ICI Radio-Canada Première

Dessine-moi un dimanche

Dessine-moi un dimanche

Le dimanche de 6 h à 10 h 

Franco Nuovo

Dessine-moi un dimanche
Logo Radio-Canada

Politique

La misère des riches est-elle internationale?

Le dimanche 13 janvier 2013

Gérard Depardieu montre son nouveau passeport russe.
Gérard Depardieu montre son nouveau passeport russe.

La controverse entourant le déménagement de l'acteur Gérard Depardieu en Russie nous aura exposé à la misère des riches, qui se disent trop imposés dans certains pays progressistes. Lesquels? Quelque part en haut de la liste se trouvent la France, la Belgique et le Québec, toutefois loin derrière les pays scandinaves, dont les taux d'imposition frôlent les 60 % (la Suède a le taux le plus élevé, avec 56,6 %). 
 
Gérard Depardieu n'est pas le seul à changer de nationalité pour éviter l'impôt, nous dit notre invité Marcellin Joanis, professeur d'économie à l'Université de Sherbrooke. Récemment, l'un des cofondateurs de Facebook, Eduardo Saverin, est déménagé à Singapour pour éviter l'impôt américain (le taux d'imposition du Singapour est de 20 %, comparativement à 35 % aux États-Unis, sans compter l'impôt perçu par chacun des États). 
 
Il y a l'autre extrême : les paradis fiscaux comme les Bermudes, Monaco et la Suisse, qui sont des états très peu interventionnistes. Mais certains se réfugient aussi au Venezuela (34 %), au Chili (40 %), en Afrique du Sud (40 %), en Égypte (20 %) et en Chine (45 %). 


EN COMPLÉMENTAUDIO - Entrevue avec Marcelin Joanis
Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

23 août 2015

La « lotocratie », un nouveau système pour désigner les dirigeants

23 août 2015

L'esprit de la Déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen est-il toujours présent?

19 avril 2015

Une histoire du RIN, un parti qui voyait grand

14 décembre 2014

La Roumanie, 25 ans après Ceaușescu

12 octobre 2014

À un an des élections fédérales

13 juillet 2014

L'affaire Bolduc