ICI Radio-Canada Première

Dessine-moi un dimanche

Dessine-moi un dimanche

Le dimanche de 6 h à 10 h 

Franco Nuovo

Dessine-moi un dimanche
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Les meilleurs moments : Émission du dimanche 4 décembre 2016

Arts et culture

Joséphine Bacon, la force des mots d'une poète innue

Joséphine Bacon
Joséphine Bacon     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

« Au lieu d'aller dans les rues ou à Standing Rock, je vais écrire de la poésie. » Joséphine Bacon réagit au sort donné aux Sioux du Dakota du Nord qui s'opposent au passage d'un pipeline. La poète parle à Franco Nuovo de la complexité de la langue innue, de son enfance passée dans un pensionnat et de la tradition orale chez les Indiens. 
 
Née en 1947 à Pessamit, à 54 km au sud-ouest de Baie-Comeau, Joséphine Bacon a fréquenté pendant 14 ans le pensionnat de Maliotenam. « J'aurais dû être avec ma famille, à nomadiser et à apprendre à parler la langue innue. » La poète explique avec sagesse que le passage forcé dans les pensionnats a toutefois permis à son peuple d'apprendre à savoir lire ce qui était écrit entre les lignes. 
 
Un doctorat en anthropologie 
L'été dernier, Joséphine Bacon a reçu un doctorat honorifique en anthropologie, de l'Université Laval. Sa famille de Betsiamites (Pessamit) était présente à l'événement, ainsi que trois anthropologues avec qui elle a travaillé à la traduction de textes. « Rémy Savard m'a redonné mes mythes fondateurs, Josée Mailhot m'a réappris ma langue et Sylvie Vincent m'a redonné mon histoire. C'est trois personnes très importantes dans ma vie, révèle la poète. » 
 
Les recueils de poésie de Joséphine Bacon : 
 
Un thé dans la toundra /Nipishapui nete mushuat, Mémoire d'encrier, 2013. 
 
Nous sommes tous des sauvages, de Joséphine Bacon et José Acquelin, Mémoire d'encrier, 2011. 
 
Bâtons à message/Tshissinuashitakana, Mémoire d'encrier, 2009.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Une conversation avec Joséphine Bacon - Première PLUS
HYPERLIEN - L''empreinte – Le film de Carole Poliquin et Yvan Dubuc

Société

Histoire des guerres amérindiennes aux États-Unis

Le chef Crazy Horse (1840-1877)
Le chef Crazy Horse (1840-1877)     Photo : Native Pride

Une page d'histoire s'écrit en ce moment à Standing Rock, au Dakota du Nord. Les Sioux opposés au passage d'un pipeline sur leurs terres ancestrales ont reçu l'appui de milliers de vétérans, venus assurer leur sécurité, alors que l'État s'apprête à utiliser la force pour les déloger. Notre historienne Évelyne Ferron saisit l'occasion pour présenter quelques faits saillants et grands personnages des guerres amérindiennes aux États-Unis. 
 
Références :  
- A Guide to the Indian Wars in the West, de J. D. McDermott, University of Nebraska Press, 1998 
- The Last Stand : Custer, Sitting Bull and the Battle of Little Bighorn, de N. Philbrick, New York, Penguin, 2010 
- Bury my Heart at Wounded Knee, de D. Brown, New York, Holt Paperbacks, 1971

Science et technologie

Les alcootests mis à l'essai

Une femme passe un alcootest.
Une femme passe un alcootest.     Photo : iStock

En cette période des Fêtes, les occasions de prendre de l'alcool se multiplient et notre chimiste Normand Voyer a examiné de près les alcootests sur le marché. Il déboulonne ensuite plusieurs mythes et propose une petite expérience en studio à laquelle participent Karyne Lefebvre et Laurent Therrien. 
 
 
L'Opération Nez Rouge a débuté.  
Vous pouvez trouver le numéro de votre Opération Nez Rouge locale sur leur site sous l'onglet Utilisateurs

Société

Le classique de la semaine : Ainsi parlait Zarathoustra, de Nietzsche

Détail d'un dessin de Nietzsche tiré du magazine <em>Pan</em>, édition 1899/1900
Détail d'un dessin de Nietzsche tiré du magazine Pan, édition 1899/1900     Photo : Hans Olde

Nietzsche. Les nazis l'ont fait, et maintenant ce sont les suprémacistes blancs des États-Unis. Fabien Deglise analyse le classique Ainsi parlait Zarathoustra, publié en 1883, dont le sous-titre est Un livre pour tous et pour personne. Il s'intéresse notamment à la question suivante : le surhomme de Nietzsche était-il raciste? 
 
Références
- Ainsi parlait Zarathoustra, de Friedrich Nietzsche, 1888 
- Ecce Homo, Friedrich Nietzsche, 1883 
- Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, 1878 
- Les grands penseurs du monde occidental, Jean-Marc Piotte, Fides, 2005 
- L'Éternel retour, Une vie, une oeuvre, Frédéric Nietzsche, Le Monde, Hors–série, juin 2011 
- Nietzsche, Onfray et Leroy (Le Lombard) Bande dessinée, 2010

Livres

Schottenfreude : l'allemand inventif et poétique

Le livre Schottenfreude, il y a un mot pour tout
Le livre Schottenfreude, il y a un mot pour tout     Photo : Éditions du sous-sol

Dans la plupart des langues, il faut plusieurs mots pour bien décrire une idée ou une situation. Dans le livre Schottenfreude : il y a un mot pour tout, on découvre 120 mots inventés en allemand, parce que cette langue permet de créer des concepts en juxtaposant des termes. Thomas Leu, professeur d'allemand à l'Université de Montréal, a lu le livre et relevé les termes les plus amusants. 
 
Référence : 
Schottenfreude : il y a un mot pour tout, de Ben Schott, Éditions du sous-sol, 2016 

Musique

Chansons de Noël de l'équipe

Aimez-vous les albums de Noël?
Aimez-vous les albums de Noël?     Photo : Bliznetsov/iStock photo

Grincheux de Noël interdits, les membres de l'équipe de Dessine-moi un dimanche font part de leurs choix de chansons, et il y a de la nostalgie dans l'air!

Les incontournables 2016Portail Richard Garneau

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Sur les traces de Kerouac, le livre numériqueLes mots de Franco Nuovo