu'Emma Bovary (dans le célèbre roman de Flaubert) et Mme de Reynal (dans Le rouge et le noir, de Stendhal).  
 
La cougar, toutefois, se définit à travers la lutte contre le vieillissement à coups de chirurgies esthétiques et d'utilisation de produits cosmétiques variés. Mais selon Chiara Piazzesi, elle est loin de n'être qu'une femme superficielle : son mode de vie est émancipateur et sa sexualité lui permet d'avoir le contrôle de son corps et de son temps.

Arts et culture

Soixante ans de téléromans québécois

Donalda Laloge (Andrée Champagne) et Séraphin Poudrier (Jean-Pierre Masson), deux personnages de l'adaptation télévisuelle du roman Un homme et son péché de Claude-Henri Grignon.
Donalda Laloge (Andrée Champagne) et Séraphin Poudrier (Jean-Pierre Masson), deux personnages de l'adaptation télévisuelle du roman Un homme et son péché de Claude-Henri Grignon.     Photo : Radio-Canada

Le tout premier téléroman québécois, Les Plouffe, a été diffusé pour la première fois en novembre 1953, il y a précisément 60 ans. Miroir de la société et de son évolution, les nombreux téléromans créés dans la Belle Province ont suivi les mutations de l'identité québécoise, jusqu'à l'éclatement actuel des genres, qui fait écho au pluralisme de la société. C'est ce que constate Renée Legris, la plus grande spécialiste du téléroman québécois. 
 
La fiction au petit écran a d'abord montré la vie rurale, plus traditionnelle, puis les aléas de la vie ouvrière urbaine. Elle a ensuite mis en scène des bourgeois et de jeunes professionnels, avant de s'éclater dans différents genres et différentes thématiques, en phase avec une société postmoderne en perte de repères collectifs. 
 
Outre Les Plouffe, les téléromans québécois les plus marquants comptent Les belles histoires des pays d'en haut, Rue des Pignons, Terre humaine, Le parc des Braves et Montréal PQ. « Les personnages féminins sont souvent imposants dans les téléromans québécois, remarque Renée Legris. Au fil du temps, la violence est devenue omniprésente, alors qu'elle était jadis inmontrable. Il en fut de même pour la sexualité, qui se présente à la télé de manière de plus en plus libre et variée. » 
 
Renée Legris est l'auteure du livre Le téléroman québécois : entre modernité et postmodernité 1953-2008, publié aux éditions du Septentrion.

Arts et culture

Chronique culturelle de Catherine Pogonat

Les suggestions de spectacles et d'événements culturels de Catherine Pogonat. 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Broue en tournée

Société

Chronique historique : les Mille et une nuits

Voici les références de l'historienne Évelyne Ferron :  
 
- Bancourt, P. Les Mille et une nuits et leur trésor de sagesse, Paris, Dangles, 2007. 
- Hourani, A. Histoire des peuples arabes, Paris, Seuil, 1993. 
- Pierce, L. P. The imperial harem : women and sovereignty in the Ottoman empire, Oxford, Oxford University Press, 1993.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Sur les traces de Kerouac, le livre numériqueLes mots de Franco Nuovo
Concours La route des 20 : votez maintenantConcours La route des 20 : votez maintenant